Accueil » Actualité » Retina, distance et définition : expliquons

Retina, distance et définition : expliquons

Retina et rétrocompatibilité

Retina est aussi lié à un point : la rétrocompatibilité. Apple, en passant en 960 x 640, a multiplié la définition horizontale et la définition verticale par deux. L’avantage est un redimensionnement plus efficace des anciennes applications : il suffit d’utiliser quatre pixels au lieu d’un pour un affichage « propre ». Sans cette petite astuce, des calculs de redimensionnement sont nécessaires, ce qui induit des calculs et un effet de flou qui n’est ici pas visible grâce à la diagonale qui reste fixe.

Image 1 : Retina, distance et définition : expliquons

Alors que l’iPad 2G est attendu dans les prochaines semaines, revenons sur un point : l’écran « Retina ». Avec l’iPhone 4, Apple a introduit un terme marketing, le Retina. La société explique qu’avec le Retina, on atteint les limites de l’oeil humain, avec l’impossibilité de différencier deux pixels de couleurs proches sur l’écran de l’iPhone 4. Comme l’appareil a un écran de 3,5 pouces doté d’une résolution de 330 ppp (960 x 540), beaucoup en ont conclu qu’un iPad Retina devait travailler en 2 048 x 1 536, mais ce n’est absolument pas le cas. Expliquons.

Retina, c’est quoi ?

Retina est basé sur le fait que l’oeil humain a une limite physique. Typiquement, on considère qu’une personne avec une vue parfaite (20/20) arrive à différencier deux pixels de couleurs proches s’ils sont distants d’un angle de plus d’un soixantième de degré (une minute). La notion d’angle est importante : si on prend la taille du pixel comme base pour un triangle isocèle, l’angle opposé ne doit donc pas dépasser 0,016°. On en déduit rapidement que la taille du pixel nécessaire pour indiquer que l’écran est Retina est donc dépendante de la distance entre l’oeil et ce pixel. Pour l’iPhone 4, Apple indique que l’écran est Retina avec une distance de 12 pouces (30 centimètres) : à partir de cette distance, il est donc impossible de différencier deux pixels de couleurs proches. La nuance est importante, car si l’oeil n’arrive pas à séparer deux pixels dont les couleurs sont proches à cette distance, il y arrivera si le contraste est élevé. Un pixel blanc sur un fond noir restera visible.

Un iPad Retina ?

Pour un iPad Retina, pas besoin d’atteindre 300 ppp, donc : la distance entre l’oeil de l’utilisateur et l’appareil est plus grande qu’avec un téléphone. Empiriquement, on peut estimer que la distance pratique d’utilisation d’une tablette en général est de 45 cm. À cette distance, un écran est Retina dès 205 ppp. Pour un iPad, doté d’un écran de 9,7 pouces en format 4/3, il faut travailler en 1 600 x 1 200 pour atteindre cette limite. Pour une tablette 10 pouces en 16/9, le 1080p est un bon compromis, alors qu’un écran de 7 pouces comme celui de beaucoup de tablettes est Retina dès le 720p. 

En faisant le calcul — nous vous passons les détails — on peut aussi calculer que la différence entre un téléviseur doté d’une dalle HD Ready (720p) et un autre doté d’une dalle Full HD (1080p) se voit à partir d’une diagonale de 32 pouces avec un recul de 2 mètres. Au delà de 2 mètres ou en dessous de 32 pouces, la différence n’est pas visible.

Notons aussi que la limite de l’oeil humain varie fortement entre les personnes. La minute d’arc est la valeur pour une personne à la vue parfaite, dans la pratique c’est rarement le cas. 

Terminons avec un mot sur les smartphones Android : si la majorité des modèles actuels ont un écran de 4 pouces en 800 x 480, un passage en 1 024 x 576 serait idéal pour que la trame devienne invisible.