Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Peut-être aura-t-elle aussi le prix Goncourt ?

Intro et caractéristiques

Image 1 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Après la GeForce GTX 1660 Ti, voici la GeForce GTX 1660, une carte qui se place cette fois sous le prix de lancement de la GTX 1060 à l’époque, avec un tarif officiel de 229 euros en France. L’objectif est d’enterrer définitivement les Radeon RX 590 et RX 580, alors qu’AMD tente en ce moment de jouer sur les prix et les promos pour tenir la concurrence.

Trois GTX 1660 entre nos mains

Pour ce test de lancement, NVIDIA ne proposant pas de version Founders Edition de ces cartes, nous avons approché trois cartes au total : une Gigabyte GTX 1660 OC (à prix plancher), la MSI GTX 1660 Ventus XS (milieu de gamme) et la MSI GTX 1660 Gaming X (haut de gamme). Ces trois cartes offrent des performances très similaires à 30 MHz près en charge.

Image 2 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA
Image 3 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Caractéristiques du GPU TU116-300

La GTX 1660 utilise la même puce que la GTX 1660 Ti, mais dans une autre révision avec un TPC désactivé. Ce TPC intégre deux SM, on aura donc 128 coeurs CUDA et 8 unités de texture en moins. Le GPU est alors estampillé TU116-300, la GTX 1660 Ti ayant un GPU TU116-400. Nous parlons plus en détails de cette puce Turing sans coeurs RT ni Tensor dans notre précédent test de la GTX 1660 Ti.

CartesGigabyte GeForce GTX 1660 OC 6GMSI GeForce GTX 1660 Gaming XMSI GeForce GTX 1660 Ti Gaming XGeForce GTX 1060 FEGeForce GTX 1070GeForce RTX 2060 FE
Architecture (GPU)
Turing (TU116-300)
Turing (TU116-300)Turing (TU116-400)Pascal (GP106)Pascal (GP104)Turing (TU106)
Cœurs CUDA140814081536128019201920
Cœurs TensorNDNDNDNDND240
Cœurs RTNDNDNDNDND30
Unités de texture88889680120120
Puissance FP1610 TFLOPS10 TFLOPS10,9 TFLOPS4,4 TFLOPS6,5 TFLOPS12,4 TFLOPS (51,7 TFLOPS Tensor)
Puissance FP325 TFLOPS5 TFLOPS5,5 TFLOPS4,4 TFLOPS6,5 TFLOPS6,2 TFLOPS
Fréquence de base1530 MHz1530 MHz1500 MHz1506 MHz1506 MHz1365 MHz
Fréquence Boost1785 MHz1860 MHz1875 MHz1708 MHz1683 MHz1680 MHz
Mémoire6 Go GDDR56 Go GDDR56 Go GDDR66 Go GDDR58 Go GDDR56 Go GDDR6
Bus mémoire192 bits192 bits192 bits192 bits256 bits192 bits
Bande passante mémoire192,1 Go/s192,1 Go/s288 Go/s192 Go/s256 Go/s336 Go/s
ROP484848486448
Cache L21,5 Mo1,5 Mo1,5 Mo1,5 Mo2 Mo3 Mo
TDP120 W120 W120 W120 W150 W160 W
Transistors (milliards)6,66,66,64,47,210,8
Surface du die284 mm²284 mm²284 mm²200 mm²314 mm²445 mm²
SLINonNonNonNonOuiNon

A part le nombre de coeurs CUDA, les unités de texture et la mémoire vidéo GDDR5 plus lente, toutes les caractéristiques sont identiques à celles de la GTX 1660 Ti, notamment le TDP. La carte pourrait donc tenir des fréquences légèrement plus élevées que celles de la GTX 1660 Ti, dans l’idéal… Réponse dans notre test.

Image 5 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Premiers tests de puissance brute

La carte affiche des performances très proches de la GTX 1660 Ti en calcul pur FP16, FP32 et FP64. Dans ce premier aperçu de performances, la proximité des deux cartes est même surprenante, mais on constatera dans les pages suivantes que l’écart est plus large en jeu, notamment à cause de la VRAM plus lente et des huit unités textures en moins.

Image 6 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA
Image 7 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Système de test

Système
Pour la carte Gigabyte et toutes les concurrentes :
Intel Core i7-7700K
MSI Z170 Gaming M7
G.Skill’s F4-3000C15Q-16GRR DDR4-3000
Crucial MX200 (OS)
1,6 To Intel DC P3700 (jeux)

Pour les deux cartes MSI :
Intel Core i7-7700K
MSI Z270 Gaming Pro Carbon AC
16GB KFA2 DDR4 4000 Hall Of Fame @DDR4 3200
1x 1 To Toshiba OCZ RD400
2x 960 Go Toshiba OCZ TR150
Be Quiet Dark Power Pro 11, 850W
Windows 10 Pro à jour
Refroidissement
Alphacool Eisblock XPX
5x Be Quiet! Silent Wings 3 PWM (Simulation boîtier fermé)
Thermal Grizzly Kryonaut
Moniteur
Eizo EV3237-BK
Boîtier
Lian Li PC-T70 modifié (ouvert et fermé)
Mesures électriques
Point de mesure sans contact sur le slot PCIe, via un riser PCIe
Point de mesure sans contact sur les connecteurs PCIe d’alimentation
Mesure directe au niveau de l’alimentation
2x oscilloscopes Rohde & Schwarz HMO 3054 multicanaux, 500 MHz avec fonction mémoire
4x pinces ampèremétriques Rohde & Schwarz HZO50 (de 1 mA à 30 A, 100 KHz, courant continu)
4x sondes de test Rohde & Schwarz HZ355 (10:1, 500 MHz)
1x multimètre numérique Rohde & Schwarz HMC 8012, avec fonction mémoire
Imagerie thermique
Caméra infrarouge Optris PI640
Logiciel PI Connect
Mesures sonores
Micro NTI Audio M2211 (avec fichier de calibration)
Interface Steinberg UR12 (avec alimentation fantôme pour les microphones)
Creative X7
Logiciel Smaart v.7
Chambre anéchoïque, 3,5 x 1,8 x 2,2 m (LxlxH) 
Mesures axiales, à la perpendiculaire du centre de(s) la source(s) sonore(s), distance de 50 cm
Nuisances sonores exprimées en dBA (lent), analyse en temps réel (RTA)
Spectre de fréquence représenté sous forme de graphique

Les deux cartes MSI GTX 1660 en détail

MSI GTX 1660 Gaming X

Image 8 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Cette GTX 1660 Gaming X pèse 870 grammes et fait 24,8 cm de long, pour 4,2 cm d’épaisseur (5 mm de plus pour la plaque arrière), 12 cm de large. On retrouve le look classique de la gamme Gaming X, avec du RGB sur le côté.

MSI GTX 1660 Ventus XS

Image 16 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

La Ventus XS est plus légère, à 700 grammes, avec un PCB similaire, mais un dissipateur plus basique, et du coup une limite de température plus élevée dans son BIOS et des ventilateurs qui tourneront plus vite pour obtenir les mêmes fréquences que la Gaming X en charge. Ce modèle est toutefois plus court (20,3 cm), pour 3,5 mm d’épaisseur (4 mm de plus pour la plaque arrière), et 12 cm de large. Et pas de RGB cette fois !

Démontage : PCB et dissipateur

PCB et alimentation

Le PCB de cette 1660 est identique à celui de la 1660 Ti Gaming X de MSI. Notez que le PCB de la Ventus XS est similaire, avec la même organisation pour l’alimentation. Il s’agit encore d’un PCB PG161 à 6 couches de NVIDIA. L’alimentation est toujours en 4+2 phases, aucune n’étant doublée. Les fabricants pourraient y placer 6 phases pour le GPU au maximum, mais est-ce vraiment nécessaire ?

Image 24 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

L’une des quatre phases dédiées au GPU est alimentée via le slot PCIe de la carte mère. L’arrière du PCB est plutôt épuré, la plaque arrière n’est pas en contact avec cette face, et ne participera donc pas au refroidissement via des pads thermiques.

Image 25 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Dissipateur

Encore une fois, l’ensemble du dissipateur de cette 1660 Gaming X est identique à celui de la 1660 Ti Gaming X. On aura droit à trois caloducs de 6 mm de diamètre, partant d’une base de contact plaquée nickel, surmonté d’un radiateur aux ailettes horizontales, une partie de la chaleur pourra donc sortir du boîtier.

Image 26 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

L’ensemble est surmonté de deux ventilateurs de 87 mm à 14 pâles, qui fonctionnent en semi-passif. La RAM est les VRM sont refroidis par une plaque de contact indépendante, qui profitera du souffle des ventilateurs. La plaque arrière est en aluminium, mais ne participe pas au refroidissement de la carte.

La Gigabyte GTX 1660 OC en détail

Cette carte un peu plus classique a servi à notre équipe américaine pour faire tous les tests en jeu dans les deux pages suivantes. Notez qu’elle booste en pratique à 1935 MHz environ, soit seulement 30 MHz de moins que la GTX 1660 Gaming X de MSI, avec une consommation similaire. La différence de performances est donc infime (1 à 2 % maximum).

Assez basique, cette carte sera vendue à prix plancher. Son dissipateur est assez similaire à celui de la Ventus XS, avec un PCB légèrement différent. Ce dernier ne fait que 17 cm de long, mais la carte fait un total de 22 cm de longueur avec son dissipateur. Elle occupe deux slots PCI et sa largeur monte à 12 cm. La plaque arrière ne participe pas au refroidissement.

Image 35 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Le dissipateur embarque un seul caloduc en contact direct avec le GPU. Une plaque en aluminium pour la RAM, et une seconde plaque de contact pour l’étage d’alimentation.

L’alimentation est similaire aux deux autres GTX 1660 que nous avons approchées : 4 phases pour le GPU, et deux phases pour la mémoire.

Performances en 1920 x 1080

Dans les tests, les trois cartes que nous avons tiennent les mêmes fréquences à 30 MHz près, leurs performances sont donc très similaires à 1,5 % près. En Full HD, la GTX 1660 est très à l’aise, à presque 80 ips en moyenne. Elle est 16 % plus rapide que la GTX 1060 en moyenne. La GTX 1660 surpasse la RX 590 d’un petit 4 % de performances supplémentaires, et la RX 580 de 12 %. La GTX 1660 Ti reste dans la gamme supérieure, 13 % plus rapide que la GTX 1660 en moyenne.

Performances en 2560 x 1440

Rappelons que dans les tests, les trois cartes que nous avons tiennent les mêmes fréquences à 30 MHz près, leurs performances sont donc très similaires à 1,5 % près. Ici en QHD, la GTX 1660 s’en sort tout juste. En moyenne, elle reste toutefois 15 % plus performante que la GTX 1060. Face au RX 580 et RX 590, la GTX 1660 est respectivement 11 % et 3 % plus rapide. La GTX 1660 Ti est encore une gamme au dessus, dépassant la barre des 60 ips en moyenne, et 16 % plus rapide que la GTX 1660.

Consommation

La conso de la MSI GTX 1660 Gaming X 6G est à 11 W au repos, environ un Watt de plus que les modèles Ventus XS et la Gigabyte GTX 1660 Ti OC. On monte à 127 W en jeu, et un peu plus de 130 W une fois overclockée. Les deux autres cartes Ventus XS et Gigabyte que nous avons testées ont une consommation identique à 1 ou 2 W près, leur cible de puissance (power target) étant identique.

Image 134 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

La carte consomme donc environ autant que la GTX 1660 Ti, mais elle tient des fréquences supérieures et plus stables, et sa RAM GDDR5 est plus gourmande que la GDDR6.

La tension n’atteint pas les 1,05 V à froid. Elle baisse le temps que la ventilation fasse son effet, puis revient exactement à la normale à vitesse de croisière dans les jeux, ce qui est assez rare et plutôt bon signe pour les fréquences de la carte.

Image 135 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Les trois cartes de notre test ont les mêmes cibles et limites de puissance. Elles ont donc les mêmes performances à quelques MHz près, tout dépendra surtout de leur refroidissement. Notez que les 1660 Ti ont les mêmes règles d’alimentation, mais elles montent un peu moins haut en fréquence.

Image 136 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Aucun problème du côté du slot de la carte mère. La carte est largement en dessous des limites préconisées par le PCI-SIG.

Image 137 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Pics de consommation

Avec une mesure à haute résolution, on peut détecter les pics de consommation très brefs d’une carte graphique, qui peut causer des instabilités ou même de vrais plantages si le bloc d’alimentation du PC n’est pas assez puissant pour les encaisser, même pendant quelques millisecondes. Pour la GTX 1660, on conseille donc une alimentation qui sera capable de fournir 170 W à votre carte graphique uniquement pour une stabilité maximale.

Image 138 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Ci-dessous, voici nos mesures de consommation zoomées pour bien voir les pics de consommation dont nous parlons. Des pics qui ne s’appliquent qu’en jeu vidéo, et pas en torture, ou le GPU est beaucoup plus discipliné par sa charge maximale (et qui ne correspond à aucun type d’utilisation réelle).

Fréquences, températures et overclocking

Le dissipateur de la Gaming X n’a aucun mal à faire du bon boulot, et pour cause, il est un peu surdimensionné pour ce type de GPU. C’est une bonne nouvelle pour l’utilisateur, qui aura une marge d’overclocking.

Image 143 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Le GPU monte à 66°C en boîtier fermé (75°C pour la Ventus XS). Des températures raisonnables, qui permettent aux cartes de tourner à haute fréquences : 1965 MHz pour les deux MSI, et 1935 MHz pour la Gigabyte. La différence de performances en jeu est alors d’environ 1 % selon ces deux fréquences. Autant dire rien du tout.

Image 144 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Cartes Début de test
MSI GeForce GTX 1660
Gaming X (Ventus X)
Début de test
MSI GeForce GTX 1660
Gaming X (Ventus XS)
Boîtier ouvert
Température GPU 40 °C 65 °C (74 °C)
Fréquence GPU 2025 MHz 1965 MHz (1965 à 1980 MHz)
Température ambiante 22 °C 22 °C
Boîtier fermé
Température GPU 41 °C 66 °C (75 °C)
Fréquence GPU 2025 MHz 1965 MHz (1965 à 1980 MHz)
Température ambiante 24°C 45°C

Overclocking de la MSI GTX 1660 Gaming X

Image 145 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Le refroidissement étant largement à la hauteur, nous avons pu monter notre GTX 1660 Gaming X sans aucune difficulté à 2115 MHz stables en jeu, et même en torture.

Image 146 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Images thermiques

Ces images permettent d’observer les températures des différents composants du PCB. Tout est parfaitement au frais ici, le point le plus chaud étant au niveau des VRM, qui restent très loin des températures limites.

Ventilation et bruit

Le mode semi passif est parfaitement maîtrisé sur cette 1660 Gaming X. L’allumage des turbines se fait entre 62 et 63°C. Les ventilateurs restent à 1550 tpm, et seront donc très silencieux comme on va le voir, même en torture.

Image 151 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA
Image 152 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Carte MSI GeForce GTX 1660 Ti
Gaming X
Vitesse de rotation en charge boîtier ouvert (jeux) 1472 tpm
Vitesse de rotation en charge boîtier fermé (jeux) 1521 tpm
Nuisances sonores en charge (jeux) 36,6 à 37,1 dB(A), boîtier fermé (Peak)
Nuisances sonores au repos (jeux) Ventilateurs stoppés
Impression subjectives bruit ténu, léger bruit de moteur perceptible
Bruit électrique (bobines) Audible quand les ventilateurs sont à bas régime

Spectre sonore

Le spectre montre un bruit bien réparti et équilibré. Les deux pics correspondent aux convertisseurs de tension et au bruit du flux d’air.

Image 153 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Perfs moyennes, rapports perfs/prix et perfs/conso

Pour cette page de moyennes, nous avons intégré la Radeon RX 580, que nous avons testée au dernier moment, sans avoir eu le temps de l’intégrer dans les graphiques des précédents tests de performances en Full HD et QHD.

Performances moyennes

On voit bien que la GTX 1660 Ti ouvre un nouveau palier de performances, que ce soit en QHD ou en FHD. Quant à la GTX 1660 qui nous intéresse aujourd’hui, elle reste loin de la version Ti, mais se hisse clairement au dessus des Radeon RX 580 et 590. En QHD toutefois, il faudra faire des concessions sur les options graphiques pour garder une bonne jouabilité. La GTX 1660 est clairement une carte pour jouer en Full HD.

Rapport performances / consommation

Ce rapport n’est pas parfait dans nos tests, mais finalement assez représentatif depuis que nous l’utilisons dans nos derniers tests. Il fait le rapport entre la consommation de la carte sous The Witcher 3, le jeu le plus gourmand en énergie que nous connaissons, et ses performances mesurées dans le même jeu. On voit que les GeForce sont presque rangées dans l’ordre chronologique de leurs générations, et que les Radeon sont toutes en fin de classement.

Remarquez toutefois un bémol : finalement, la GTX 1660 n’est pas vraiment plus efficace que la GTX 1070, alors qu’elle embarque deux puces de mémoire GDDR5 en moins. Ce qui veut dire que le GPU TU116 n’affiche pas un rendement énergétique supérieur au GPU Pascal de la GTX 1070.

Rapport performances / prix

Nous avons cette fois décidé de ne pas prendre en compte les promos, les opérations “prix cassées” d’AMD étant totalement imprévisibles. Voici donc les meilleurs prix (hors promos) constatés de chaque carte au 13 mars sur Google Shopping et Amazon. La GTX 1660 s’impose comme le meilleur compromis performances/prix du moment, concurrencée par une GTX 1060 qui se démarquera encore plus lorsqu’elle est en promo à 180 ou 190 euros. Mais les Radeon sont en embuscade, et la moindre promo pourraient les rendre très intéressantes aussi.

Conclusion

La GTX 1660 assure la relève chez NVIDIA, dans une gamme qui devient de plus en plus fournie. La GTX 1660 Ti est légèrement plus chère que la GTX 1060 à son lancement (qui coûtait entre 280 et 320 euros), et la GTX 1660 est désormais clairement moins chère, à partir de 229 euros.

Image 162 : Test : GeForce GTX 1660, le prochain best-seller de NVIDIA

Et pour ce prix, la carte est 15 % plus rapide que la GTX 1060 pour une consommation identique, surpassant aussi les Radeon RX 590 et 580. Son GPU Turing apporte les dernières technologies de NVIDIA (hors DLSS et ray tracing), notamment le Mesh Shading, le Variable Rate Shading (à condition d’une implémentation effective dans les jeux), et surtout l’encodeur vidéo matériel NVENC amélioré.

“GTX 1660 is the new GTX 1060”

Pendant un moment, les grosses promos pourront encore convaincre d’acheter une RX 580 ou 590 (voire une Vega 56), ou même une GTX 1060 en déstockage. Mais à l’avenir, en milieu de gamme, la GTX 1660 sera certainement un best-seller, comme le fut la GTX 1060, qui domine aujourd’hui le milieu avec presque 16 % de parts de marché sous Steam… Now please wait while loading Navi…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !