Accueil » Test » Synology DS415+ : le NAS grande capacité efficace

Synology DS415+ : le NAS grande capacité efficace

2 : Caractéristiques techniques 3 : Fonctionnalités logicielles 4 : Prix, garantie et accessoires 5 : Interface logicielle 6 : Tour du propriétaire 7 : Performances séquentielles 8 : Performances aléatoires 9 : Performances SMB/CIFS 10 : Performances iSCSI 11 : Performances multi-clients 12 : Performances serveur 13 : Conclusion

Introduction

Chez Synology, l’acronyme DS signifie DiskStation. La plupart des produits de la marque ne s’encombrent pas de fonctionnalités qui pourraient faire perdre de vue l’utilité première d’un NAS. Le DS415+ ne déroge pas à ce principe mais s’il s’agit de stocker des données, on tient là un bon choix parmi les nombreux produits à quatre baies.

Le DS415+ s’appuie sur un châssis que Synology utilise depuis plusieurs années. Le jeu de fonctionnalités n’a que peu évolué : la marque taïwanaise 
fait évoluer ses produits par touches. Les véritables avancées viennent généralement des composants internes, domaine dans lequel Synology dépend clairement d’Intel pour mettre en avant de nouvelles technologies.

Image 3 : Synology DS415+ : le NAS grande capacité efficace

Sur les cinq dernières années, nous avons vu des marques concurrentes aller très loin sur le plan des fonctionnalités avec les NAS de petite taille/taille moyenne. On en vient alors à se demander ce que l’on a sous les yeux : est-ce un NAS, un media center, un desktop compact ? Synology n’a pas ce problème : lorsque l’on achète un de leurs NAS, on achète un NAS et pas autre chose. Précisons par ailleurs que cette forte spécialisation n’est pas une tare dans la mesure où Synology maîtrise très bien la gestion du stockage.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Caractéristiques techniques
  3. Fonctionnalités logicielles
  4. Prix, garantie et accessoires
  5. Interface logicielle
  6. Tour du propriétaire
  7. Performances séquentielles
  8. Performances aléatoires
  9. Performances SMB/CIFS
  10. Performances iSCSI
  11. Performances multi-clients
  12. Performances serveur
  13. Conclusion