Accueil » Actualité » [MàJ] Veuillez nous excuser pour l’incroyable raté d’AMD sur le lancement des Ryzen

[MàJ] Veuillez nous excuser pour l’incroyable raté d’AMD sur le lancement des Ryzen

Comment « tuer le game », comme on dit chez les jeunes.

Image 1 : [MàJ] Veuillez nous excuser pour l'incroyable raté d'AMD sur le lancement des Ryzen

Mise à jour du 10 juillet : Nous pouvons désormais au moins dire que notre test des Ryzen 3700X et 3900X affiche des résultats qui devraient être très proches de la réalité, grâce à l’utilisation d’un BIOS en AGESA 1.0.0.2 selon nous. Cette pagaille de BIOS et microcodes beta et de fréquences boost incertaines a semé des doutes que nous dissipons dans cette actualité.

Comme vous le savez, les nouveaux Ryzen 3000 étaient certainement les CPU les plus attendus de ces dernières années. Et impossible pour nous, malgré notre scepticisme croissant sur les « tests de lancement », de faire l’impasse sur ces deux CPU.

Seulement voilà, il faudra attendre encore, car tous les tests publiés sur le Web, dimanche dernier à l’heure de lancement, souffrent de multiples bugs de BIOS, principalement causés par des versions totalement ratées des microcodes AGESA conçus par AMD pour les Ryzen. Les résultats de performances ne sont donc pas fiables.

Nul doute qu’AMD était bien au courant de ces problèmes, mais il leur fallait un lancement en grande pompe, une puissante bombe médiatique. Une belle explosion d’articles, tous publiés à la même minute sur Internet, pour faire parler de ses produits. Sans aucun doute, AMD s’est bien gardé de nous expliquer que nos tests ne seraient pas valides. Il faut dire que les grandes entreprises américaines ont élevé la pratique du mensonge et du baratin (bullshit) au rang d’art martial de destruction massive. Après 15 ans de métier, faites-nous confiance, c’est une des remarquables spécialités de l’Oncle Sam.

Merci pour ce moment

Car, selon nos informations, au même moment, les ingénieurs BIOS de différents fabricants étaient aussi en panique, en train de régler les énormes bugs d’AMD pour les futures mises à jour de BIOS. Ces derniers sont tout aussi épuisés que nous, d’ailleurs. Et nous ne l’avons appris qu’après le lancement, évidemment.

Une belle explosion médiatique… qui a donc explosé en vol. Les retombées radioactives furent propulsées directement sur nous, les testeurs, qui avons essuyé la rage des lecteurs. Une rage que nous comprenons, et partageons. Et après huit jours entiers de travail acharné (au bas mot 11 heures par jours à trois personnes, soit environ 260 heures de travail, au moins !)… Nous vous demandons de bien vouloir nous excuser pour la publication d’un test qui n’aura servi à rien.

Nous allons attendre l’arrivée de BIOS qui fonctionnent correctement, changer de carte mère si besoin, pour tenter de vous en dire plus. Evidemment, 260 heures de travail parties en fumée, c’est une grosse perte pour nous, dans tous les domaines. Nous en sommes les premiers désolés.