Accueil » Dossier » Windows Server 2016 : à l’heure du « cloud » et des micro-services

Windows Server 2016 : à l’heure du « cloud » et des micro-services

2 : Nano Server, Windows Server en version minimale 3 : Hyper-V : Production Checkpoints et nouveau format 4 : Active Directory : services de domaine et ADFS 5 : Remote Desktop et services MultiPoint 6 : Stockage : Storage Replicas et Spaces Direct 7 : Web Application Proxy et IIS 10 8 : Les nouveautés en matière de réseau 9 : Windows PowerShell 5.0, Windows Antimalware, Soft Restart

Windows Server 2016 : Windows 10 en mode Serveur

Image 1 : Windows Server 2016 : à l’heure du « cloud » et des micro-servicesSi Microsoft travaille d’arrache-pied pour que Windows 10 soit finalisé d’ici le 29 juillet prochain, date officielle de son lancement, l’éditeur n’en oublie pas pour autant la version serveur de son système d’exploitation. Deux versions Technical Preview de Windows Server 2016 ont ainsi fait leur apparition ces derniers mois afin de permettre aux bêta-testeurs et aux administrateurs de découvrir les nouveautés et améliorations par rapport à l’actuel Windows Server 2012 R2, commercialisé depuis octobre 2013, et de tester les nouvelles fonctionnalités de l’OS. Et une chose est sure, Microsoft n’a pas chômé : la Technical Preview 2 de Windows Server 2016 donne déjà un très bon aperçu de ce que devrait être la prochaine version serveur de Windows.

Exclusivement disponible en version 64-bit, Windows Server 2016 Technical Preview 2 demande la même configuration minimale que Windows Server 2012 R2 pour fonctionner, à savoir un processeur 64 bits cadencé à 1,4 GHz, 512 Mo de mémoire vive (sauf en environnement virtualisé, ou un minimum de 800 Mo de mémoire allouée est nécessaire durant l’installation) et 32 Go d’espace de stockage. Microsoft recommande bien entendu de ne pas utiliser ces versions de test dans un environnement de production, étant donné que de nombreux bugs sont encore présents. L’éditeur a d’ailleurs retardé son lancement officiel à 2016, alors qu’il devait initialement être disponible courant de l’année 2015, tout comme Windows 10.

Nano Server, micro-services, conteneurs Dockers et autres joyeusetés : voici un tour d’horizon des nouveautés et améliorations attendues dans Windows Server 2016, ou « Windows Server vNext ».

Sommaire :

  1. Windows Server 2016 : Windows 10 en mode Serveur
  2. Nano Server, Windows Server en version minimale
  3. Hyper-V : Production Checkpoints et nouveau format
  4. Active Directory : services de domaine et ADFS
  5. Remote Desktop et services MultiPoint
  6. Stockage : Storage Replicas et Spaces Direct
  7. Web Application Proxy et IIS 10
  8. Les nouveautés en matière de réseau
  9. Windows PowerShell 5.0, Windows Antimalware, Soft Restart