Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

NVIDIA intègre l'audio dans ses cartes

Par - Source: NVIDIA | B 14 commentaires

Les récentes cartes basées sur les GPU GT 220 et G210 ont quelques particularités intéressantes : premières cartes DirectX 10.1 et gravée en 40 nm du fabricant, elles inaugurent aussi l'intégration d'un contrôleur audio dans la carte graphique.

Une puce audio, pour quoi faire ?

L'idée peut paraître saugrenue, pourquoi intégrer une puce audio dans une carte graphique ? Parce que les utilisateurs relient de plus en plus souvent les cartes graphiques à une télévision, et que l'interface utilisée, le HDMI, transporte aussi l'audio. Avec une carte NVIDIA classique, il est nécessaire de relier la carte graphique à une puce audio (avec un câble S/PDIF) pour pouvoir transmettre le son en HDMI. En dehors du fait que ce n'est pas toujours possible (il faut que la carte graphique et la carte son disposent d'un connecteur compatible), on est limité par le contrôleur audio : le S/PDIF ne permet pas de transmettre du 5.1 (ou plus) en PCM et se limite au stéréo (ou à un flux compressé, en Dolby Digital, par exemple). Avec l'intégration d'un contrôleur HD Audio dans la carte (ce qu'AMD propose depuis les Radeon HD de la série 2000), il est possible de se passer du câble et surtout de transporter des flux sonores multicanaux en PCM (comme ceux présents dans les films Blu-ray). On peut d'ailleurs supposer que NVIDIA a intégré le codec HD Audio utilisé dans sa puce vedette, le chipset 9400M, qui gère parfaitement les formats utilisés sur les films en Blu-ray.

Dans la pratique, les cartes basées sur le G210 et surtout sur le GT 220 devraient proposer des performances très bonnes pour une utilisation dans un Media Center, avec en plus le meilleur de l'audio et de la vidéo. Rappelons que le G210 propose 16 processeurs de flux à 589 MHz, couplé à de la mémoire DDR2 (512 Mo à 500 MHz) en 64 bits alors que le GT 220 est équipé de 48 processeurs de flux (615 MHz) et de 1 Go de DDR3 (790 MHz et 128 bits). Les deux cartes, prévues en low profile, sont destinées au monde de l'OEM.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • okey-dokey , 20 juillet 2009 11:37
    C'est normal que l'une soit une G210 et l'autre un GT220 ?
  • -1 Masquer
    x-alt , 20 juillet 2009 12:06
    Plutôt que d'intégrer dans la carte un contrôleur audio ils auraient pu proposer une entrée S/PDIF a raccorder a la sortie qui va bien sur le pc.
  • dandu , 20 juillet 2009 12:06
    Oui, c'est pas la même puissance. GT, c'est mieux que G :o 
  • Afficher les 14 commentaires.
  • okey-dokey , 20 juillet 2009 12:15
    Citation :
    Plutôt que d'intégrer dans la carte un contrôleur audio ils auraient pu proposer une entrée S/PDIF a raccorder a la sortie qui va bien sur le pc.


    Tu l'as lu l'article ou pas ?
    Actuellement les carte nvidia marchent en raccordant le S/PDIF à la carte video. Sauf que ce n'est pas toujours possible, et que ça limite la qualité du flux audio (pas de 5.1 PCM)

    Citation :
    Oui, c'est pas la même puissance. GT, c'est mieux que G :o 


    Ben y'a deja le 210 et le 220 pour ça non ? :p 
    Toujours aussi logique chez nVidia...

  • MEI , 20 juillet 2009 15:06
    G / GT / GTS / GTX c'est la gamme de la puce
    2 la generation
    10/20 le niveau dans la gamme.

  • x-alt , 20 juillet 2009 15:08
    Citation :
    Tu l'as lu l'article ou pas ?

    Je devais avoir un filtre activé dans mon servo. Persuadé que s/pdif permettait le 5.1 en pcm j'avais pas compris ce passage :$
  • TGI , 20 juillet 2009 16:51
    Geforce 8400 édition spécial :D 
  • Intrus , 20 juillet 2009 17:47

    Mais sinon, c'est utilisable pour les enceintes du PC ?

    Mon écran, par exemple, peut faire relais entre la carte son et les enceintes. Alors si la qualité de ces cartes sons intégrées est meilleure que les merdes intégrées aux cartes mères, là ça pourrait m'intéresser un peu (je vomis les chip audio Realtek intégrés).
  • dandu , 20 juillet 2009 17:49
    TGIGeforce 8400 édition spécial


    Oui, enfin le G210, mais il chauffe bien moins, va plus vite et a une puce audio...
  • dandu , 20 juillet 2009 17:50
    IntrusMais sinon, c'est utilisable pour les enceintes du PC ?Mon écran, par exemple, peut faire relais entre la carte son et les enceintes. Alors si la qualité de ces cartes sons intégrées est meilleure que les merdes intégrées aux cartes mères, là ça pourrait m'intéresser un peu (je vomis les chip audio Realtek intégrés).


    A priori non, et le codec HD Audio, tout du moins chez AMD, c'est un Realtek (et sur mon portable en 9400M aussi)
  • draxssab , 20 juillet 2009 18:56
    Finalement ils emboitent ENFIN le pas à AMD qui supporte le dX 10.1 et l'audio sur HDMI depuis 2 ans.
    Pour le 40nm, ben, ils attendaient seulement que AMD fasse les "crash test"
  • bleuy , 20 juillet 2009 22:50
    Cela s'annonce de plus en plus mal pour creative !
  • Intrus , 21 juillet 2009 00:50
    >> Dandu
    Ok, merci pour l'info.

    Bref, on va se retrouver avec 2 chips audio : un sur la CM et un autre sur la CG, mais il faudra toujours acheter une carte audio dédiée pour avoir du matériel de restitution audio de qualité sur le PC.

    En même temps, ils visent pas la qualité, mais le côté pratique.
  • okey-dokey , 21 juillet 2009 09:02
    Citation :
    mais il faudra toujours acheter une carte audio dédiée pour avoir du matériel de restitution audio de qualité sur le PC.

    En même temps, ils visent pas la qualité, mais le côté pratique.



    Ceci dit on parle là de faire transiter un flux numérique sans traitement ni decodage particulier, et encore moins de conversion numérique-analogique.

    Le plus important pour la qualité finale là ça reste la qualité de la source et la qualité de l'appareil de restituton (ampli + Enceintes). Je ne suis pas convaincu qu'on puisse décement faire la différence à l'oreille (du moins pour 95% des gens) entre 2 puces audios sur un flux numérique.