Vaincu par le cloud, Sony met fin à la production de disques Blu-ray enregistrables

Sony va mettre fin à la production de disques Blu-ray enregistrables. Cette décision est attribuée au déclin du marché des supports physiques, entraîné par la popularité croissante des services de stockage en ligne et des disques durs de grande capacité.

GEDISC General Electric disque optique fabrication
©General Electric

Dans un monde de plus en plus numérique, où le streaming et le stockage dans le cloud règnent en maîtres, la fin des supports physiques semble inévitable. Sony a récemment confirmé cette réalité en annonçant la fin de la production de disques Blu-ray enregistrables (BD-R et BD-RE), marquant un tournant majeur dans l’histoire du divertissement à domicile et du stockage de données.

Une demande en chute pour les supports physiques

La décision de Sony de cesser la production de disques Blu-ray enregistrables est motivée par une baisse significative de la demande pour ce type de support. L’essor du cloud gaming et des services de streaming comme Netflix, Hulu et Max, combiné à la popularité croissante des plateformes dématérialisées comme Steam, PlayStation Network et Microsoft Game Pass, a relégué les supports physiques au second plan.

L’entreprise a annoncé son intention de licencier environ 250 employés de son usine de Tagajo, dans la préfecture de Miyagi, où sont fabriqués les disques optiques. Cette décision représente une réduction d’environ 40 % des effectifs de l’usine, qui compte actuellement 670 employés. Sony a également indiqué qu’elle proposera des départs anticipés aux employés les plus âgés.

graveur Blu-ray de Sony

Le cloud supplante les supports de stockage optiques

Outre la concurrence des plateformes de streaming et de jeux numériques, Sony est également confronté à la popularité croissante des supports de stockage de grande capacité (disques durs et SSD) et du stockage en nuage. Les consommateurs se tournent de plus en plus vers ces solutions pour stocker leurs données, attirés par la commodité et la grande capacité de stockage qu’elles offrent.

Un porte-parole de Sony explique ainsi que “la croissance du marché du stockage physique n’a pas répondu à nos attentes, et les performances de l’activité des supports de stockage dans son ensemble continuent d’être dans le rouge“.

La fin d’une ère pour Sony et les supports optiques ?

La décision de Sony de mettre fin à la production de disques Blu-ray enregistrables marque un tournant majeur pour l’entreprise, qui était autrefois un pionnier dans le domaine des supports optiques. Sony a été le fer de lance du développement du format Blu-ray au début des années 2000, remportant la bataille des formats contre le HD DVD soutenu par Toshiba et NEC.

Même si la fin des disques Blu-ray enregistrables ne signifie pas nécessairement la fin des supports physiques pour Sony, elle souligne la transition rapide vers un monde numérique. L’entreprise continuera à produire des disques Blu-ray pour les jeux sur console, du moins pour le moment. Impossible toutefois d’ignorer la possibilité que les futures consoles de jeux abandonnent complètement les lecteurs de disques optiques.

Share Playstation

A lire aussi : Les jeux PS5 en 4K bientôt dans le cloud, Sony va s’appuyer sur des serveurs sur mesure

Un avenir incertain pour les collectionneurs

En parallèle, la disparition progressive des supports physiques, symbolisée par la décision de Sony, soulève des questions importantes quant à l’avenir de la conservation et de l’accès aux contenus.

Certains cinéastes comme Mike Flanagan (Sermons de minuit, La Chute de la maison Usher) ont exprimé leur inquiétude quant à la réticence des plateformes de streaming à proposer des versions physiques de leurs productions. Dans un article de blog datant de 2023, Flanagan déplorait déjà la priorité accordée aux abonnements par rapport à la préservation des films : “les entreprises comme Netflix, qui se targuent d’être des disrupteurs, ne parviennent parfois pas à faire la différence entre disruption et destruction“, expliquait-il.

  • Sont a confirmé la fin de la production de ses supports Blu-ray enregistrables.
  • La décision est motivée par une chute de la demande et la concurrence du stockage dans le cloud.
  • Le fabricant continuera pour l’instant à produire des Blu-ray pour l’industrie.

Source : AV Watch

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !