Accueil » Actualité » Des chercheurs établissent un record à 1,53 pétabit par seconde avec une fibre standard

Des chercheurs établissent un record à 1,53 pétabit par seconde avec une fibre standard

La première transmission en 55 modes à un débit record de 1,53 pétabits par seconde dans une fibre optique de diamètre standard.

Une équipe de chercheurs japonais du Network Research Institute du NICT (National Institute of Information and Communications Technology) a fixé un nouveau record de débit dans une fibre optique de diamètre standard (0,125 mm) : 1,53 pétabit par seconde. Pour mettre cette valeur en perspective, l’ensemble du trafic Internet mondial avoisine 1 pétabit (soit 1 000 térabits ou 1 000 000 gigabits) par seconde.

Image 1 : Des chercheurs établissent un record à 1,53 pétabit par seconde avec une fibre standard
© NICT
Image 2 : Des chercheurs établissent un record à 1,53 pétabit par seconde avec une fibre standard
© NICT

Pour obtenir une telle bande passante, les chercheurs ont codé les données sur 55 fréquences lumineuses différentes, une technique appelée multiplexage. Le but est de tirer parti des différentes fréquences de lumière du spectre afin d’accroître la quantité de flux distincts. Concrètement, ce record implique une efficacité spectrale de 332 bits par seconde par hertz (bits/s/Hz). Cela représente une efficacité plus de trois fois supérieure à celle du record de décembre 2020 (105 bits/s/Hz).

Image 3 : Des chercheurs établissent un record à 1,53 pétabit par seconde avec une fibre standard
© NICT

Dis Papy, comment on se connectait à Internet avant l’an 2000 ?

25,9 km

Les chercheurs ont réussi à transmettre des informations sur la bande C à travers 184 longueurs d’onde différentes. Un dispositif module donc la lumière pour transmettre 55 flux de données distincts (les modes). Après modulation, il suffit d’un seul cœur fibre optique pour transmettre toutes les données. En sortie, un récepteur décode les différentes longueurs d’onde et les différents modes. Dans cette expérience, la distance entre l’émetteur et le récepteur est de 25,9 kilomètres.

Récemment, vous avez peut-être lu des articles évoquant un record à 1,84 pétabits par seconde sur 7,9 kilomètres de distance. Cette bande passante a été atteinte par des scientifiques de l’Université technique du Danemark à Copenhague. Mais leur record mobilise une puce photonique de conception expérimentale.

Vous pouvez consulter le communiqué de presse du NICT pour davantage de détails techniques. Enfin, précisons que ce record a été réalisé en collaboration avec Nokia Bell Labs (États-Unis), Prysmian Group (Prysmian, France et Pays-Bas) et l’Université de Queensland (Australie).

Grâce à un faisceau laser, le projet Taara a permis la transmission de 700 To de données sur une distance de 5 km