Le comparatif ultime de 87 pâtes thermiques sur CPU et GPU

Les détails à ne pas négliger

Convexe ou concave ?

La surface des capsules n’est donc pas complètement régulière et pour ne rien arranger, elle n’est pas plane en raison de leur procédé de fabrication. Nous avons délibérément exagéré le problème pour mieux l’illustrer :

Les capsules d’AMD sont donc légèrement surélevées au niveau du centre, tandis que cette surélévation se retrouve au niveau des arrêtes chez Intel. De notre point de vue, l’approche d’AMD facilite le refroidissement : compte tenu de la pression exercée par le dissipateur, la couche de pâte thermique est particulièrement fine là où l’essentiel du transfert de chaleur doit être effectué. Les processeurs Intel ont donc besoin d’un peu plus de pâte thermique et d’une attention particulière contre une éventuelle poche d’air au milieu de la surface d’échange.

Capsules, zones calorifiques et lourdes conséquences

En raison de l’écart de surface entre la puce et la capsule, les zones périphériques de cette dernière sont plus froides que celle immédiatement située au-dessus du die. On peut la qualifier de zone critique (hot spot), puisque c’est à cet endroit que les températures sont les plus élevées. Les deux images ci-dessous représentent cette zone critique de manière simplifiée : la réalité est moins uniforme du fait que la charge de travail sur les différents coeurs est souvent inégale, de même que le circuit graphique intégré peut être plus ou moins actif que les coeurs CPU. Ceci étant dit, on peut tout de même considérer le die comme un ensemble et donc observer la répartition de la chaleur sur la capsule.

Grâce à un processus de fabrication 14 nm à la pointe de la technologie actuelle, les processeurs Intel ont une zone critique plus réduite que celle des processeurs AMD. C'est une chose qui doit être prise en compte lorsqu’on achète un dissipateur : c’est cette zone qu’il convient de refroidir en priorité.

Avantages et inconvénients des dissipateurs DHT

Les dissipateurs dont les caloducs aplatis sont en contact direct avec le processeur (dits « DHT » pour direct heat transfer) ont pris le devant de la scène depuis quelques années. Il est évident qu’ils permettent aux fabricants de réaliser des économies au stade de la fabrication, tout en faisant le bonheur des départements marketing qui nous vantent les performances de cette technologie.

Néanmoins, cette dernière a également des défauts. Prenons par exemple le Xigmatek Achilles, modèle à quatre caloducs, dont nous avons reproduit l’empreinte ci-dessous. Les deux caloducs périphériques passent complètement à côté de la zone critique, tandis que les deux centraux ne la couvrent que partiellement (il s’agit d’un processeur Ivy Bridge). Pour ne rien arranger, le Xigmatek Achilles fait partie de ces dissipateurs qui ne permettent pas une rotation de 90° sur le socket de la carte mère.

Cette simple rotation permettrait pourtant d’arriver à un meilleur résultat. Les processeurs AMD sont en général nettement moins affectés du fait que leur die est non seulement plus grand, mais aussi orienté à la verticale. Dans la plupart des cas, tous les caloducs traversent donc la zone critique. Si l’on tient à acheter un dissipateur DHT pour refroidir un processeur Intel récent, mieux vaut se diriger vers un modèle à cinq caloducs et éviter tous ceux dont les caloducs sont franchement espacés.

Il suffit donc de choisir un dissipateur mal adapté pour accuser un tel déficit de refroidissement que la meilleure des pâtes thermiques sera incapable de le compenser ! Attention au piège !

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • FORETG
    Hello,
    dommage qu'il n'y ait pas des kits AIO avec Pad comme les Kraken et leur Pad.
    Suis-je hors sujet ?
    0
  • Dannix
    Merci pour ce sujet!
    0
  • cbeny38
    Une petite mise à jour de mise en garde indiquant que la coolaboratory liquid pro (pas l'ultra) :
    - a tendance à souder les 2 parties entre elles,
    - est à proscrire sur un rad constitué d'autre chose que de cuivre pur, d'or ou d'argent
    serait bien.

    http://www.octeam.fr/forum/hardware/coollaboratory-liquid-pro-mise-en-garde-!!!/
    0
  • vincezeboss
    "Une pâte très performances" oui mais attention c'est très danger si vous en mettez trop ! En plus c'est très difficulté à appliquer donc bon :)
    0
  • drainlife
    Pourquoi ne pas ajouter un test avec le rad/CPU tout les deux polis et donc sans pâte thermique ?
    Car à une époque c'était censé être le plus performant, mais fallait s'amuser à polir, donc utiliser plusieurs grains et bien faire attention...
    Donc, connerie ou c'est plus utile ?
    0
  • Olivier_52
    Mmm moi y a un truc que je comprend pas on nous disent qu'il faut changer de pâte thermique tous les 2-3ans ! J'ai un sandy bridge la pâte thermique est installé depuis 2011. Big lol j'ai aucune différence de température depuis 6ans ... bon comparatif sinon
    0
  • magellan
    @Olivier: cela dépend notoirement de la qualité et du type de pâte thermique. Certaines ne vieillissent pas spécialement, d'autres perdent inexorablement leurs qualités. C'est le cas avec la pâte thermique intégrée sur les ventirads d'origine (Intel par exemple). Ces pâtes semblent s'assécher et finissent par perdre tant en efficacité qu'en terme de résistance. En gros, elles s'effritent et au démontage on se retrouve parfois face à une sorte de "poudre" compacte qui s'en va au moindre contact.

    Mais tu as raison sur un point: c'est tributaire de la qualité de pâte thermique en question.

    Les pads thermiques sont logés à la même enseigne. Certaines CG tombaient en panne à cause du vieillissement des pads qui rendaient la dissipation aléatoire au bout d'un an ou deux d'usage.
    0
  • ratideluxe
    Pouvez vous m'aidez svp , je cherche a savoir si la Thermal Grizzly Conductonaut est compatible avec le rad DARK ROCK PRO 3
    Merci d'avance
    0
  • ratinox
    Dans la même veine que CBENY38.
    J'ai acheté la Thermal Grizzly Conductonaut pour un ventirad à petit profil Shadow Rock LP de Be Quiet.
    Une fiche en rouge à l'intérieur du paquet indique que la pâte thermique est incompatible avec des surfaces de contact du ventirad en aluminium, ce qui est mon cas. Cela semble détériorer l'élu.
    Faites attention.
    0