The Division 2 bien plus performant sous DX12, les configs recommandées

DX11 à la rue.

The Division 2 sort demain. Un titre attendu, d’autant plus que l’autre jeu coopératif du moment, Anthem, s’est révélé assez décevant. On a déjà vu que le jeu d’Ubisoft tourne en 30 ips sur IGP Intel HD 630, puis dans de meilleures conditions sur CPU Ryzen et GPU Vega. Ubisoft avait également dévoilé les configurations requises. On apprend maintenant que DirectX 12 apporte un gain de plus de vingt images par seconde par rapport à DirectX 11 !

À lire aussi : The Division : gangréné par la triche, et impossible à soigner ?

Une fusillade qui descend DX11

Nos confrères de chez DSOGaming ont lancé le benchmark intégré du jeu pour comparer les deux API. Leur machine embarque une RTX 2800 Ti, un i7 4930K (overclocké à 4,2 GHz), 16 Go de mémoire DDR3-2133. Ils utilisent une version 64 bits de Windows 10 et le pilote GeForce 419.35. The Division 2 tourne sur le moteur Snowdrop, développé par Massive Entertainment.

À première vue, la différence de performances entre DX11 et le DX12 n’est pas énorme. Sous DX11, la moyenne est de 87 ips en réglages Ultra avec une définition de 2560×1440. La charge GPU monte à 91 %, celle du CPU à 64 %. Pour DX12, le nombre d’ips moyen est de 94, pour des utilisations GPU et CPU de respectivement 93 % et 65 %.

Mais c’est au niveau des fréquences d’images minimales que l’écart se creuse. Le benchmark se termine par une grosse fusillade. Et ici, DX11 atteint ses limites. En effet, dans cette scène, le nombre d’ips s’effondre à 59 en DX11… alors qu’il ne descend pas sous les 80 ips en DX12 !

Conclusion : DX11 bride les configurations, surtout à cause de sa surcharge de pilotes. C’est pourquoi on ne peut que suggérer aux joueurs qui en ont la possibilité de choisir DX12 plutôt que DX11 pour jouer à The Division 2.

Enfin, voici deux vidéos bonus. Dans la première Ubisoft présente les nombreuses features AMD. Avec les ombres en haute résolution et les reflets en temps réel, le jeu est vraiment agréable à regarder ! La deuxième bande-annonce détaille la manière dont les développeurs ont recréé un Washington post-pandémique dans The Division 2.