Accueil » Actualité » NVIDIA revoit ses exigences à la baisse pour les écrans G-Sync Ultimate

NVIDIA revoit ses exigences à la baisse pour les écrans G-Sync Ultimate

Désormais, la luminosité de 1 000 cd/m2 n’est plus un prérequis.

Nvidia a finalement réagi en clarifiant la situation. « Si les moniteurs G-Sync Ultimate d’origine offraient une luminosité de 1000 cd/m² avec la technologie FALD (Full Array Local Dimming), les nouveaux écrans, comme les modèles OLED, présentent un contraste infini dès 600-700 cd/m², ainsi qu’une éclairage multizones avec un contraste remarquable dès ces valeurs de luminance ». Pour enfoncer le clou, Nvidia indique que « la norme G-Sync Ultimate n’a jamais été définie par les seules valeurs de luminance et n’a jamais nécessité la certification VESA DisplayHDR1000 ».

Sans annonce claire, NVIDIA a revu ses exigences à la baisse pour l’obtention de la classification G-Sync Ultimate. Comme vous pouvez le voir dans les comparaisons ci-dessous, seuls les écrans avec une luminosité d’au moins 1 000 cd/m2 (VESA DisplayHDR 1000) étaient autrefois éligibles ; ce n’est désormais plus le cas.

L’annonce de trois nouveaux écrans (ASUS PG32UQX, LG 34GP950G, et le MSI MEG381CQR) arborant le badge G-Sync Ultimate lors du CES 2021 a surpris PC Monitors ; en effet, deux de ces moniteurs ont une luminosité maximale de 600 cd/m2 et ne sont ainsi certifiés que VESA DisplayHDR 600. Depuis, des modèles DisplayHDR 400 ont même été ajoutés. Avec les anciennes normes, ces écrans n’étaient pas censés être éligibles.

NVIDIA remet l’architecture Pascal au goût du jour avec la GT 1010

Maintenant, parlez de « lifelike HDR »

Sur Twitter, PC Monitors a invité NVIDIA a clarifié la situation. Comme illustré ci-dessus, la société a procédé à une mise à jour sur son site web. Il n’est plus question d’une valeur précise et quantifiable, mais d’un vague « lifelike HDR ». Dans son communiqué de presse, à ce sujet, la société annonce simplement un « excellent HDR (jusqu’à 1 400 cd/m2) » pour caractériser les dalles G-Sync Ultimate.

NVIDIA n’a fourni aucune explication officielle justifiant ce changement. Les écrans VESA DisplayHDR 1000 étant encore rares et onéreux, on peut comprendre que la firme ait réduit ses exigences pour englober plus de produits. Simplement, on aurait apprécié un peu plus de transparence.

Image 3 : NVIDIA revoit ses exigences à la baisse pour les écrans G-Sync Ultimate