Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Configuration de test : réseau et stockage

Comparatif virtualisation : les solutions gratuites
Par

Le réseau

Netgear GS110TNetgear GS110TLa partie réseau a été confiée à un switch Netgear GS110T.

Ce switch administrable est équipé de huit ports Ethernet Gigabit et de deux emplacements pour modules SFP. Il prend par ailleurs en charge l’agrégation de liens, une fonctionnalité dont nous aurons besoin par la suite.


Switch Netgear GS110T
Réseau
8 port Ethernet Gigabit
avec agrégation de lien

2 emplacements pour modules SFP

Nous avons essayé, dans la mesure du possible et lorsque l'hyperviseur testé le supportait, d'agréger (LACP, Link Aggregation Control Protocol) les deux liens Ethernet vers le NAS puisque celui-ci supporte également cette fonctionnalité, ainsi que deux liens vers le serveur. L'aggregation de liens permet pour rappel de grouper plusieurs ports physiques en une seule voie logique, améliorant au passage la bande passante. Cela permet également de mettre en œuvre une tolérance de panne ou de la répartition de charge.
 




Le stockage

Le stockage des machines virtuelles a été confié à un NAS Synology DS412+. Ce modèle est équipé de quatre baies au format 3,5 pouces, pouvant accueillir autant de disques durs. Quatre disques Western Digital RED WD30EFRX (des modèles de 3 To embarquant 64 Mo de mémoire cache, dédiés à un usage de type NAS) ont donc été utilisés. Le DS412+ possède par ailleurs deux ports Ethernet Gigabit qu'il est possible d’agréger (ce que nous ferons d'ailleurs lorsque cela sera possible). A l'intérieur, on trouve un processeur Atom D2700 (un modèle dual-core cadencé à 2,13 GHz) et 1 Go de mémoire vive.



NAS Synology DS412+ (DSM 4.1)
Stockage
4 x Western Digital RED WD30EFRX
 (3 To, 64 Mo cache, SATA, NASware)
Réseau
2 x Ethernet Gigabit
avec agrégation de lien

Le Synology DS412+ fonctionne sous DiskStation Manager 4.1, un système offrant de nombreuses possibilités. Nous allons donc créer un groupe de disques en RAID 5, et créer plusieurs LUN iSCSI ainsi que plusieurs « targets » iSCSI (sans oublier d'activer les sessions multiples à partir d'un ou plusieurs initiateurs iSCSI).














Donnez votre avis