Accueil » Actualité » AMD optimise les tensions et fréquences des Ryzen 3000

AMD optimise les tensions et fréquences des Ryzen 3000

Un correctif pour Destiny 2 et les logiciels de surveillance.

Image 1 : AMD optimise les tensions et fréquences des Ryzen 3000


AMD publie un nouveau pilote chipset pour ses Ryzen 3000. Cette version 1.07.29 intègre un nouveau Power Plan qui corrige notamment le problème lié aux tensions et fréquences sur des machines tournant avec la Windows 10 May Update 2019. Concrètement, les Ryzen 3000 disposent d’une fonctionnalité appelée Collaborative Power and Performance Control (UEFI CPPC2). Grâce à elle, et en collaboration avec le planificateur de tâches du système d’exploitation, le micrologiciel du processeur adapte dynamiquement les fréquences et les tensions des différents cœurs. Des changements qui peuvent s’opérer aussi rapidement qu’une milliseconde (1 ms). Le problème, c’est que des logiciels peu gourmands, tels que Word, entrainaient des pics de tensions/fréquences.

Du changement pour le CPPC2

En effet, comme on le constate sur l’image ci-dessous, les fréquences et les tensions oscillaient rapidement entre des conditions basses et élevées des centaines de fois par seconde. Cela, même dans des applications peu gourmandes en ressources.

Image 2 : AMD optimise les tensions et fréquences des Ryzen 3000

Le nouveau pilote de chipset AMD en version 1.07.29 est conçu pour réduire le niveau de sensibilité du processeur. Il modifie le comportement du processeur de deux manières. Premièrement, via l’ajustement de la sensibilité du CPPC2. Sur des machines ayant reçu la mise à jour Windows 10 May Update, les processeurs Ryzen 3000 utiliseront désormais des intervalles de sélection de fréquences traditionnels de 15 ms au repos ou à faible charge. Cela permet au processeur d’être moins actif lorsque les charges de travail sont faibles.

Deuxièmement, AMD a modifié le comportement du processeur à faible charge. La fréquence du processeur restera à 99 % de sa fréquence de base. Pour illustrer ces données, prenons l’exemple de l’AMD Ryzen 7 3700X, qui a une fréquence de base de 3600 MHz. Lors de ces séquences, ses fréquences tourneront désormais autour de 3564 MHz. Cette valeur de 99 % maintient le processeur dans un état limite où il peut facilement déclencher un boost CPU en cas de besoin.

D’autre part, si un cœur n’exécute vraiment aucune charge de travail, il est placé dans un état de sommeil (CC6). Pour l’instant, seul le logiciel de surveillance Ryzen Master détecte cet état CC6, qui peut se déclencher plusieurs centaines de fois par seconde. Dans ces conditions, les tensions descendent jusqu’à 0,200 V. Par conséquent, AMD recommande l’utilisation de son logiciel Ryzen Master en version 2.0.0.1233 ou ultérieure.

Image 3 : AMD optimise les tensions et fréquences des Ryzen 3000

L’AGESA ComboAM4 1.0.0.3ABB pour bientôt

Enfin, le pilote contient également une solution de contournement bêta qui résout les problèmes de lancement du jeu Destiny 2. AMD avait initialement tenté de corriger ce bogue via une mise à jour 1.0.0.3ABA. Mais celle-ci entrainait des problèmes de stabilité et a été retirée.

AMD a aussi fourni une nouvelle version d’AGESA aux fabricants, la ComboAM4 1.0.0.3ABB. Elle inclut « une solution plus complète » au bogue affectant Destiny 2 et corrige également les avertissements triviaux « Event 17, WHEA-Logger » (en rapport avec des retransmissions de paquets de données entre deux périphériques PCIe) visibles dans l’observatoire d’évènements. Les constructeurs testent actuellement cette version. Ils devraient la déployer prochainement, à l’instar d’ASRock.