Se connecter / S'enregistrer

Comparatif : les SSD PCIe

Comparatif : les SSD PCIe
Par

Les SSD PCIe n’ont rien de nouveau : afin de s’affranchir des limites physiques et architecturales du SATA, OCZ et Fusion-io utilisent depuis quelques années l’interface PCIe. Toutefois, les premiers modèles de ce type n’étaient que des SSD SATA reliés à un contrôleur hôte de bus sur une simple carte fille. Il existe des exceptions notables, comme par exemple les Micron P320h et P420m qui embarquent un contrôleur natif PCIe vers NAND, mais la quasi-totalité de ces produits illustraient donc une course aux performances animée par la force brute. Les produits qu’Intel a commercialisé par le passé, comme le 910, illustrent bien cette tendance : un ensemble de SSD reliés à des adaptateurs SAS Hitachi. Bien que le format fût différent de celui des disques durs, l’architecture était semblable. Ces SSD PCIe annonçaient des performances incroyables, mais on a toujours eu l’impression d’avoir affaire à un produit de niche. Etant donné qu’aucun standard ne s’imposait à ces produits, ils manquaient quelque part de légitimité.

Avec le NVMe, les fabricants ont maintenant une norme qui les libère des limitations propres à l’AHCI en plus de proposer bon nombres d’avantages en termes d’interopérabilité. Avant de nous pencher en détail sur le NVMe, ce qui sera fait sur la deuxième page de cet article, voyons les nouveaux SSD NVMe d’Intel.

Plutôt que de commercialiser un seul modèle, Intel propose une gamme entière de SSD NVMe. Ceux-ci sont officiellement baptisés Intel SSD DC P3700, Intel SSD DC P3600 et Intel SSD DC P3500, ils se destinent aux mêmes usages généraux que les modèles SATA. La différence entre les trois modèles se fait principalement sur les performances en écriture ainsi que l’endurance, tout comme c’est le cas des SSD SATA. Plusieurs capacités sont proposées, allant de 400 Go jusqu’à 2 To pour chacun des trois produits. Toutes les versions se déclinent en carte PCIe HHHL (half-height, half-length pour mi-hauteur, mi-longueur) ainsi qu’au format 2,5 pouces, 15 mm SFF-8639.

Gamme Intel SSD DC PCIe
Ligne
SSD DC P3700
SSD DC P3600
SSD DC P3500
Format
Carte HHHL PCIe ou 2,5" x 15mm SFF-8639
Capacité
400 à 2000 Go
Interfacex4 PCI Express 3.0
Lecture séquentielle (Mo/s)*
2800
2600
2500
Ecriture séquentielle (Mo/s)*
1900
1700
1700
Lecture 4 Ko aléatoire (IOPS)*
460 000450 000
450 000
Ecriture 4 Ko aléatoire (IOPS)*
35 000
70 000
180 000
Consommation (en activité)Jusqu'à 25 Watts
Consommation (au repos)4 Watts
Endurance (DWPD**)
10
3
0,3
* = valeurs maximales annoncées
** = nombre de cycles d'écriture par jour sur l'intégralité du SSD

A première vue, ces données constituent un bon début : les trois produits proposent de solides performances en lecture séquentielle comme aléatoire, ainsi que de bons débits en lecture qui s’échelonnent d’un modèle à l’autre. Ce niveau de performances peut impressionner par rapport aux SSD SATA, mais il faut comparer avec ce qui est comparable : on se situe à des niveaux déjà vus auparavant à l’échelle des SSD PCIe. A vrai dire, plusieurs SSD PCIe comme les Micron P320h et P420m font aussi bien voir mieux. Quel est donc l’avantage des produits d’Intel ? A nos yeux, leur prix plaide en leur faveur. Le P3500 constitue le ticket d’entrée de la gamme, à 599 $ pour la version 400 Go. Un P3600 de même capacité revient à 783 $, tandis qu’il faut compter 1207 $ pour un P3700. Pour situer les choses, bon nombre de SSD PCIe destinés au marché professionnel se situent encore dans une fourchette allant de 5 à 10 $ par Go.

Pour ce test, nous avons reçu le SSD DC S3700 800 Go. Notons que pour cette ligne comme pour les deux autres, les caractéristiques techniques varient suivant la capacité, principalement au niveau des débits en écriture.  Nous sommes assez impressionnés par le fait que le modèle 2 To affiche une endurance supérieure à 36 pétabytes.

Intel  SSD DC P3700
Format
Carte HHHL PCIe ou 2,5" x 15mm SFF-8639
Capacité (Go)
400
800
1600
2000
Interface PCI Express 3.0 4x
Lecture séquentielle (Mo/s)*
2700
2800
2800
2800
Ecriture séquentielle (Mo/s)*
1200
1900
1900
1900
Lecture 4 Ko aléatoire (IOPS)*
450 000460 000
450 000
450 000
Ecriture 4 Ko aléatoire (IOPS)*
75 000
90 000
150 000
180 000
Consommation (en activité)Jusqu'à 25 Watts
Consommation (au repos)4 Watts
Endurance (en écriture)
7,3 Po
14,6 Po
29,2 Po
36,5 Po
Garantie
5 ans

Avant de soumettre le P3700 à notre suite de tests, voyons la technologie NVMe en détail.

Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires