Accueil » Dossier » Quel contrôleur USB 3.0 ?

Quel contrôleur USB 3.0 ?

2 : Les contrôleurs 3 : La meilleure configuration USB 3.0 ? 4 : Configuration du test 5 : Lecture & écriture aléatoire 6 : Lecture/écriture séquentielle de fichiers 128 Ko 7 : Quelles conséquences en pratique ? 8 : Conclusion

Introduction

Si la norme USB 2.0 était très appréciable lorsqu’elle a été lancée en 2000, ses 480 Mbits/s (60 Mo/s) en débit théorique maximum sont trop faibles pour les standards actuels : lorsque l’on rajoute la latence de traitement, on se retrouve avec des débits réels de l’ordre de 20 à 30 Mo/s. L’USB 3.0 a donc le mérite de rendre le stockage externe à nouveau attractif.

Image 1 : Quel contrôleur USB 3.0 ?

La troisième version de l’USB permet d’atteindre un maximum théorique de 4,8 Gbits/s, soit 10 fois plus qu’en 2.0. Malheureusement pour nous, le marché a été long à prendre conscience de son intérêt : bien que la norme ait été annoncée le 12 novembre 2008, il aura fallu attendre un an pour voir Buffalo Technology proposer les premiers disques durs externes 3.0. De plus, les cartes mères gérant l’USB 3.0 n’étaient pas légion à l’époque.

Image 2 : Quel contrôleur USB 3.0 ?

Presque trois ans plus tard, la situation s’est tout de même nettement améliorée : l’immense majorité des cartes mères actuelles proposent au moins un port USB 3.0 même s’il faut souligner le fait qu’Intel persiste à faire l’impasse sur ses chipsets, X79 y compris.

L’USB 3.0 ayant gagné en maturité, reste donc à voir comment se départagent les contrôleurs les plus courants à l’heure actuelle.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les contrôleurs
  3. La meilleure configuration USB 3.0 ?
  4. Configuration du test
  5. Lecture & écriture aléatoire
  6. Lecture/écriture séquentielle de fichiers 128 Ko
  7. Quelles conséquences en pratique ?
  8. Conclusion