cast
Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Core i7-3970X Extreme : plus fort qu'un Xeon octo-core ?

Core i7-3970X Extreme : plus fort qu'un Xeon octo-core ?
Par

Intel dévoile aujourd’hui son nouveau fer de lance, le Core i7-3970X, un Sandy Bridge-E qui vient remplacer le Core i7-3960X, lancé il y a un an presque jour pour jour (voir notre dernier comparatif de 87 processeurs). Prévu pour le même socket (LGA 2011), il est proposé au même prix : 1000 €.

Une différence de taille saute toutefois immédiatement aux yeux : alors que le Core i7-3960X affichait un TDP de 130 watts, celui de son remplaçant grimpe à 150 watts.

Dans toute l’histoire de l’informatique, il n’y a jamais eu qu’un seul autre processeur pour ordinateurs de bureau assorti d’un tel plafond thermique : l’Intel Core 2 Extreme QX9775, lancé en 2008 et prévu pour les cartes-mères bi-CPU de type « Skulltrail » (LGA 771). La plate-forme était destinée aux professionnels de la création de contenu multimédia.

Le Core i7-3970X, quant à lui, n’est prévu que pour fonctionner au sein d'une configuration mono-processeur. Comment expliquer un tel TDP ? Par une hausse de fréquence, tout simplement : alors que le 3960X était cadencé à 3,3 GHz (3,9 GHz avec Turbo Boost dans les applications monothreadées, lorsque la marge thermique l’autorise), le 3970X, lui, démarre à 3,5 GHz et peut grimper jusqu’à 4 GHz via le Turbo Boost.

Sur la plupart des autres plans, les deux processeurs semblent identiques : tous deux dotés de six cores actifs et de l’Hyper-Threading, ce qui leur permet de gérer 12 threads simultanés, il sont gravés en 32 nm et équipés de 15 Mo de cache L3. Naturellement, étant donné qu’il s’agit de modèles Extreme Edition, ils possèdent tous les deux un coefficient multiplicateur déverrouillé.

Le plafond thermique du Core i7-3970X lui permet-il de battre des records d’overclocking ? Pas particulièrement. Le Core i7-3960X que nous avions testé il y a un an se montrait stable à 4,6 GHz et six cores actifs ; le 3970X d’aujourd’hui atteint sans difficulté les 4,7 GHz avec le même système de refroidissement liquide en circuit fermé.

Il est évidemment possible d’obtenir des fréquences plus élevées en optant pour des tensions plus agressives (nous nous efforcions de rester sous 1,4 V), mais la dissipation thermique devient alors un souci. Le Core i7-3970X doit effet demeurer sous la barre des 91°C pour éviter que le circuit de restriction automatique des fréquences ne s’enclenche, ce qui devient de plus en plus difficile au fur et à mesure que les tensions augmentent.

Le système de refroidissement revêt donc une importance primordiale. Intel indique que son RTS2011AC, un système de refroidissement par air vendu 15-20 €, ne permet de rafraîchir correctement le Core i7-3970X, mais le RTS2011LC (watercooling) que nous avons utilisé pour nos tests, gère les processeurs 150 watts. En ce qui concerne les systèmes tiers, les fabricants n’indiquent malheureusement que rarement les performances thermiques de leurs produits ; il convient donc de vérifier soigneusement la compatibilité de ceux-ci avec le nouveau monstre d’Intel. Le fondeur livrant ses processeurs pour socket LGA 2011 sans ventirad, il vous faudra donc débourser 50 à 100 € de plus pour obtenir quelque chose de valable.

La concurrence

La concurrence ? Quelle concurrence ? En termes de puissance brute, le Core i7-3960X, lancé il y a un an, n’a déjà aucun adversaire à sa mesure… Le processeur le plus rapide de la gamme AMD, le FX-8350, équivaut à peine à un Intel Ivy Bridge de milieu de gamme. Pour un ordinateur destiné au jeu « haut de gamme », le meilleur choix est un Core i7-3770K. Par contre, pour les applications multithreadées professionnelles ou une configuration de gamer à plusieurs cartes graphiques, les Core i7 Sandy Bridge-E restent encore ce qui se trouve de mieux sur le marché.

Bien entendu, nous allons inclure dans notre comparatif tous les processeurs haut de gamme habituels, et notamment les Core i7-3960X et 3930K, mais pour l’occasion, nous avons trouvé intéressant de voir ce que valait le 3970X face à l’autre processeur 150 watts de la gamme actuelle d’Intel : le Xeon E5-2687W.

Équipé de huit cores physiques et de 20 Mo de cache L3 partagé, le Xeon représente tout ce que pourrait être la gamme Sandy Bridge-E si Intel ne décidait pas d’en désactiver certaines portions. En effet, sur ce processeur pour serveur, toutes les ressources physiques du die sont activées, ce qui signifie toutefois que le fondeur doit se montrer plus prudent en termes de fréquences : cadencé à 3,1 GHz, le E5-2687W est ainsi plus lent que le Core i7 dans les applications mono-thread. Il ne fait toutefois aucun doute que, dans certains cas, les deux cores supplémentaires viennent à point nommé. Qui plus est, dans les benchmarks monothreadés, le Xeon voit sa fréquence grimper à 3,8 GHz grâce au Turbo Boost.

La comparaison est bien évidemment loin d’être équitable : le Xeon étant conçu pour fonctionner sur une carte-mère à deux sockets, Intel en demande un prix considérablement plus élevé : environ 1900 €, soit près de deux fois celui du nouveau Core i7 Extreme. Ce qui, sachant que le Xeon a un coefficient multiplicateur verrouillé et que l’on ne peut donc pas l’overclocker, peut sembler un brin exagéré.

Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Afficher 1 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • turlupin en ptard , 21 novembre 2012 19:10
    Si Intel se décidait à offrir au power users un Ivy Bridge sur CM 1155 mais avec 6 ou, soyons fous ! 8, voire 10 coeurs et HT, le tout overclockable, j'en connais beaucoup, moi le premier, qui seraient prêts à faire des folies pour se monter une machine de dingue. Pas par besoin, juste pour le plaisir...

    Laissez moi rêver, merde !

    Une carte mère 1155 (pourquoi pas une Intel) avec 6/8 ports SATA 6 Gb/s + 2 e-SATA 6 Gb/s, 2 ports Ethernet 10/100/1000, 6 ports USB3, 3 ou 4 ports PCIe 3.0 x16 (vraiment en x16), pour le reste... bof, je n'ai pas d'exigences particulières, une puce son pas trop mauvaise suffira mais, avec ce niveau d'équipement, il faudrait que le constructeur soit débile pour ne pas mettre la meilleure puce disponible.

    Processeur ? Appelons-le i9-38XX, 8coeurs, HT, 16Mo de cache L3, des fréquences de 0.8 GHz (au repos) à 4.5 Ghz en TurboBoost sur un seul coeur jusqu'à 4.2 GHz sur les 8 coeurs (enfin... là c'est aux ingénieurs de se démerder :D )
    Avec un oc possible jusqu'à 5 GHz en aircooling.

    Quoi ? J'vous ai dit de me laisser rêver, quoi, merde !

    Allez, tant que je suis en train de rêver...

    Une carte mère 1155 bi-cpu overclockable...

    Spoiler
    Dis, Papa Noël, tu pourrais pas faire quelque chose ?