Accueil » Actualité » Point final sur les Ryzen 3000 : performances réelles et rumeurs à oublier

Point final sur les Ryzen 3000 : performances réelles et rumeurs à oublier

Tout ça pour ça.

Image 1 : Point final sur les Ryzen 3000 : performances réelles et rumeurs à oublier

Après ce feuilleton à tiroir que fut le lancement des Ryzen 3000, voici un point final (ou presque ?) sur ces processeurs et nos tests :

Nos tests sont finalement très proches de la réalité

Comme nous le pensions, l’utilisation d’un BIOS AGESA 1.0.0.2 nous a permis d’obtenir des fréquences boost correctes sur nos deux processeurs. Et suite à plusieurs comparaisons et vérifications, les résultats de performances que nous obtenons seront très certainement les plus proches de ceux que vous obtiendrez une fois les BIOS et AGESA plus ou moins finalisés dans les semaines qui viennent.

Pour ceux qui s’inquiètent des résultats de nos Ryzen 3700X et 3900X dans certains jeux comme Far Cry 5, ils sont parfaitement corrects, notamment confirmés par AMD, et il s’agit bien des performances que vous aurez, en retrait d’environ 15 % par rapport aux CPU Intel en concurrence directe sur ce jeu. Idem pour les autres tests de performances effectués dans notre article. Excepté le test de mesure d’écriture DRAM de AIDA64 avec le 3700X dont nous doutons encore (MàJ : en fait, la mesure est bien correcte)

Les problèmes de performances avec les GeForce sont des fables

Nous n’avons eu absolument aucun problème de performances ni de stabilité avec la GeForce RTX 2080 Ti FE utilisée pendant nos tests. Aucune erreur dans les logs, ce qui est d’ailleurs confirmé par des performances correctes et logiques, en adéquation avec les tests comparables d’un autre site comme Guru3D, presque à l’ips près. Ces rumeurs de problème de performance avec les GeForce ne sont, selon nous, absolument pas fondées.

Rendez-vous dans un mois pour connaître les vrais performances

Nous avons souhaité, par transparence et sous la pression des lecteurs les plus accusateurs, expliquer la réalité du lancement d’AMD et les problèmes qu’il induisait. Beaucoup de sites ont décidé de ne pas en parler malgré l’incertitude de leurs résultats. La réalité, c’est qu’après tous ces tests de lancement, nous n’aurons le fin mot des performances réelles de ces Ryzen que dans plusieurs semaines, lorsque les BIOS des fabricants intégreront un AGESA plus fiable, mais géreront aussi correctement l’alimentation du CPU. Ce qui n’est aujourd’hui pas le cas (causant des incertitudes sur les températures et les consommations). Quoi qu’il en soit, les résultats ne varieront pas beaucoup.

Pas d’overclocking, ou plutôt : déjà overclockés

Les Ryzen gèrent extrêmement bien leurs fréquences et tensions en fonction de plusieurs paramètres, ce qui était déjà le cas pour les Ryzen 1000 et 2000. Ici encore, il sera difficile de manuellement clocker le processeur significativement mieux qu’il ne le fait déjà automatiquement. L’overclocking n’est pas très fructueux sur ces CPU, surtout si vous comptez profiter des fréquences boost plus élevées sur un seul coeur. En revanche, il sera possible se s’amuser à overclocker la mémoire vive, avec un joli potentiel de ce côté.

Nous ne sommes pas vendus à Intel, ni à NVIDIA

Difficile à prouver pour ceux qui seront toujours persuadés du contraire. Mais ça va mieux en le redisant !