Comparatif virtualisation : les solutions gratuites

Citrix XenServer 6.5.0 SP1

Citrix XenServer est une plateforme de virtualisation gratuite, basée sur l’hyperviseur open-source Xen. Si l’hyperviseur Xen existe depuis de nombreuses années (la version 1.0 date d’octobre 2003), le rachat de XenSource par Citrix ne date que de 2007. XenServer est disponible gratuitement, mais il faudra en revanche opter pour une licence annuelle (à partir de 345 dollars par socket) ou perpétuelle (à partir de 763 dollars par socket) pour profiter du support de Ctrix.

Pré-requis à l’installation

XenServer demande un processeur x86-64 pour fonctionner, cadencé à 1,5 GHz au minimum. Citrix recommande toutefois un (ou plusieurs) processeur cadencé à 2 GHz ou plus, et si possible multi-core. De plus, un processeur supportant les technologies Intel VT ou AMD-V est nécessaire pour faire tourner un système Windows dans une machine virtuelle. La solution de Citrix demande un minimum de 2 Go de mémoire (4 Go ou plus recommandés), et supporte jusqu’à 1 To de mémoire physique, jusqu’à 160 processeurs logiques, jusqu'à 16 interfaces réseau et jusqu'à 12 GPU. XenServer supporte désormais jusqu'à 650 VM Linux ou 500 VM Windows, et jusqu'à 96 vGPU par hôte.

Côté machines virtuelles, XenServer peut allouer un maximum de 16 vCPU (voire jusqu'à 32 pour les machines virtuelles Linux, en modifiant certains paramètres en ligne de commande), jusqu'à 192 Go et jusqu'à 96 vGPU par VM. Les disques virtuels sont limités à 2 To (-4 Go), et on ne peut allouer que 7 interfaces réseau par VM.

Fonctionnalités

Contrairement à VMWare qui fait principalement appel à un système de « translation binaire » (via le mécanisme Scan-Before-Execution), XenServer combine virtualisation matérielle et paravirtualisation. Ainsi, lorsque le système d’exploitation invité ne peut pas être totalement paravirtualisé, l’hyperviseur fait appel aux technologies de virtualisation matérielle Intel VT ou AMD-V.

Les interactions entre les machines virtuelles et le matériel sont gérées par le domaine de contrôle « Domain 0 », lui-même une machine virtuelle dotée de privilèges spéciaux. Hébergeant une instance optimisée de Linux, « Domain 0 » s’appuie sur les pilotes standards open source de Linux, offrant ainsi une compatibilité matérielle très étendue.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • FazJab
    Sympa et intéressant comme article, qu'en est il des cout de licences pour comparer ?
    Et puis dommage que la solution Openstack n'ai pas également été testée, nous aurions eu un article complet !
    0
  • dthx
    Quote:
    Sympa et intéressant comme article, qu'en est il des cout de licences pour comparer ? Et puis dommage que la solution Openstack n'ai pas également été testée, nous aurions eu un article complet !

    Quote:
    Sympa et intéressant comme article, qu'en est il des cout de licences pour comparer ? Et puis dommage que la solution Openstack n'ai pas également été testée, nous aurions eu un article complet !

    ... en même temps, quand le titre d'un article est "Comparatif virtualisation : les solutions gratuites", on ne s'attend pas trop à un comparatif du prix des licences ;-)
    0
  • Ermite Chevelu
    Juste une petite remarque sur le fait que Proxmox 4 n'utilise plus OpenVZ mais LXC comme système de conteneur.
    C'est un détails, mais ça permet de ne plus être dépendant d'une vieille version du noyaux Linux, LXC étant supporté en standard contrairement à OpenVZ qui nécessitait un noyau patché.
    D'ailleurs, l'article sent un peu le réchauffé quand à la première ligne de la seconde page sur Proxmox 4 on lit : "L'installation de ProxMox VE 3.2"... :p
    0
  • Yannick G
    1326298 said:
    Juste une petite remarque sur le fait que Proxmox 4 n'utilise plus OpenVZ mais LXC comme système de conteneur. C'est un détails, mais ça permet de ne plus être dépendant d'une vieille version du noyaux Linux, LXC étant supporté en standard contrairement à OpenVZ qui nécessitait un noyau patché.


    Bon à savoir :jap:

    1326298 said:
    D'ailleurs, l'article sent un peu le réchauffé quand à la première ligne de la seconde page sur Proxmox 4 on lit : "L'installation de ProxMox VE 3.2"... :p


    Et encore, j'ai effacé tous les ESXi 4.0, Hyper-V 2008 et autres XenServer 5.6 qui trainaient ça et là :o

    (corrigé, merci ;) )
    0
  • Nancy Sousa
    Bonjour et merci pour ce comparatif complet et intéressant.

    Je ne sais pas si c'est possible pour vous mais un bon comparatif du type Shopify vs Kingeshop, Wix vs Weebly, etc, serait vraiment utile selon moi.

    Merci d'avance
    Nancy Sousa
    0