Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Comparatif cartes graphiques : les GeForce GTX 650 et 660 au banc d’essai

Comparatif cartes graphiques : les GeForce GTX 650 et 660 au banc d’essai
Par

Près de six mois se sont écoulés depuis que Nvidia a lancé son architecture Kepler, inaugurée par la GeForce GTX 680, une carte dont nous avons vanté les mérites en raison de son efficacité énergétique et de ses performances brutes considérablement améliorées par rapport à la génération précédente. Depuis lors, la firme a peu à peu remplacé ses modèles à base de puces Fermi par les GeForce GTX 690, GeForce GTX 670, 660 Ti et GT 640, toutes reposant sur la nouvelle architecture.

AMD, qui avait déjà lancé plusieurs de ses cartes actuelles lorsque Nvidia a s’est réveillé, réplique aujourd’hui à coups de mises à jour de pilotes, de baisses de prix et, sur certains modèles, d’overclocking via le BIOS. Stable jusqu’il y a peu encore, le marché des cartes graphiques s’est donc mué en véritable champ de bataille sur lequel on trouve ça et là vieux prix et bonnes affaires. Tout cela ne peut bien entendu que plaire aux plus patients, tandis que les joueurs qui avaient sauté le pas dès les premiers instants continuent à profiter de leur matériel haut de gamme.

Sur le segment du milieu de gamme, les AMD Radeon HD 7750 et 7850 continuent toutefois à se tailler la part du lion en termes de ventes. Mais les choses sont sur le point de changer : aujourd’hui, Nvidia se décide en effet enfin à poser ses puces Kepler sur des cartes plus orientées « rapport performances/prix », à savoir la GeForce GTX 650 (109 $ aux États-Unis) et la GeForce GTX 660 (attendue aux alentours de 229 $).

Présentation de la GeForce GTX 650

La GeForce GTX 650 contient le même GPU que l’actuelle GeForce GTX 640, à savoir un GK107. Celui-ci contient deux clusters SMX et donc 384 cores CUDA et 32 unités de textures et peut générer 16 pixels full-color par cycle grâce à ses deux clusters ROP (moteurs de rastérisation).

Jusqu’à présent, la GeForce GTX 650 semble donc parfaitement identique à la GT 640. Où se situent les différences ?

La GeForce GTX 650 possèdent deux gros avantages par rapport à la GT 640 : des fréquences plus élevées et de la mémoire GDDR5. À 1058 MHz, les cores de la GTX 650 affichent 158 MHz de plus que la GT 640 ; une évolution relativement mineure, donc. Le véritable différenciateur réside dans la GDDR5, qui offre deux fois plus de bande passante par cycle que la DDR3 ; une avancée majeure qui donne à la GeForce GTX 650 le potentiel de faire jeu égale avec l'AMD Radeon HD 7750.

Il est dès lors temps de comparer cette carte à ses concurrentes directes :


GeForce GT 640
GeForce GTX 650
Radeon HD 7750GeForce GTX 550 Ti
GeForce GTS 450
Cores shader
384
384512
192192
Unités de textures
32
3232
3232
Color ROP
16
1616
1616
Finesse de gravure
28 nm
28 nm28 nm40 nm40 nm
Fréquence cores (shaders)
900 MHz
1058 MHz800 MHz
900 (1800) MHz783 (1566) MHz
Fréquence mémoire
891 MHz DDR3
1250 MHz GDDR51125 MHz GDDR5
1025 MHz GDDR5902 MHz GDDR5
Bus mémoire
128 bits
128 bits128 bits
192 bits128 bits
Bande passante mémoire
28,5 Go/s
80 Go/s72 Go/s98,5 Go/s
57,7 Go/s
RAM graphique
1 Go de DDR3
1 ou 2 Go de GDDR5
1 Go de GDDR5
1 ou 2 Go de GDDR51 ou 2 Go de DDR3
Connecteurs d'alimentation
Aucun
1 x 6 brochesAucun
1 x 6 broches
1 x 6 broches
TDP
65 W
64 W
55 W
116 W
106 W
Prix
75-115 €
env. 109 $ (PPR)100-115 €
115-145 €
85-130 €


L’écart entre la GeForce GTX 650 et la GT 640 en termes de bande passante mémoire est énorme.La carte semble également dépasser la GeForce GTS 450 dans tous les domaines, et devrait pouvoir rivaliser avec la Radeon HD 7750 et la GeForce GTX 550 Ti.

Nous nous attendions à l’origine à ce que la GeForce GT 640 soit commercialisée pour moins de 100 $ aux États-Unis, ce qui n’a pas été le cas ; prévue aux alentours de 110 $, la GTX 650 va plus que probablement faire passer sa petite sœur sous cette barre symbolique.

Gigabyte GeForce GTX 650 Overclock (GV-N650OC-2GI)

La GeForce GTX 650 de Gigabyte est attend aux alentours de 140 $, soit 30 $ de plus que le tarif recommandé par Nvidia ; ce prix gonflé est probablement dû à la présence de 2 Go de GDDR5, alors que les modèles moins onéreux n’en embarqueront qu’un seul. Même chose pour la fréquence des cores qui, à 1111 MHz, sont cadencés à 53 MHz de plus que les spécifications techniques de référence ; la mémoire, par contre, tourne bien 1250 MHz.

La GeForce GTX 650 n’est pas dotée de la fonction GPU Boost, ce qui signifie que tout overclocking au-delà de 1111 MHz devra être réalisé à la main.

La GeForce GTX 650 de référence comporte deux ports DVI dual-link et un port mini-HDMI ; Gigabyte ajoute à ce trio une sorte VGA, analogique. La carte permet donc d’afficher sur quatre écrans simultanément : trois en mode Suround et un bureau étendu.

La carte de Gigabyte est aussi courte que la GeForce GT 640 d’Afox que nous avons testée précédemment : 14 cm. La différence se situe au niveau l’autre dimension principale : alors que la GT 640 est une carte demi-hauteur, la GeForce GTX 650 fait ses 11,5 cm de haut. Elle nécessite par ailleurs un connecteur auxiliaire à six broches, ce qui est plutôt surprenant sachant que Nvidia annonce un plafond thermique de 64 watts. Aucun connecteur SLI n’est disponible ; on peut donc faire une croix sur l’utilisation en mode multi-cartes.

Gigabyte recouvre intégralement sa GeForce GTX 650 d’un radiateur plutôt volumineux et d’un ventilateur d’un diamètre de 100 mm qui se comporte de manière excellente, tant sur le plan des nuisances sonores que de la dissipation thermique.Petite bizarerrie, le cache en plastique s’étend au-delà de la carte proprement dite, ce qui la rend plus grande que nécessaire.

Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires