Accueil » Actualité » AMD parle de Jaguar, le processeur de la PlayStation 4

AMD parle de Jaguar, le processeur de la PlayStation 4

Image 1 : AMD parle de Jaguar, le processeur de la PlayStation 4Bobcat vs. Jaguar

Récemment — un peu avant l’officialisation de la PlayStation 4 qui utilise un CPU de ce type —, AMD a parlé du CPU Jaguar, le successeur de Bobcat. Bobcat est la première architecture basse consommation d’AMD, un CPU x86 destiné à concurrencer l’Atom d’Intel et un peu plus rapide que ce dernier.

Plus petit, plus rapide

Premièrement, Jaguar est plus petit que Bobcat, en partie grâce au passage en 28 nm : on passe de 4,9 mm² à 3,1 mm². En comparaison, un cluster de quatre cores Cortex A7 et sa mémoire cache mesurent 3,8 mm² chez Samsung. La configuration de base d’un APU AMD intègre quatre cores Jaguar, chacun doté de 512 ko de mémoire cache (comme Bobcat) et de 2x 32 ko de cache de niveau 1 (là aussi comme Bobcat). Si le cache est plus rapide, avec notamment des systèmes de préchargement des données, AMD a par contre modifié la gestion de la mémoire : on passe d’un cache exclusif (deux caches séparés) à un cache inclusif (comme chez Intel) où les données des caches de niveau 1 sont répliquées dans les caches de niveau 2. Autre petite modification, le bus d’adressage mémoire passe de 36 à 40 bits (de 64 Go à 1 To de mémoire au maximum), ce qui n’a pas réellement d’impact dans la pratique.

Notons aussi l’intégration des instructions SSE4.1 et SSE4.2, des instructions dédiées à l’AES et d’une amélioration globale des performances. AMD parle de performances 15 % plus élevées que celles de Bobcat à fréquence identique, d’une fréquence finale un peu plus élevée — 1,85 GHz contre au mieux 1,7 GHz sur Bobcat — et d’une consommation en diminution.

Dans la PlayStation 4, AMD proposera une version 8 cores de la puce, avec une fréquence attendue de 1,6 GHz. Notons que si l’IPC reste faible sur Bobcat, c’est aussi le cas du processeur PowerPC intégré dans le Cell de la PlayStation 3, qui n’a jamais brillé par ses performances. Reste que même avec des optimisations, Jaguar reste assez loin des cores classiques et plus modernes : un simple Core i3 Ivy bridge devrait offrir des performances équivalentes, sans parler des futurs Haswell et des versions plus évoluées des Core ix d’Intel ou des autres cores d’AMD.