Accueil » Actualité » Intel : après Glenn Hinton, Sunil Shenoy revient lui aussi chez Intel

Intel : après Glenn Hinton, Sunil Shenoy revient lui aussi chez Intel

Pat Gelsinger s’entoure d’une équipe de vétérans.

Blâmée pour son immobilisme, la société Intel renouvelle ses troupes. Le 15 février prochain, Bob Swan laissera sa place de directeur général, un poste qu’il occupait depuis le 31 janvier 2019, à Pat Gelsinger. Comparativement à son prédécesseur, issu du milieu de la finance, Pat Gelsinger a un bagage plus technique. Il est diplômé en génie électrique et a débuté sa carrière chez Intel comme technicien contrôle. Son profil semble plaire à d’anciens cadres de l’entreprise. En effet, outre Glenn Hinton, une autre figure importante fait son retour dans les rangs d’Intel : Sunil Shenoy.

Image 1 : Intel : après Glenn Hinton, Sunil Shenoy revient lui aussi chez Intel

Sunil Shenoy avait quitté son poste de co-directeur général de la branche PEG (Platform Engineering Group) d’Intel en mai 2014, après 33 années passées au sein de la société. Il officiait depuis 2017 comme vice-président et directeur général du programme RISC-V de SiFive. Il endosse à partir d’aujourd’hui le rôle de vice-président et directeur général du DEG (Design Engineering Group). Titulaire d’un master en ingénierie informatique de l’université de Syracuse, il a 16 brevets sur les microprocesseurs à son nom.

Intel a doublé sa capacité de production en 3 ans

Refaire d’Intel un « leader incontesté »

Bob Swan confie à son sujet : « Sunil est un leader reconnu en ingénierie qui possède une grande expérience dans la conception et la R&D de microprocesseurs et SoC. Son expérience acquise au sein et en dehors d’Intel lui permettra de combiner le meilleur de la culture Intel avec un esprit entrepreneurial et une vision nouvelle alors que nous travaillons à renforcer l’équipe de direction technique de la société et à encadrer et développer une nouvelle génération de talents techniques ».

C’est donc un autre talent sur lequel pourra compter Pat Gelsinger. Ce dernier a averti qu’il n’était pas là pour « combler les lacunes » mais refaire d’Intel un « leader incontesté ». L’avenir nous dira si les résultats sont à la hauteur de ses ambitions ; mais en tout cas, le nouveau PDG d’Intel pourra compter sur une équipe expérimentée.

Sources : Intel, Tom’s Hardware US