Accueil » Actualité » Les meilleures solutions Intel DG2 se positionneraient face aux RTX 3070 et RX 6700 XT

Les meilleures solutions Intel DG2 se positionneraient face aux RTX 3070 et RX 6700 XT

Une diapositive met les trois solutions sur un même pied d’égalité.

Au cours des derniers mois, certains commentateurs ont avancé que l’Intel DG2 à 512 UE (le top de la gamme) offrirait des performances proches de la GeForce RTX 3070 de NVIDIA, voire de la GeForce RTX 3070 Ti. Une diapositive, qui émanerait d’Intel selon la source, affiche le positionnement des prochaines cartes graphiques de l’entreprise face à la concurrence.

Image 1 : Les meilleures solutions Intel DG2 se positionneraient face aux RTX 3070 et RX 6700 XT

Dans la gamme DG2, un produit présenté comme « SOC1 » et dont le TDP serait compris entre 175 W et 225 W se situerait en face des GeForce RTX 3070, GeForce RTX 3060 Ti et GeForce RTX 3060 de NVIDIA ; des Radeon RX 6600 XT et Radeon RX 6700 XT d’AMD. Plus bas dans la hiérarchie des performances et des prix, un « SOC2 » avec TDP de 75 W rivaliserait avec la GT 1650 Super de NVIDIA. En matière de tarif justement, le GPU SOC1 viserait le segment 300 à 499 dollars et le SOC2 le segment 100 à 200 dollars. Pour l’instant, NVIDIA comme AMD délaissent l’entrée de gamme avec leur architecture Ampere et RDNA2 respectives.

Les cartes graphiques Intel Arc bénéficieront d’un support logiciel pour l’overclocking dès leur lancement

Le haut de gamme négligé par Intel ?

Difficile de tirer des conclusions à partir de cette diapositive, dont l’authenticité reste à prouver. Malgré tout, elle confirme l’hypothèse, assez plausible, selon laquelle les cartes graphiques Arc Alchemist ne cibleront pas le haut de gamme. En conséquence, ce segment restera vraisemblablement le terrain de jeux des GPU NVIDIA et AMD, au moins jusqu’à l’arrivée des GPU Battlemage, lesquels succéderont à Alchemist.

Toujours est-il que même début 2022, période au cours de laquelle Intel prévoit de lancer ses cartes graphique Alchemist, la disponibilité pourrait toujours être le facteur déterminant.

Un GPU Alchemist mobile à 512 UE s’échauffe sur Geekbench 5

Source : Baidu via TechPowerUp