Accueil » Dossier » La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Franchise reconnaissable entre mille, Star Wars a acquis au fil des années un statut culte qui a transcendé son statut d’œuvre cinématographique. Retour sur 30 années de jeu vidéo dédiés à Star Wars, sur PC bien évidemment.

Image 1 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

C’est à la fin des années 70, en 1977 précisément, que le monde a pu assister à la naissance de l’une des plus grandes sagas de science-fiction jamais créées avec la sortie de Star Wars Episode IV : Un nouvel Espoir. Que l’on soit fan ou pas, impossible de nier l’impact qu’a eu Star Wars sur la culture de ces trente dernières années.

Si l’aspect cinématographique de la saga s’est un tantinet essoufflé au fil des ans, le jeu vidéo a pour sa part continuellement abreuvé les fans de titres aussi divers les uns que les autres. Alors que la folie Star Wars reprend de plus belle, grâce au lancement d’une nouvelle trilogie, nous avons décidé de revenir sur trois décennies de Star Wars en jeu vidéo.

1988 – Star Wars

Image 2 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Premier jeu tiré de la franchise, Star Wars (tout simplement) est sorti sur borne d’arcade dès 1983. Doté de graphismes vectoriels très simples, ce titre nous propulsait aux commandes d’un X-Wing durant la désormais célèbre bataille de Yavin 4. Le but ? Démolir des TIE Fighters avant de se lancer à l’assaut de l’Étoile de la mort. Il fallait alors se frayer un chemin dans la tranchée menant au système de ventilation pour y larguer nos torpilles et démolir une fois pour toutes cet engin de mort.

Il aura fallu attendre quelques années pour voir ce premier titre porté sur DOS, Atari 5200 et autres systèmes de l’époque. Incapables de rivaliser avec la puissance des bornes d’arcades, ces portages proposaient des graphismes réduits, mais une expérience de jeu qui n’avait rien perdu de sa superbe.

1993 – X-Wing

Image 3 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Sorti en 1993 pour les systèmes DOS et Macintosh, X-Wing est un titre qui nous met dans la peau, comme son nom l’indique, d’un pilote de X-Wing. Se déroulant avant les événements de l’épisode 4, X-Wing nous invite à aider l’alliance rebelle à lutter contre l’empire en tendant des embuscades à la flotte impériale. Il sera aussi possible de se joindre à la récupération des plans de l’Étoile de la mort et d’aider à sa destruction.

Ce jeu connaitra deux extensions : Imperial Pursuit et B-Wing qui font le lien entre l’épisode 4 et l’épisode 5, le jeu se terminant par l’installation des rebelles sur la planète Hoth.

1993 – Star Wars: Rebel Assault

Image 4 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

A l’instar de X-Wing, Star Wars : Rebel Assault nous plonge dans le cockpit d’un X-Wing afin d’aller dégommer du TIE Fighter par douzaines. Contrairement à X-Wing en revanche, ce titre abandonne les dogfights endiablés pour nous livrer un rail shooter (comprenez par là qu’il suffit de se concentrer sur le tir, et que le jeu gère les déplacements) des plus classiques qui nous emmènera visiter les quatre coins de la galaxie.

Pour l’occasion, ce Star Wars quitte les vastes immensités de l’espace pour nous faire visiter d’autres environnements, comme des planètes. A noter que ces séquences proposaient des arrière-plans pré-rendus magnifiques, donnant l’impression que le moteur du jeu était bien puissant qu’il ne l’était en réalité.

1994 – Star Wars: TIE Fighter

Image 5 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Suite directe du X-Wing de 1993, ce TIE Fighter se déroule juste après la bataille de Hoth de l’épisode V. Et cette fois-ci, c’est du côté des méchants que l’on vivra l’aventure puisque l’on se retrouvera dans les baskets de Maarek Stele, un brave soldat de l’empire. Se terminant juste avant la bataille d’Endor de l’épisode VI, ce titre apportait de nombreuses améliorations comme la possibilité de piloter plusieurs vaisseaux différents, ou encore de croiser des figures connues de la saga.

Histoire de ne rien gâcher, ce TIE Fighter bénéficiait aussi d’un moteur de jeu amélioré, grâce notamment au Gouraud Shading, une technique permettant d’afficher des modèles plus fins.

1995 – Star Wars: Dark Forces

Image 6 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Avec Dark Forces, la franchise Star Wars marque son entrée dans le monde du FPS, genre particulièrement vogue durant les années 90. Véritables réussite, ce titre marque aussi un tournant dans les adaptations vidéoludiques de la saga puisqu’il nous présente une histoire originale qui se détache de celle des épisodes canoniques. Une tradition qui continuera au fil des jeux et autres productions dérivées (romans, séries), menant ainsi à la création de l’univers étendu.

Star Wars: Dark Forces nous présente l’histoire de Kyle Katarn, un soldat impérial qui a déserté avant de se reconvertir en mercenaire. Au fil de l’histoire, il sera possible de suivre son évolution qui le mènera à travailler avec l’alliance rebelle, puis à (attention spoiler), devenir un chevalier Jedi.

1997 – Star Wars: X-Wing vs. TIE Fighter

Image 7 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Après avoir incarné d’abord un pilote de l’alliance rebelle, puis un bon soldat impérial, ce troisième épisode de la saga X-Wing nous invite à choisir notre camp une bonne fois pour toutes. Car voyez-vous, ce Star Wars : X-Wing vs. TIE Fighter a été conçu comme un jeu multijoueur dans lequel il était possible de s’affronter jusqu’à 8.

Reprenant plus ou moins les missions présentées dans les deux premiers jeux, ce titre a été sévèrement critiqué lors de sa sortie pour l’inconsistance de son mode histoire, et le peu d’évolution graphique constaté par rapport à TIE Fighter, sorti 3 ans plus tôt.

1997 – Star Wars Jedi Knight: Dark Forces II

Image 8 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Deux ans après Dark Forces, Kyle Katarn signe son grand retour pour une nouvelle aventure qui va, une fois encore, explorer de nouveaux sentiers. Ce titre nous invite en effet à découvrir les conséquences de la défaite de Dark Vador et de l’Empereur des mains de Luke Skywalker. Ce bon Kyle lutte en effet contre les restes de l’Empire dans une histoire de vengeance qui le mènera jusqu’au cœur de la mystérieuse vallée des Jedi.

Pour l’occasion, ce Dark Forces 2 a bénéficié des progrès de l’informatique et propose un moteur beaucoup plus évolué que son prédécesseur, accouchant de graphismes très réussis et fluides. Ce titre est aussi le dernier à posséder la mention Dark Forces, la série changeant de nom pour devenir Jedi Knights.

1997 – Star Wars: Yoda Stories

Image 9 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Après le jeu de tir spatial et le FPS, Yoda Stories introduit la licence Star Wars à un nouveau type de jeu assez inattendu : le jeu d’aventure. On y incarne un Luke Skywalker qui doit faire résoudre une série de missions par Yoda durant son entraînement de Jedi sur Dagobah. Reprenant tous les principes du jeu d’aventure (inventaire, quêtes, etc), ce titre s’avérait pour le moins original.

Se situant entre les événements de l’épisode 5 et 6, ce titre fera voyager le joueur sur une grande majorité des planètes vue dans les films, afin de les découvrir sous un jour nouveau. Notez que ce Yoda Stories proposait des missions générées de manière procédurale, assurant une jouabilité assez intéressante pour l’époque.

1998 – Star Wars: Rebellion

Image 10 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Avec Star Wars : Rebellion, la franchise Star Wars entre de plain-pied dans le monde de la stratégie en temps réel, un genre parfaitement adapté à l’univers développé par Georges Lucas, et que l’on retrouvera tout au long de son histoire. Il est ici possible de jouer soit du côté de l’alliance, soit du côté de l’empire et de se livrer à des batailles titanesques.

Le but du jeu sera ici de conquérir des planètes afin d’y installer ses bases, et ainsi développer son armée. Comme dans tout bon jeu de stratégie qui se respecte, on doit construire des bâtiments, produire et entraîner ses troupes avant de les envoyer au casse-pipe contre les armées adverses. Star Wars oblige, il est possible de contrôler de nombreuses unités issues de l’univers étendu de la saga, et même de se livrer à des batailles spatiales.

1999 – Star Wars Episode 1: The Phantom Menace

Image 11 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

1999 a signé le grand retour de la licence Star Wars au cinéma avec la sortie de la Menace Fantôme. Afin de surfer sur cette nouvelle vague, de nombreux jeux estampillés Episode 1 sont sortis cette même année. Star Wars Episode 1 : The Phantom Menace est de ceux-là, et comme son nom le laisse supposer, il nous invite à revivre les événements du film.

On pourra ainsi y incarner Obi-Wan, Padme Amidala ou encore Qui-Gin Jinn dans diverses missions qui reprennent l’intrigue de l’épisode 1. Très orienté action, ce titre repose essentiellement sur ses mécaniques de combats et vous invitera à utiliser sabres lasers et autres blasters contre les droïdes de la fédération. Le jeu se terminera d’ailleurs par la célèbre scène du combat contre Darth Maul.

1999 – Star Wars: X-Wing Alliance

Image 12 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Dernier épisode en date de la franchise X-Wing, cet X-Wing Alliance reprend à son compte les améliorations apportées à la série par X-Wing vs Tie Fighter afin de proposer une expérience de jeu extrêmement riche et cohérente. Ce titre signe aussi le grand retour d’une narration forte en nous présentant l’histoire d’Ace Azzameen, un jeune pilote qui rejoindra les rangs de l’alliance et participera activement aux évènements se déroulant durant l’épisode V et l’épisode VI.

Au titre des nouveautés, on pourra aussi noter l’apparition de missions en plusieurs parties qui nécessitaient l’utilisation du saut hyperspatial, ou encore la possibilité de combattre à bord de vaisseaux nécessitant plusieurs membres d’équipage. Il était ainsi possible de choisir son poste, entre pilote et artilleur.

1999 – Star Wars Episode I: Racer

Image 13 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Sorti la même année que la Menace Fantôme, Star Wars Episode 1: Racer est un jeu qui reprend et développe la scène de la course de pod de l’épisode 1. À l’instar d’un F-Zero ou d’un WipeOut, ce jeu nous invite à disputer des courses endiablées au gré des étapes du championnat intergalactique de pod.

Proposant divers personnages jouables et leurs véhicules, possédant chacun avantages et défauts, ce titre nous emmenait aussi visiter les quatre coins de la galaxie pour découvrir des circuits tous plus étonnants les uns que les autres. Un titre très réussi qui fournissait de très bonnes sensations en course.

2000 – Star Wars: Force Commander

Image 14 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Star Wars: Force Commander est un jeu de stratégie qui se déroule durant les évènements de la première trilogie. Il sera possible d’y suivre les pérégrinations de Brenn Tantor, un jeune officier de l’Empire et de sa défection en faveur de l’alliance rebelle. Il apprendra en effet, grâce à son frère, que l’empire est responsable de la mort de leurs parents, ce qui le poussera à passer à l’ennemi.

De manière très classique, Star Wars: Force Commander nous propulse sur des champs de bataille à partir desquels il faut diriger ses troupes dans une vue 3D aérienne. Contrairement à Star Wars Rebellion, ce jeu de stratégie ne propose pas de batailles spatiales. Il offre cependant de nombreuses options comme un mode escarmouche, ou un mode multijoueur.

2000 – Star Wars Episode I: Battle For Naboo

Image 15 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Star Wars Episode 1: Battle for Naboo est un titre qui renoue un tantinet avec la tradition du jeu de tir spatial des débuts la licence. Reprenant dans les grandes lignes le gameplay initié par Rogue Squadron, ce titre nous invite à revivre les événements se déroulant autour de la planète Naboo.

Dans la peau de Gavyn Sykes, un lieutenant de la Royal Security Force de Naboo, vous serez amené à batailler ferme contre les forces de la fédération du commerce. En plus des batailles spatiales, ce titre propose aussi quelques missions à pieds sur la surface de Naboo.

2001 – Star Wars: Starfighter

Image 16 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Sorti initialement sur PlayStation 2, Star Wars: StarFighter a connu un portage PC profitant de nombreux ajouts, comme un moteur graphique amélioré, un mode multijoueur plus évolué, ou encore un niveau secret. En 2003, ce titre a bénéficié d’une sortie sur arcade avec une borne spécifique dotée d’une cabine montée sur vérins hydrauliques.

Star Wars: Starfighter nous plonge dans les événements se déroulant avant l’épisode 1, et plus précisément sur les premières batailles entre les forces de Naboo et les vaisseaux de la Fédération du Commerce. Il sera possible d’y incarner pas moins de quatre personnages au gré de batailles spatiales haletantes.

2001 – Star Wars: Galactic Battlegrounds

Image 17 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

C’est en 2001 que la franchise Star Wars signe son grand retour dans le domaine du jeu de stratégie avec Star Wars: Galactic Battlegrounds. Basé sur le moteur d’Age of Empire 2, ce titre reprend les grandes lignes de Star Wars: Force Commander sorti un an plus tôt tout en mettant l’accent sur la narration.

Ce titre nous invite en effet à découvrir plusieurs campagnes scénarisées s’étalant sur la période couverte par les épisodes 4, 5, 6 ainsi que celle présentée par l’épisode 1. Chaque campagne nous permettra de découvrir l’une des 6 civilisations disponibles (Gungans, Naboo, Wookies, Fédération du commerce, Rebelles et Impériaux). 

2002 – Star Wars Jedi Knight II: Jedi Outcast

Image 18 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Disparu des radars depuis 1997, la série des Dark Forces, renommée depuis en Jedi Knights signe son grand retour avec ce Jedi Outcast. Une fois encore, nous pourrons incarner le jeune Jedi Kyle Katarn et reprendre la lutte contre les restes de l’Empire. Huit années ont passé depuis la défaite de l’Empire, et la menace Sith refait surface, ce qui mènera notre héros à en apprendre plus sur la force, et à faire face à des choix cornéliens.

Comme pour les précédents épisodes, ce Jedi Knight 2 est un FPS mâtiné de TPS pour les phases de combat faisant appel au sabre laser. De nombreuses armes, ainsi que des pouvoirs Jedi se rajouteront au sabre laser pour constituer un arsenal très complet, et offrir une expérience de jeu très appréciable.

2002 – Star Wars: Galactic Battlegrounds Clone Campaigns

Image 19 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Star Wars: Galactic Battelgrounds: Clone Campaigns n’est pas à proprement parler un jeu, puisqu’il s’agit en réalité d’une extension pour le Galactic Battlegrounds de 2001. En tant que tel, ce titre ne révolutionne pas véritablement le gameplay établi par son prédécesseur, même s’il apporte tout de même un contenu conséquent.

Ce sont en effet deux nouvelles civilisations, ainsi que leurs campagnes dédiées qui s’ajoutent aux six déjà présentes dans Galactic Battlegrounds. La République, ainsi que la Confédération des Systèmes Indépendants rejoignent ainsi la bataille avec leur lot de nouvelles mécaniques et unités spéciales.

2003 – Star Wars: Knights Of The Old Republic

Image 20 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Cette année 2003 marque un tournant dans l’histoire des jeux Star Wars puisqu’il s’agit de l’année où la licence s’ouvre au RPG. Et quel RPG ! Créé par BioWare, Knights of the Old Republic invite à découvrir l’univers de Star Wars près de 4 000 ans avant les événements décrits par les films, une ère où Jedi et Sith étaient chose commune. On pourra ainsi suivre la quête d’un jeune soldat de la république qui sera amené à lutter contre l’infâme Dark Malak, lancé à la conquête de la galaxie.

RPG oblige, KOTOR propose un système de jeu extrêmement dense qui repose sur la progression du personnage principal au fil de l’expérience gagnée. Il possède aussi un système de combat tactique très bien ficelé qui ravira les amateurs du genre. Néanmoins, c’est au niveau du scénario que la patte de BioWare se fait le plus sentir avec une intrigue extrêmement riche, complexe et surtout, une très grande liberté de choix.

2003 – Star Wars Galaxies

Image 21 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Créé par Sony Online avec des développeurs ayant officié sur EverQuest et Ultima Online, Star Wars Galaxies constitue la première incursion de la licence Star Wars dans le monde du MMORPG. Très complet, ce titre nous propose tout simplement d’incarner des citoyens ordinaires peuplant la galaxie dans laquelle est située la licence Star Wars. À ce titre, il est tout à fait possible d’incarner un marchand, de se lancer dans une carrière politique ou de partir à l’aventure pour combattre.

Il était aussi possible, bien évidemment, de devenir Jedi au terme de longues sessions de grind, et de quêtes dédiées. Du moins au départ, puisqu’au fil des extensions, la classe de Jedi s’est peu à peu banalisée jusqu’à devenir une classe de base. C’est en 2011 que les derniers serveurs de Star Wars Galaxies ont été arrêtés.

2003 – Star Wars Jedi Knight: Jedi Academy

Image 22 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Deux ans après Jedi Outcast, la série Jedi Knight s’enrichit d’un nouvel épisode nommé Star Wars Jedi Knight : Jedi Academy. Si Kyle Katarn répond encore à l’appel, il ne joue toutefois plus le rôle de personnage principal puisque cet épisode propose au joueur de créer son propre avatar (ainsi que son sabre laser, la classe). De simple apprenti, Kyle Katarn est passé maître Jedi, et il joue le rôle de notre instructeur dans les arts de la force.

Dans cet épisode, le joueur se joindra à Kyle Katarn et Luke Skywalker lui-même, pour enquêter sur un culte Sith, les Disciples de Ragnos. Dernier épisode de la saga, Jedi Academy est aussi le plus complet avec un arsenal d’armes et de pouvoirs encore plus étendu, notamment par l’ajout de nouveaux styles de sabres lasers.

2004 – Star Wars Battlefront

Image 23 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Avec Star Wars Battlefront, la franchise entre dans une toute nouvelle dynamique en proposant un jeu au concept assez unique, à la croisée du FPS et du jeu de stratégie. Du FPS, Battlefront conserve les affrontements nerveux entre soldats, avec un système de classes et d’équipements varié. Il sera aussi possible d’y trouver des véhicules emblématiques de la saga capables de changer le cours d’une bataille. La partie stratégique pour sa part, consiste en une série d’objectifs à remplir au cours de chaque bataille.

Extrêmement complet, ce Battlefront proposait aussi des combats aériens en supplément du combat au sol. Une manière de proposer des batailles épiques au possible, tout en satisfaisant les joueurs nostalgiques des premiers jeux Star Wars en leur permettant de se livrer à des Dogfights entre X-Wing et TIE Fighters.  

2004 – Star Wars Knights Of The Old Repulbic II

Image 24 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Deux ans après le premier épisode, LucasArt et BioWare joignent de nouveau leurs forces afin de proposer un second épisode de Knights of the Old Republic. En jeu, ce sont cinq années qui se sont écoulées depuis la fin du premier épisode et notre personnage a été exilé de l’ordre Jedi et coupé de la force suite aux événements de Knights of the Old Republic. Tout au long de l’histoire décrite dans ce second épisode, le joueur devra faire face à des choix cornéliens qui détermineront s’il basculera du côté obscur, ou restera du côté lumineux de la force.

Une fois encore, ce titre nous propose une histoire extrêmement dense et parfaitement maîtrisée qui met en scène de nombreux personnages et tout un tas de destinations exotiques. Reprenant les mêmes bases de gameplay que son prédécesseur, cet épisode propose tout de même quelques améliorations bienvenues, comme une augmentation du niveau jusqu’à 50 (au lieu de 20) ou bien de nouvelles classes et compétences.

2005 – Star Wars: Republic Commando

Image 25 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Créé avec l’Unreal Engine 2, Star Wars : Republic Commando est un FPS tactique qui nous met à la tête d’une escouade de clones. Comme dans de nombreux autres titres du genre, le joueur endossera le rôle du chef d’équipe, et pourra à tout moment donner des ordres aux membres de son escouade, qui possèdent tous une classe spécifique.

Assez réussi en dépit d’une campagne assez courte et d’un mode multijoueur peu innovant, ce titre nous invite à explorer les événements de la guerre des clones. À la tête de notre escouade, nous serons amenés à visiter de nombreuses planètes connues de l’univers Star Wars, comme Kashyyyk (la planète des Wookies) ou encore Genosis.

2005 – Lego Star Wars: The Video Game

Image 26 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Lego Star Wars: The Video Game constitue la seconde adaptation d’un jeu à la sauce Lego, juste après Harry Potter. Un procédé qui a depuis été réutilisé jusqu’à devenir un monstre tentaculaire absorbant peu à peu la plupart des licences principales de la pop culture (Indiana Jones, Lord of the Rings, Marvel, etc.). Mélange d’action et d’aventure, ce titre nous invite à revivre les événements principaux de la première trilogie avec une touche humoristique devenue depuis la marque de fabrique de Lego.

Niveau gameplay, ce titre nous propose de diriger une équipe de héros disposant tous d’une capacité unique, qui permettra de débloquer diverses parties d’un niveau. Au joueur d’utiliser son escouade pour explorer en long en large et en travers chaque monde, afin d’en découvrir tous les secrets.

2005 – Star Wars Battlefront 2

Image 27 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Suite du très réussi Battlefront, ce Battlefront 2 fait les choses en grand. Très largement basé sur son prédécesseur, il n’innove pas particulièrement par son gameplay qui reprend le système de classes ainsi que les batailles à multiples objectifs. En contrepartie, cet épisode propose, outre des graphismes mis au gout du jour, une échelle de jeu inédite.

En sus de laisser les joueurs s’affronter sur des cartes beaucoup plus vastes, Battlefront 2 étend le champ de bataille à l’espace en proposant des combats spatiaux de grande envergure. À bord de gigantesques croiseurs, il sera possible d’affronter la flotte ennemie, et même de se lancer à l’abordage des vaisseaux adverses en tant que simple soldat. Une manière de rajouter une couche de gameplay, et surtout, de produire des combats encore plus épiques.

2006 – Star Wars: Empire At War

Image 28 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Nouveau jeu de stratégie se déroulant dans l’univers Star Wars, Empire at War est un titre créé par Petroglyph Games (dont une bonne partie des membres a participé à la création de Command and Conquer). Contrairement à Galactic Battlegrounds, ce titre ne propose que deux factions, l’Empire ou l’Alliance Rebelle, qui s’affrontent sur l’intégralité de la galaxie au cours d’une campagne semi-ouverte alternant escarmouches et batailles de grande envergure.

Côté gameplay, on se retrouve face à de la stratégie pure et dure avec gestion de ressources, construction de bâtiments de production et recherche de nouvelles technologies. Extrêmement complet, ce jeu propose aussi deux niveaux de batailles : au sol, avec de l’infanterie et des véhicules, et dans l’espace proche des planètes, ou s’affrontent croiseurs et chasseurs en tous genres.

2006 – Lego Star Wars II

Image 29 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Sans surprise, Lego Star Wars 2 reprend la recette de son prédécesseur en la développant à la marge. Basé sur l’histoire de la seconde trilogie, ce jeu emmènera le joueur revisiter les lieux les plus célèbres de l’univers Star Wars, tels la Cantina de Mos Eisley, Hoth ou encore Dagobah dans un mélange d’action et d’aventure endiablé.

Avec plus de 50 personnages jouables, dont plusieurs variations d’un même personnage (Luke normal, Luke Stormtrooper, Luke Chevalier Jedi), ce Lego Star Wars 2 s’avère tout aussi sympathique que Lego Star Wars 1, et continue d’installer un peu plus la formule des jeux Lego dans le paysage vidéoludique.

2006 – Star Wars Empire At War: Forces Of Corruption

Image 30 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Forces of Corruption est une extension pour Star Wars Empire at War qui amène de nombreuses améliorations au jeu de Petroglyph Games. Outre une ribambelle d’équilibrages et de nouvelles unités pour chacune des deux factions, ainsi que du contenu supplémentaire pour chaque mode de jeu, il est aussi possible d’y découvrir une toute nouvelle faction créée pour l’occasion.

Nommée le Consortium Zann, cette faction neutre dispose d’un gameplay différent dans la mesure où elle est capable d’utiliser la corruption (qui donne son titre à cette extension) pour déstabiliser les factions adverses, et en tirer avantage.

2007 – Lego Star Wars: The Complete Saga

Image 31 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Un an seulement après la sortie de Lego Star Wars 2, Traveler’s Tale continue de surfer sur la vague Lego Star Wars en sortant The Complete Saga, une compilation regroupant les deux premiers jeux Lego Star Wars. Si dans l’ensemble ce titre reprend tel quel le contenu de ses prédécesseurs, quelques ajouts ont tout de même été inclus.

On notera par exemple un redesign d’une partie des niveaux, ainsi que l’ajout d’un mode deux joueurs compétitif. La combinaison de ces deux jeux porte le total des personnages jouables à 160, et les personnages de la première trilogie gagnent pour l’occasion de nouvelles capacités spéciales, permettant ainsi de diversifier un peu plus le gameplay.

2008 – Star Wars: The Force Unleashed

Image 32 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

En 2008 débarque Star Wars : The Force Unleashed, un TPS d’action qui met en scène Starkiller, l’apprenti secret de Dark Vador. Se déroulant entre les événements de l’épisode 3 et de l’épisode 4, ce jeu suit Starkiller dans son lent basculement vers le côté clair de la force dans une succession d’événements qui le verra se lancer dans l’organisation de l’Alliance Rebelle elle-même.

Fort sympathique, ce jeu d’action proposait un gameplay nerveux qui mettait en avant les combats au sabre laser et l’utilisation des pouvoirs de la Force. Disposant d’un système de points d’expérience permettant de personnaliser son personnage, ce jeu introduisait aussi une sorte d’IA évolutive capable d’apprendre des mouvements du joueur. Par exemple enchaîner une même attaque ad nauseam diminuait les dégâts infligés à chaque coup.

2009 – Star Wars: The Clone Wars: Republic Heroes

Image 33 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Basé sur la série Clone Wars, ce Republic Heroes est un titre qui nous invite à découvrir une intrigue qui se déroule entre les saisons une et deux de ce dessin animé. Il sera possible d’y incarner divers personnages, du Chevalier Jedi au Clone Trooper afin de déjouer le plan machiavélique ourdi par un mystérieux assassin.

Avec une quarantaine de missions au compteur, ce jeu offrait une grande variété de style de jeu allant de la plateforme au TPS pur et dur. Côté graphismes, le titre reprenait à son compte l’esthétique développée dans la série pour un résultat visuellement convainquant. Ce qui n’était pas le cas du gameplay, très largement critiqué à l’époque.

2010 – Clone Wars Adventures

Image 34 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Clone Wars Adventures, comme Republic Heroes, est un titre basé sur la série Clone Wars. Il s’agit aussi de la seconde incursion de la licence Star Wars dans le domaine du MMO. De manière assez classique, il était possible d’y créer son avatar afin de participer à de nombreux mini-jeux. Le but, gagner des crédits pour acquérir armes et armures pour son avatar.

Bien que présenté comme un free-to-play, ce titre possédait aussi une formule d’abonnement qui permettait en réalité d’accéder à la grande majorité du contenu. Un modèle un brin étrange qui a tout de même réuni pas loin de 10 millions de joueurs avant sa fermeture en 2014.

2010 – Star Wars: The Force Unleashed II

Image 35 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Dans ce deuxième épisode de The Force Unleashed, le joueur incarne un clone de Starkiller qui part en quête de son identité, et plus précisément, de Juno Eclipse, personnage du premier épisode, et objet de l’amour de Starkiller. Une quête qui le mènera bien évidemment au cœur de la lutte entre l’Empire et l’Alliance Rebelle, l’amenant à croiser des figures connues de la saga.

Pour ce second épisode, le gameplay a été repris et amélioré en incluant par exemple la possibilité de combattre avec deux sabres lasers, et en proposant de nouveaux pouvoirs de la force. On pourra aussi découvrir de nouvelles mécaniques de jeu basées sur la résolution de puzzle, qui apportent de la variété au jeu.

2011 – Lego Star Wars III: The Clone Wars

Image 36 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Dans ce nouvel épisode de la franchise Lego Star Wars, le principe de base reste similaire à celui des jeux précédents, à savoir diriger un groupe de personnages aux attributs différents dans des niveaux d’action mâtiné de plateforme, mais il est néanmoins possible d’y découvrir quelques variations bienvenues.

Certains niveaux proposent par exemple de switcher entre deux groupes situés à différents endroits d’un même niveaux afin de résoudre des objectifs communs ou encore combattre des boss. On pourra aussi découvrir des missions aux faux airs de stratégie qui demanderont de contrôler de larges unités sur un champ de bataille. Autre nouveauté, ce titre délaisse les films canoniques pour se consacrer à l’univers développé dans la série animée The Clone Wars.

2011 – Star Wars: The Old Republic

Image 37 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Star Wars : The Old Republic peut globalement être considéré comme la suite spirituelle de KOTOR et KOTOR 2 dans la mesure où il s’agit d’un titre développé par BioWare, et qu’il reprend le même le même univers. Là où il diffère en revanche, c’est dans sa nature de MMORPG. Après avoir choisi son avatar parmi races et classes disponibles, le joueur part à la découverte de l’univers au gré des quêtes scénarisées proposée par le jeu.

Invitant le joueur à rejoindre les Sith ou la République, le jeu propose aussi un système de moralité qui faisait osciller le personnage entre lumière et ténèbres en fonction de ses actions. BioWare oblige, la narration occupe une place primordiale dans ce MMO, le titre ayant par exemple hérité du système de narration mis en place pour la série Mass Effect. A noter qu’après être passé par un modèle économique à abonnement, le jeu est aujourd’hui un free-to-play.

2015 – Star Wars Battlefront

Image 38 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Dix années après Battlefront 2, la franchise revient sur le devant de la scène avec un nouvel épisode faisant en quelque sort office de reboot. Reprenant les codes de la franchise, à savoir des batailles entre plusieurs dizaines de joueurs devant remplir de multiples objectifs, le titre ajoute de nombreuses nouveautés comme la possibilité d’améliorer son équipement, ou encore la possibilité d’incarner brièvement des personnages emblématiques de la saga.

Les véhicules sont encore une fois de la partie, et le titre met en scène des affrontements titanesques proprement sublimés par des graphismes incroyables qui tirent pleinement parti des machines actuelles. Il suffit de voir les environnements recréés pour l’occasion, de Jakku à Endor en passant par Hoth pour s’en convaincre.

2015 – Disney Infinity 3.0

Image 39 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Si Disney Infinity 3.0 n’est techniquement pas un jeu Star Wars, il met en scène de nombreux personnages et environnements issus de la série en raison du rachat de la franchise par Disney. Jeu vidéo basé sur l’achat de figurines réelles (à l’instar du pionnier Skylander), ce titre nous invite à découvrir des missions mélangeant les personnages de Star Wars et de Disney.

Assez sympathique, ce titre propose aussi un mode multijoueur qui permet de s’affronter entre amis à grand renforts de personnages et pouvoirs.

2016 – Lego Star Wars: The Force Awakens

Image 40 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Dernier jeu Star Wars en date, Lego Star Wars : The Force Awakens sort près de cinq ans après Lego Star Wars 3 : The Clone Wars. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’en est passé des choses durant cette période, car si le jeu reprend dans les grandes lignes les principes développés par la série depuis ses débuts, le fossé graphique n’a jamais été aussi important. Si le jeu conserve des personnages en forme de Minifigs, les environnements ont gagné en richesse et proposent des graphismes dignes des AAA actuels.

Côté histoire, ce titre nous invite non seulement à revisiter les événements décris dans le film éponyme (Jakku, etc.), mais nous permet aussi d’explorer une partie des événements s’étant déroulés entre la fin du Retour du Jedi et le début du Réveil de la Force.

2017 – Star Wars Battlefront II

Image 41 : La grande histoire des jeux vidéo Star Wars

Battlefront II est un bon jeu, mais dont le lancement fut handicapé par une grosse polémique sur l’abus des microtransactions par Electronic Arts. L’action correspond à la suite du film Star Wars : Le Retour du Jedi, après l’explosion de l’Etoile Noire et la mort de l’Empereur. Vous incarnez un soldat d’élite de l’Empire, Iden Versio, qui souhaite contre-attaquer, du moins au début. La campagne solo est agréable et plutôt bien menée, mais c’est surtout le multiplayer qui est à l’honneur dans ce jeu, encore plus poussé que dans le précédent Battlefront de 2015.

Un peu trop poussé d’ailleurs, puisque les nombreuses améliorations à obtenir pour être plus performant en multijoueur ont découragé certains joueurs. Heureusement, EA a décidé de supprimer le système de microtransaction abusif au lancement du jeu pour couper court à la polémique. Il est vrai que dans ces conditions initiales, le jeu était très proche d’un pay-to-win, un comble pour un jeu… payant ! Reste que Battlefront II, dont nous avons analysé les performances, est une belle démonstration graphique, au gameplay plutôt fun et complet. Nous avons analysé les performances de dans cet article.

Star Wars Jedi : Fallen Order

Prévu pour le 15 novembre 2019, ce titre reste pour l’instant assez mystérieux, mais il s’annonce graphiquement impressionnant sous Unreal Engine 4. Son intrigue se déroulera entre les épisodes 3 et 4, en mode « action-aventure ». Vous contrôlerez Cal Kestis, un Jedi réchappé de l’ordre 66 de l’Empereur. Le jeu semble assez ambitieux, et surtout courageux puisqu’il ne sera pas multiplayer, un argument important pour les jeux actuels. Espérons qu’il ne sera pas au niveau du film Star Wars 8, ce qui le propulserait d’emblée au rang des plus mauvais jeux vidéo de l’histoire…