Linux alternatif pour les télévisions Samsung

Sous quel système fonctionne votre téléviseur ? S'il est récent et de marque Samsung, il fonctionne sous... Linux. Et certains utilisateurs ont donc décidé de profiter de ce système pour améliorer les fonctions des téléviseurs. Il existe maintenant un firmware alternatif, SamyGo, qui permet de débloquer certaines fonctions et en ajoute d'autres.

Wi-Fi, NFS, etc.

Concrètement, il est possible de modifier le noyau Linux (proposé par Samsung, GPL oblige) et quelques modifications existent. La plus intéressante est de passer outre la fonction DLNA (partage de vidéos, notamment, via le réseau) en utilisant un simple partage NFS (dont la gestion est plus souple) mais aussi, option intéressante pour certains, la possibilité d'utiliser une carte Wi-Fi qui n'est pas d'origine Samsung. En effet, les télévisions ont généralement une prise RJ45 mais le Wi-Fi nécessite un dongle USB, qui utilise une puce courante (RaLink). Et le firmware modifié permet d'utiliser n'importe quel dongle, du moment qu'il utilise la bonne puce. Reste que la modification du firmware n'est pas à la portée de tout le monde : un accès telnet à la machine est obligatoire, et il nécessite des modifications physiques.

En pratique, on voit surtout que Linux est partout, même à des endroits où on ne l'attend pas nécessairement (Sony utilise aussi Linux dans ses télévisions Bravia).

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • sharp LCD et sous GNU/GPL/LGPL ,peut on dire que tous les LCD sont sous linux ou dériver
    3
  • arf, si j'avais su qu'il y avait des patcher déja prêt ca aurait pu éviter que je brique ma télé.
    j'avais tenté de modifier l'image de l'iso pour la samsung LE46A756 après la mise a jour du firmware ou j'ai activé le telnet, la télé ne bootait plus :(
    3
  • Tous ne le sont pas, non. Voire, certains s'en cachent, même. Car la licence GNU est contaminante : Vous profitez du fruit du travail des autres, alors laisser les autres profiter du fruit de votre travail. Il est par exemple gênant d'interdire de mettre son nez dans le code d'une Freebox (par exemple), alors que la ptite boîte est géré par un système penguinoïde. Il reste alors à abuser d'une grosse dose de mauvaise foi.

    De par leur propension à la géométrie variable, le noyau Linux et les outils environnants se prêtent très bien à l'embarqué.

    Mais attention. Les objets multimédias sont susceptibles de contenir des secrets (DRM, décryptage) qu'il est trop facile de protéger par obfuscation et par interdit. Or le monde open-source, est réfractaire à ce type de protection faible. Par soucis d'économie, par méconnaissance, par peur de voir leurs secrets de fabrication dévoilés, les constructeurs protègent généralement leurs oeuvres par l'interdiction. Aussi, je voudrais saluer ici la politique de Samsung qui semble accepter que son système soit décortiqué, modifié, et osons le dire, amélioré.
    4