Dossier

Technologie : quel sera le remplaçant de l’AMR ?

L’AMR (Audio – Modem Riser) est déjà vieux (eh oui, le temps passe très vite en informatique…). Son remplacement est déjà à l’ordre du jour. Les fabricants de cartes mères, qui intègrent ces technologies, demandent des solutions plus complètes que l’AMR (plus de fonctions), mais surtout à un coût de production le plus bas possible.

Pour répondre à cette demande, deux géants viennent d’annoncer leurs propositions. D’un côté, un poids lourd, une des plus grosses entreprises d’informatique au monde, avec un pouvoir et un chiffre d’affaires colossal : j’ai nommé (non non, pas Microsoft) : Intel ! De l’autre, un groupement d’intérêt formé de 3Com, AMD, Acer Laboratories, Conexant, Lucent Technologies, Motorola, nVIDIA, PCTEL, Texas Instruments, et VIA Technologies, soit beaucoup de grosses entreprises qui pourraient, grâce à leurs efforts conjugués, couper l’herbe sous le pied à Intel. Tentons de savoir, non pas qui va gagner, mais quelle est l’offre la plus avantageuse pour nous.

Le CNR (Communication and Networking Riser)

But annoncé : « tout en étant flexible et non coûteuse, la technologie se doit de réduire les coûts d’implémentation des réseaux locaux OEM, de la gestion des réseaux familiaux, des technologies Ethernet LAN, des systèmes audio et modem, largement utilisés dans les PC « connectés » d’aujourd’hui. Les spécifications du CNR sont des spécifications industrielles ouvertes dont l’implémentation est déjà annoncée aujourd’hui par Motorola et Cirrus Logic. » (Motorola ? Bizarre, il fait pourtant partie du regroupement adverse…). « … pour les cartes mères ATX, microATX et FlextATX »

En plus, les spécifications du CNR peuvent modifier les bruits d’interférence électriques grâce aux séparations physiques dans la carte mère. Bon, mettons les choses au clair en supprimant le « blabla », nous avons donc :

– gestion de réseaux LAN (10/100)
– gestion du son
– gestion modem (V90)
– réduction des bruits parasites
=> Tout cela en réduisant les coûts

Il est dommage que seul le V90 soit intégré, à l’heure ou la technologie du câble et de l’ADSL commence vraiment à s’étendre. Mais rappelez-vous d’un sondage dont nous avons publié les résultats il y a quelques semaines : plus de 50% (environ 55% me semble-t-il) des américains surfent encore avec un modem 33.6kbits/s. On comprend mieux le choix d’Intel… Peut-être aurait-il pu tout de même intégrer la gestion d’un modem V90+ (3s pour se connecter, vitesse d’upload augmentée). Enfin, je regrette le manque de précision quand à la gestion du son : 32 bits ? 256 bits ?

L’ACR (Advanced Communications Riser)

L’interface ACR est une combinaison de plusieurs bus de communication existants en plus d’un nouveau bus de communication avancé, tout en respectant bien évidemment les attentes des industriels qui intègreront cette technologie, j’ai nommé les industriels. Les principales caractéristiques sont très proches du format proposé par Intel :

– gestion de réseaux LAN
– gestion du son
– gestion modem
– gestion des technologies DSL
– gestion des futurs bus sans fil
=> Tout cela en réduisant les coûts

Nous devrions en savoir plus sur les spécifications de l’ACR dans le courant du mois. Les informations sur ce format sont plus évasives et moins précises que l’annonce d’Intel : gestion de réseaux LAN en 10 ou 100 Mbps ? Modem de type V90 ? Gestion de quelles technologies DSL exactement ? Quelle qualité audio ?

Difficile donc de critiquer une annonce si évasive. Encore une fois nous devrions en savoir plus dans le courant du mois.

Conclusion

Difficile de conclure avec l’annonce trop évasive « des autres ». Qui gagnera entre les deux formats selon moi ? Il me faut attendre une annonce plus précise de la part « des autres » pour faire mon choix définitivement.

Cependant, Intel a pour lui : un grand pouvoir de pression sur les constructeurs de carte mère (et ce sont bien eux les principaux clients…), nous l’avons vu dans le cas des cartes mères pour Slot A, cibles de si peu d’efforts marketing des constructeurs que s’en était douteux (boîtes toutes blanches, sites web ne mentionnant pas les cartes mères…).

« Les autres » ont pour eux : l’alliance. Le nombre peut faire la différence et les constructeurs de cartes mères pourraient fort bien préférer une solution proposée par un si grand nombre d’entreprises. Enfin, côté purement technique, il paraîtrait qu’ils offriront en sus de la solution d’Intel une gestion des technologies DSL et des futurs bus sans fil.

Cet article a été modifié le: 1 avril 2022 23 h 56 min

Voir les commentaires