Accueil » Actualité » La carte graphique Intel DG2 à 512 UE au niveau de la RTX 3070 de NVIDIA ?

La carte graphique Intel DG2 à 512 UE au niveau de la RTX 3070 de NVIDIA ?

Une hypothèse basée sur des spécifications incertaines et avantageuses.

Il y a quelques jours, des documents techniques provenant directement d’Intel ont dévoilé certaines informations à propos des cartes graphiques DG2 de l’entreprise. Ils rapportaient notamment jusqu’à 16 Go de mémoire GDDR6 et 512 UE pour la version la plus puissante. La chaîne Moore’s Law Is Dead fournit de nouvelles de données et suggère que la DG2 pourrait offrir des performances FP32 proches de celles de la RTX 3070 Ti (une carte qui n’existe pas encore) ; une assertion à prendre avec une bonne dose de circonspection.

Image 1 : La carte graphique Intel DG2 à 512 UE au niveau de la RTX 3070 de NVIDIA ?

Selon certaines sources, les cartes graphiques DG2 seraient conçues à partir du nœud 6 nm (N6) de TSMC. Comme rapporté ci-dessous, le porte-étendard de cette gamme s’armerait de 512 unités d’exécution, ce qui équivaudrait à 4096 Shading Units. Le GPU atteindrait une fréquence de 2,2 GHz. En ce qui concerne la mémoire vidéo dédiée, il serait question de 16 Go de GDDR6 sur un bus de 256 bits. Enfin, le TDP avoisinerait 275 W. Selon Moore’s Law Is Dead, qui cite une de ses « sources », la DG2 serait équivalente à une RTX 3070 Ti en matière de calculs FP32.

La carte graphique Iris Xe DG1 d’Intel se mesure à la Radeon RX 550

Après le DLSS, l’XeSS…

En supposant que les 512 UE et les 2,2 GHz soient les bonnes valeurs, la DG2 ainsi dotée aurait une puissance de calcul FP32 théorique de 18 TFLOPS (4096 x 2 x 2200). Sur le papier, c’est moins que la RTX 3070 donnée à 20,3 TFLOPS mais à mi-chemin entre la Radeon RX 6800 (16,1 TFLOPS) et la RX 6800 XT (20,7 TFLOPS). Quoi qu’il en soit, gardons à l’esprit que les TFLOPS ne font pas tout et que le nombre d’images par seconde dans les jeux n’est pas parfaitement corrélé à la puissance « brute » d’une carte graphique.

Parmi les autres hypothèses formulées dans cette vidéo, un ersatz de DLSS baptisé « XeSS ». Là encore, il n’est pas garanti qu’Intel opte pour une solution propriétaire : ce serait un choix coûteux et en grande partie soumis à une – incertaine – adhésion des développeurs. Par conséquent, à l’instar de ce qu’on observe au niveau du ray tracing avec l’API Vulkan, la société pourrait très bien choisir de miser sur l’open source en favorisant le FidelityFX Super Resolution d’AMD.

Bref, même si plusieurs sites tels que Tom’s Hardware US ou WCCFTech ont relayé ces données, recevez-les avec des pincettes. Le lancement des GPU DG2 auprès du grand public ne devrait pas intervenir avant 2022.

Image 2 : La carte graphique Intel DG2 à 512 UE au niveau de la RTX 3070 de NVIDIA ?