Mise à mort du BIOS classique en 2020 par Intel, quid du dual boot ?

Un bon vieux BIOS comme on les aimeUn bon vieux BIOS comme on les aime

Intel va abandonner la gestion des BIOS classiques en 2020 au profit de l’UEFI Class 3. Concrètement, la décision sera avant tout un problème pour certains logiciels d’entreprises, les systèmes d’exploitation 32 bits, et le dual boot. Aujourd’hui les plateformes d’Intel pour le grand public et les serveurs disposent du Compatibility Support Module (CSM) qui permet de contourner le Secure Boot et les restrictions de l’UEFI des fabricants en assurant la gestion d’un BIOS 16 bits. Le père des Pentium annonce donc la fin de la prise en charge de cette fonctionnalité par ses composants.

À lire aussi :
- Guide d’achat : les configurations PC selon Tom’s Hardware

Le problème du Secure Boot

La firme ne dit pas ce qu’elle compte faire pour favoriser la gestion de plusieurs systèmes d’exploitation. L’UEFI Class 3 n’oblige pas d’activer le Secure Boot. Il sera donc possible, en principe, de choisir plusieurs systèmes d’exploitation depuis l’UEFI, mais le nombre d’OS compatibles sera bien plus limité. En revanche, Intel fait aussi la promotion de l’UEFI Class 3+, un mode officieux qui oblige l’activation du Secure Boot et qui bloquerait alors le dual boot. 2020 devrait marquer l’introduction des plateformes Tiger Lake ou Sapphire Rapids d’Intel.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire