Accueil » Actualité » NVIDIA planche sur une technologie similaire au Smart Access Memory d’AMD pour ses GPU Ampere

NVIDIA planche sur une technologie similaire au Smart Access Memory d’AMD pour ses GPU Ampere

Et elle fonctionnerait aussi bien avec les processeurs Intel qu’AMD.

Lors de la présentation de ses cartes graphiques Big Navi, AMD a mis en avant sa technologie Smart Access Memory : une fonctionnalité qui favorise la synergie entre une carte Radeon RX 6000 et un processeur Ryzen 5000 en optimisant le transfert de données entre le GPU et le CPU. Selon AMD, cette technologie octroie jusqu’à 11 % de performances supplémentaires sur certains titres. De quoi rendre jaloux NVIDIA ? Pas du tout, puisque la société prépare un mécanisme similaire pour ses RTX 3000 Ampere.

Image 1 : NVIDIA planche sur une technologie similaire au Smart Access Memory d’AMD pour ses GPU Ampere

La solution de NVIDIA serait d’ailleurs plus universelle que celle d’AMD ; elle fonctionnerait avec les processeurs Intel comme AMD, y compris via du PCIe 3.0. Or, du côté d’AMD, le Smart Access Memory se limite aux Ryzen 5000 et RX 6000 sur cartes mères série 500. AMD explique le procédé ainsi : « le canal de données est étendu pour exploiter tout le potentiel de la mémoire GPU, en supprimant le goulet d’étranglement pour accroître les performances ».

NVIDIA préparerait une RTX 3050 avec 2 304 cœurs CUDA

Redimensionner l’adressage des ressources

Concrètement, le SAM repose sur un redimensionnement de l’adressage des ressources des périphériques. Toujours selon AMD, le transfert de données entre CPU et le GPU se limite généralement à une « ouverture » de 256 Mo ; le Smart Access Memory élargit ce canal.

Naturellement, redimensionner celui-ci n’est pas l’apanage d’AMD ; d’ailleurs, NVIDIA le ferait déjà dans certaines stations de travail. En tout cas, l’entreprise annonce que dans ses labos, ce SAM sauce NVIDIA est déjà opérationnel avec ses GPU Ampere.

NVIDIA indique qu’il sera activable sur les cartes mères compatibles via des mises à jour firmware prochainement, sans toutefois donner de calendrier précis. Néanmoins, on suppose que la société ne tardera par à répliquer à la solution proposée par AMD ; cela, afin de ne pas laisser à son concurrent l’opportunité d’arguer un écosystème de jeu « tout AMD » plus performant.

Sources : AMD, GamersNexus