Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

De quoi labourer l’herbe sous le pied de son concurrent ?

Introduction, caractéristiques

Image 1 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Dimanche prochain, AMD lance ses nouveaux Ryzen et ses dernières cartes graphiques Radeon. Une semaine avant, c’est NVIDIA qui contre attaque avec les GeForce RTX Super, des versions plus rapides conçues pour tuer la concurrence dans l’oeuf. Alors oui, publier les résultats de performances des RTX Super sans pouvoir publier ceux des Radeon RX 5700 et 5700 XT, c’est inutile. Mais ainsi va le grand jeu des tests de lancement. La RTX 2060 Super est annoncée à 424 euros, et la RTX 2070 Super à 529 euros. Ensuite, le 23 juillet, la RTX 2080 Super sera disponible pour 749 euros.

Caractéristiques

Pour faire simple, ces cartes s’arment de GPU de gamme supérieure, avec un plus grand nombre d’unité de calcul, et des fréquences légèrement revues à la hausse. La RTX 2060 Super est ainsi annoncée plus rapide que la GTX 1080, et 15 % plus rapide que la RTX 2060. Côté RTX 2070 Super, on aurait une carte plus rapide que la GTX 1080 Ti, et 16 % plus rapide que la RTX 2070. Les TDP sont en revanche en hausse…

Du côté des changements les plus remarquables, la RTX 2060 Super est cette fois équipée de 2 Go de VRAM en plus, et donc d’un bus mémoire plus large, ce qui devrait la soulager dans pas mal de jeux. Son GPU monte d’un cran pour passer à la déclinaison de la précédente RTX 2070. Son PCB est d’ailleurs aussi celui de la RTX 2070.

Même chose pour la RTX 2070 Super, qui s’arme cette fois d’un GPU TU104 de gamme supérieure (déclinaison RTX 2080), avec en prime un port NVLink pour faire du multiGPU (SLI). Le PCB passe aussi à celui de la RTX 2080.

 Cartes GeForce RTX 2060 Super FE GeForce RTX 2060 FE GeForce RTX 2070 FE GeForce RTX 2070 Super FE
Architecture (GPU) Turing (TU106-410) Turing (TU106-300) Turing (TU106-400) Turing (TU104-410)
Cœurs CUDA 2176 1920 2304 2560
Cœurs Tensor 272 240 288 320
Cœurs RT 34 30 36 40
Unités de texture 136 120 144 184
Puissance théorique 7 TFLOPS FP32
7 TOPS INT32
6 TFLOPS FP32
6 TOPS INT32
7,5 TFLOPS FP32
7,5 TOPS INT32
9 TFLOPS FP32
9 TOPS INT32
Puissance Tensor 57,4 TFLOPS 51,6 TFLOPS 60 TFLOPS 72 TFLOPS
Rays Cast 6 Giga Rays 5 Giga Rays 6 Giga Rays 7 Giga Rays
Fill-rate texel 224,4 Gtexels/s 201,6 Gtexels/s 233,3 Gtexels/s 325,7 Gtexels/s
Fréquence de base 1470 MHz 1365 MHz 1410 MHz 1605 MHz
Fréquence Boost 1650 MHz 1680 MHz 1710 MHz 1770 MHz
Mémoire 8 Go GDDR6 14 Gbps 6 Go GDDR6 14 Gbps 8 Go GDDR6 14 Gbps 8 Go GDDR6 14 Gbps
Bus mémoire 256 bits 192 bits 256 bits 256 bits
Bande passante mémoire 448 Go/s 336 Go/s 448 Go/s 448 Go/s
ROP 64 48 64 64
Cache L2 4 Mo 3 Mo 4 Mo 4 Mo
TDP 175 W 160 W 185 W 215 W
Nombre de transistors 10,8 Mrd 10,8 Mrd 10,8 Mrd 13,6 Mrd
Surface du die 445 mm² 445 mm² 445 mm² 545 mm²
SLI Non Non Non Oui (MIO)

Système de test

Le système de test et la méthodologie employée ont déjà été traités en détail. Vous pouvez tout savoir en consultant notre article sur nos nouvelles méthodes de test des cartes graphiques.

Image 6 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Système
Intel Core i7-9900 KF
MSI MEG Z390 ACE
2x 8GB KFA2 HoF DDR4-4000
1x 1 TByte Patriot Viper (NVMe System SSD)
1x Seagate FastSSD Portable USB-C
2x 960 GByte Toshiba OCZ TR150 (Storage, Images)
Be Quiet Dark Power Pro 11, 850 Watts
Windows 10 Pro à jour
Pilotes NVIDIA : 431.16
Pilotes AMD : 19.7.1
Refroidissement
Alphacool Eisblock XPX
5x Be Quiet! Silent Wings 3 PWM (Simulation boîtier fermé)
Thermal Grizzly Kryonaut
Moniteur
Eizo EV3237-BK
Boîtier
Lian Li PC-T70 modifié (ouvert et fermé)
Mesures électriques
Point de mesure sans contact sur le slot PCIe, via un riser PCIe
Point de mesure sans contact sur les connecteurs PCIe d’alimentation
Mesure directe au niveau de l’alimentation
2x oscilloscopes Rohde & Schwarz HMO 3054 multicanaux, 500 MHz avec fonction mémoire
4x pinces ampèremétriques Rohde & Schwarz HZO50 (de 1 mA à 30 A, 100 KHz, courant continu)
4x sondes de test Rohde & Schwarz HZ355 (10:1, 500 MHz)
1x multimètre numérique Rohde & Schwarz HMC 8012, avec fonction mémoire
Imagerie thermique
Caméra infrarouge Optris PI640
Logiciel PI Connect
Mesures sonores
Micro NTI Audio M2211 (avec fichier de calibration)
Interface Steinberg UR12 (avec alimentation fantôme pour les microphones)
Creative X7
Logiciel Smaart v.7
Chambre anéchoïque, 3,5 x 1,8 x 2,2 m (LxlxH) 
Mesures axiales, à la perpendiculaire du centre de(s) la source(s) sonore(s), distance de 50 cm
Nuisances sonores exprimées en dBA (lent), analyse en temps réel (RTA)
Spectre de fréquence représenté sous forme de graphique

Les cartes en détail

RTX 2060 Super

La RTX 2060 Super est assez similaire à sa petite soeur, mais passe cette fois à une surface centrale à effet miroir, parfait pour les traces de doigts. On aura droit à du DVI-Dual Link (sans analogique), deux ports DisplayPort, un connecteur HDMI 2.0, une USB Type-C. Mais toujours pas de lien NVLink.

RTX 2070 Super

La RTX 2070 Super est similaire à la RTX 2080 FE classique. Mais, encore une fois, avec une surface type miroir au centre. On y trouve les mêmes connectiques.

Démontage : PCB et alimentation

RTX 2060 Super

La RTX 2060 utilise le PCB PG160 à 10 couches de la RTX 2070. Le GPU est alimenté par un étage à 6 phases contrôlée par une puce uP9512R (qui peut contrôler jusqu’à 8 phases). La mémoire est alimentée par deux phases indépendantes, gérées par un petit contrôleur uP1666.

RTX 2070 Super

Le PCB de la RTX 2070 Super est identique à celui de la RTX 2080 FE actuelle. On y trouve huit phases pour l’alimentation du GPU, et deux phases pour la mémoire. Pour le GPU, 6 phases sont alimentées par le connecteur PCIe, 2 autres s’alimentent sur le port PCI Express. Elles sont toutes gérées par un controlleur uP9512 qui va gérer des Smart Power Stage, permettant d’avoir un monitoring beaucoup plus fin des températures et des tensions pour les faire varier plus précisément. (Voir notre article détaillé sur le sujet)

Démontage : dissipateurs en détail

RTX 2060 Super Founders Edition

Image 24 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Cette fois, NVIDIA change légèrement sa solution de refroidissement. Les deux ventilateurs de 8,7 cm de diamètre ont une puissance de 7,5 W au max, avec une vitesse maximale de 3700 tpm. Ces derniers ne sont pas semi-passifs.

Image 25 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

En dessous, le dissipateur est assez massif, avec un coeur de contact en cuivre et trois caloducs plats pour répartir la chaleur sur les ailettes de refroidissement en aluminium.

La plaque de montage est massive et permet de bien rigidifier la carte. Petite nouveauté, les pads thermiques bleus relient cette plaque au module de refroidissement qui le surplombe.

Image 28 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Même la plaque arrière participera un peu à la dissipation, en contact avec certains composants via des pads thermiques.

RTX 2070 Super Founders Edition

Image 29 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

On aura toujours droit aux mêmes ventilateurs que sur la RTX 2060 Super. Mais le dissipateur est plus perfectionné, avec une chambre à vapeur, comme sur la RTX 2080. Le tout est fixé par une plaque intermédiaire massive, qui sert aussi de dissipateur pour les autres composants chauds de la carte.

Image 30 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

La plaque arrière participe aussi au refroidissement par l’intermédiaire de pads thermiques, à la fois pour le GPU, la RAM et la ligne de convertisseurs de tension.

Performances Full HD (1920×1080)

En Full HD, on constate un incrément très progressif des performances des cartes. Les deux nouvelles Super s’insèrent exactement là où elles sont censées être. La RTX 2060 Super s’approche tout de même dangereusement de la RTX 2070 Founders Edition. La 2080 FE parvient à rester démarquée de la RTX 2070 Super dans les jeux qui ne sont pas limités par le CPU (ce qui arrive plus souvent en Full HD).

Performances WQHD (2560×1440)

La limitation du CPU étant moins prégnante dans cette définition plus élevée, les écarts deviennent un peu plus nets. Mais la RTX 2060 Super se rapproche toujours dangereusement de la RTX 2070 Founders Edition. Reste que les écarts entre les différents modèles sont loin d’être énormes. Il faudra donc ajuster les prix au centime d’euro près, surtout pour les modèles overclockés. Seule la RTX 2060 FE se révèle nettement hors course, surtout sur les jeux où elle manque de mémoire.

Performances 4K (3840×2160)

En 4K, la puissance du GPU est largement plus importante que celle du CPU, même si nous avons ici décidé d’utiliser des options graphiques réduites (réalistes) pour jouer correctement. Les écarts entre les différentes GeForce restent similaires, et toujours bien incrémentiels. En revanche, la Radeon VII, dont les performances étaient décevantes dans les pages précédentes, prend sa revanche dans plusieurs jeux en s’imposant en première position, principalement grâce à son interface mémoire beaucoup plus performante.

RTX 2060 Super : conso et charge

Les 11 W au repos sont un bon score. La carte dépasse très légèrement sa cible de 175 W en charge, mais de manière négligeable.

Image 151 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Pareil en overclocking, la carte dépasse très légèrement sa cible de puissance maximale permise dans son BIOS (215 W).

Image 152 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

C’est la limite de puissance de la carte qui limite son overclocking. Côté tension, tout est dans la plage attendue. Notez que la tension peut parfois limiter l’overclocking dans de rares cas, notamment quand le refroidissement est à la peine.

Image 153 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Sur le slot PCI Express de la carte mère, la charge dépasse la norme de 2 % lorsque la carte est overclockée. Il faudra faire attention de ce côté.

Image 154 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Mesure des pics de consommation

Les cartes graphiques provoquent des pics de consommation très brefs, qui doivent être pris en compte, sans se limiter à leur consommation moyenne. Ces pics peuvent parfois provoquer l’arrêt d’urgence du bloc d’alimentation du PC en cas de manque de puissance.

Image 155 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Pour cette RTX 2060, il faut plutôt prévoir une alimentation capable de réserver 200 W à la carte graphique pour assurer. Ci-dessous, voici un zoom des courbes de consommation qui montrent les pics en jeu et en torture.

RTX 2070 Super : conso et charge

Moins de 10 W au repos est un résultat assez impressionnant. En revanche, la carte dépasse clairement sa limite de puissance par défaut dans le BIOS (215 W) pour monter plutôt à 228 W en jeu !

Image 160 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

La limite maximale de puissance de la carte est toutefois respectée en overclocking, pas plus de 260 W. 

Image 161 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Les tensions reste dans les valeurs attendues. C’est plutôt la puissance permise par la carte qui va limiter l’overclocking, pas la tension. Ici, la tension baisse principalement à cause de la température du GPU.

Image 162 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

La norme de 5,5 A est respectée, mais c’est très limite. On arrive à 90 % de la valeur maximale préconisée avec overclocking. Rien de dangereux toutefois.

Image 163 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Mesure des pics de consommation

Mesurer la consommation moyenne de la carte graphique ne suffit pas, il faut aussi examiner les très brefs pics de consommation, qui peuvent monter assez haut, et parfois déclencher l’arrêt d’urgence du bloc d’alimentation du PC s’il est trop sollicité ne serait-ce que pendant quelques millisecondes.

Image 164 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Ici, il faudra prévoir un bon 300 W sur son alimentation, rien que pour la carte graphique, histoire d’assurer. Ci-dessous, on peut voir les courbes de consommation zoomées pour bien se rendre compte des pics de consommation dont on parle.

RTX 2060 Super : température, fréquences

Le dissipateur est efficace, et la carte est ainsi capable de tenir les 1755 MHz après échauffement dans un boîtier fermé. Mais il est aussi possible de l’overclocker et d’atteindre les 2 GHz relativement facilement.

Température et fréquences

Le GPU est à 69°C en boîtier ouvert et 72°C en boîtier fermé. Il perd ainsi une centaine de MHz après échauffement. On comprends ici pourquoi la RTX 2060 Super talonne la RTX 2070 FE : ses fréquences sont nettement plus élevées en charge.

Image 169 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

En torture toutefois, la carte perd beaucoup de fréquence sur son GPU, bloqué par sa température à cause d’un refroidissement plus faible. Mais qui torture sa carte… ?

Image 170 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Cartes (test gaming) Début de test
RTX 2060 Super
Fin de test
RTX 2060 Super
Fin de test
RTX 2070 FE
Boîtier ouvert
Températures GPU 34 °C 68 à 69 °C 76 °C
Fréquence GPU 1875 MHz 1755 MHz 1665 MHz
Température ambiante 22 °C 22 °C 22 °C
Boîtier fermé
Température GPU 33 °C 71 à 72 °C 71 à 72 °C
Fréquence GPU 1875 MHz 1725 à 1755 MHz 1635 MHz
Température ambiante 25 °C 41 °C 42 °C

Images infrarouges du PCB

Ces images infrarouge montrent des températures parfaitement raisonnables, même en boîtier fermé. Preuve que le dissipateur de la carte fonctionne très bien. Ce qui est frappant, c’est qu’il n’y a pas vraiment de point chaud ! Notez que la plaque arrière (absente ici), va améliorer encore certaines températures.

Boîtier fermé

Boîtier ouvert

RTX 2070 Super : température, fréquences

Le GPU tient les 1850 MHz environ, même en boîtier fermé en pleine charge. Il est possible de l’overclocker pour atteindre les 2 GHz environ, en fonction de la qualité de votre puce et de la température de votre air ambiant.

Fréquences et températures

On observe des températures de GPU qui ne dépassent pas les 75°C en boîtier fermé.

Image 175 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi
Image 176 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Cartes (test gaming) Début de test
RTX 2070 Super
Fin de test
RTX 2070 Super
Fin de test
RTX 2080 FE
Boîtier ouvert
Températures GPU 34 °C 72 à 73 °C 75 °C
Fréquence GPU 1965 MHz 1860 MHz 1815 MHz
Température ambiante 22 °C 22 °C 22 °C
Boîtier fermé
Température GPU 33 °C 71 à 72 °C 75  °C
Fréquence GPU 1965 MHz 1845 MHz 1800 MHz
Température ambiante 25 °C 41 °C 42 °C

Images infrarouges

Ces images permettent de bien observer les températures de tous les composants de la carte. Notez tout de même qu’elles sont prises dans la plaque arrière, qui permet de réduire un peu les valeurs observées ici. La RTX 2070 Super ne pose pas de problème dans ce test : il n’y a pas vraiment de point chaud à signaler, les températures sont maîtrisées.

Boîtier fermé

Boîtier ouvert

RTX 2060 Super : ventilation et bruit

Les ventilateurs ne sont pas semi-passifs. Il tournent au ralenti à 1500 tpm, ce qui est un peu élevé, surtout qu’ils n’ont pas besoin d’aller à plus de 1800 tpm pour gérer les températures du GPU.

Image 181 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi
Image 182 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Carte RTX 2060 Super RTX 2070 FE
Rotation moyenne en charge boîtier ouvert 1740 tpm 1605 tpm
Rotation moyenne en charge boîtier fermé 1800 tpm 1721 tpm
Bruit moyen en charge 35.4 dB(A), boîtier fermé 39,1 dB(A), boîtier fermé
Bruit au repos 31 dB(A) 31,3 dB(A)
Impression auditive Silencieux, audible basse fréquence Assez bruyant,
Bruit électrique Faible, seulement en cas de très haut FPS Faible, seulement en cas de très haut FPS

Spectre sonore

Le 35 dB mesurés sont à 1800 tpm, c’est clairement plus silencieux que la 2070 Founders Edition. Presque inaudible dans un boîtier ventilé. On entendra un léger bruit de moteur, mais la majorité du bruit vient de souffle des ventilateurs. Le crissement des bobines est à peine perceptible.

Image 183 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

RTX 2070 Super : ventilation et bruit

Les ventilateurs ne s’arrêtent pas quand la carte est au repos. Ils tournent à 1500 tpm comme pour la RTX 2060 Super, c’est un peu élevé, surtout qu’il montent à seulement 2000 tpm boîtier fermé.

Image 184 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi
Image 185 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

Carte RTX 2070 Super RTX 2080 FE
Rotation moyenne en charge boîtier ouvert 1894 tpm 1897 tpm
Rotation moyenne en charge boîtier fermé 2002 tpm 1942 tpm
Bruit moyen en charge 38 dB(A), boîtier fermé 39,6 dB(A), boîtier fermé
Bruit au repos 31,2 dB(A) 31,3 dB(A)
Impression auditive Plutôt bruyant, basses fréquencesPlutôt bruyant, basses fréquences
Bruit électrique Faible, seulement en cas de très haut FPS Faible, seulement en cas de très haut FPS

Spectre sonore

La carte monte à 38 db à 2000 tpm. Ce qui est surprenant, c’est qu’elle est moins bruyante que la RTX 2080 FE alors que les ventilateurs tournent à la même vitesse. On a trouvé pourquoi après.

Image 186 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

La RTX 2080 FE faisait un bruit plus élevé à cause de ses bobines, et c’est pour cela qu’elle monte à 39,6 dB. Ici, on entend surtout les bruits de moteurs et de souffle.

Conclusion

Difficile de se prononcer pour l’instant, en l’absence de résultat (autorisés) sur les cartes Radeon RX 5700 et Radeon RX 5700 XT. Voilà qui fait de ce test de lancement un article peu utile pour l’instant : on sait que les cartes Super sont plus rapides que les précédentes versions (on s’en serait douté), mais il faut encore attendre quelques jours pour savoir comment les Radeon vont se placer dans cette nouvelle hiérarchie.

Evidemment, on imagine bien que NVIDIA espère que son concurrent AMD va s’empaler sur les RTX Super au lancement de ses nouvelles Radeon, créant la déception. Les prix officiels plus élevés des RTX 2060 et 2070 Super leur imposent d’être plus rapides que les 5700 et 5700 XT… Mais il ne fait pas oublier que les RTX ont aussi quelques avantages techniques : encodeur vidéo plus avancé, ray tracing matériel, coeurs Tensor (DLSS), et prise en charge du Variable Rate Shading.

Cartes57002060 Super5700 XT2070 Super
Prix conseillés (euros)419424499529
BundleXbox Game Pass
3 mois
Wolfenstein Youngblood
Control
Xbox Game Pass
3 mois
Wolfenstein Youngblood
Control

Des cartes bien maîtrisées

Image 189 : Test : RTX Super 2070 et 2060, NVIDIA muscle son jeu pour tacler Navi

En l’état actuel de nos tests, on peut simplement constater que les deux modèles Super profitent grandement de leur passage en gamme supérieure, notamment la 2060, avec des 2 Go de RAM en plus et son bus mémoire plus large. Cette dernière est aussi très silencieuse. Les modèles personnalisés sortiront le 9 juillet, et feront peut-être mieux, mais pour combien ?

D’ici là, il faudra attendre les résultats de performances des nouvelles Radeon RX 5700 et 5700 XT. De ce qu’on peut déjà vous dire, c’est qu’il faudra aussi attendre des pilotes AMD corrects, c’est-à-dire quelques jours de plus après le lancement…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !