Accueil » Test » Crysis 3 : les performances

Crysis 3 : les performances

2 : La qualité d'image selon les réglages 3 : Configuration de test 4 : Test en réglage "Low" 5 : Test en réglage "High" 6 : Test en réglage Very High 7 : Test avec trois écrans 8 : Quelle est l'influence du CPU ? 9 : Crysis 3 met vos PC à genoux, mais est superbe en Low

Crysis 3 : le retour du Prophet

Image 1 : Crysis 3 : les performances

Le nom Crysis représente plus qu’une série de FPS. Pour les joueurs PC, il évoque le nom des moteurs graphiques considérés par certains comme les plus photoréalistes qui soient. Chaque nouveau volet met la barre plus haut, devenant de fait la référence à battre pour les jeux suivants. Crysis 2 nous avait déçus, car il était optimisé pour les consoles, moins puissantes que nos PC, mais pour Crysis 3, Crytek a promis un retour aux sources, c’est-à-dire un jeu tellement beau et riche graphiquement qu’il mettra à genoux même les machines haut de gamme, tout comme son illustre ancêtre.

Image 2 : Crysis 3 : les performances

Image 3 : Crysis 3 : les performances

Mais n’allons pas trop vite. Commençons par planter le décor avant de parler performance. Crysis 3 a lieu 20 ans après Crysis 2 dans un futur cauchemardesque où le monde a été débarrassé des aliens Ceph, mais est dirigé par la société CELL telle Big Brother. Vous jouez le rôle de Prophet (oui, celui-là même qui se tire une balle dans la tête au début de Crysis 2) après une longue période de stase. Cette évolution du contexte peut surprendre, mais elle a l’avantage de nous permettre de jouer dans un New York abandonné et conquis par la jungle tropicale. Si la végétation luxuriante du premier tome vous manquait, vous êtes servi. 

Image 4 : Crysis 3 : les performances

Image 5 : Crysis 3 : les performances

Au niveau du gameplay, Crysis 3 ressemble fichtrement à Crysis 2. Il faut toujours gérer l’énergie de la Nanosuit, en jonglant entre invisibilité et armure renforcée selon les besoins du moment. Il y a bien quelques nouvelles armes cette fois (y compris un arc que l’on peut tirer tout en étant invisible), des mini énigmes pour prendre le contrôle des tourelles automatiques, des changements dans le système d’amélioration de la nanosuit et des nouveaux ennemis coriaces. Mais le cœur du jeu reste identique. Et c’est tant mieux, puisque les combats étaient bien gérés dans Crysis 2 ! N’espérez toujours pas des ennemis débordant d’intelligence artificielle, mais ils penseront tout de même à se mettre à couvert ou à battre en retraite. 

Image 6 : Crysis 3 : les performances

Image 7 : Crysis 3 : les performances

En un mot, si vous avez aimé Crysis 2, vous aimerez Crysis 3.

Image 8 : Crysis 3 : les performances

Image 9 : Crysis 3 : les performances

Ceci posé, examinons de plus près la qualité des images de Crysis 3.

Sommaire :

  1. Crysis 3 : le retour du Prophet
  2. La qualité d'image selon les réglages
  3. Configuration de test
  4. Test en réglage "Low"
  5. Test en réglage "High"
  6. Test en réglage Very High
  7. Test avec trois écrans
  8. Quelle est l'influence du CPU ?
  9. Crysis 3 met vos PC à genoux, mais est superbe en Low