Se connecter / S'enregistrer

Mise au point sur le numérique

Mise au point sur le numérique
Par

Dans tous les domaines techniques, le numérique est désormais omniprésent. S’il nous ouvre de nombreuses possibilités, il bouleverse aussi nos habitudes. C’est le cas notamment dans le domaine de la photo numérique, où l’on passe de l’univers des grains d’argent à celui du pixel. Si globalement le résultat recherché est le même qu’en argentique, c’est tout le processus de fabrication des images qui diffère, et nous plonge dans un monde pas forcément facile à aborder. L’argentique est-il vaincu ? Pas encore, mais il est vrai qu’il est difficile de résister aux sirènes du numérique !

Numérique

Nous aborderons ici quelques notions essentielles dans le monde du numérique. Puis nous étudierons quelques défauts qui peuvent être présents sur une photo, et la façon de les corriger. La question de l’archivage des photos est assez épineuse, nous reviendrons dessus. Une dernière partie proposera une liste de logiciels utiles au quotidien.

Avant tout, il convient de définir une image numérique. C’est une image composée de petits points élémentaires, que l’on appelle des "pixels". En agrandissant fortement une image, on distingue très bien les pixels.

Numérique

Chaque pixel possède une couleur, qui est composée d’une part variable des trois couleurs de base : le rouge, le vert et le bleu. On parle de couleur RVB, ou de RGB (red, green, blue) en anglais. Il est important de bien différencier ces couleurs à l’écran des couleurs primaires que l’on connait en peinture. En effet, quand on crée des couleurs sur le papier, on part d’un papier blanc, auquel on ajoute différentes couleurs. Le mélange des trois couleurs donne en théorie du noir. Sur un écran, la situation est inversée. Sans couleur, l’écran est noir, et si l’on ajoute du rouge, puis du bleu, puis du vert, l’écran devient blanc. Ce sont respectivement les synthèses additives et soustractives.

Chaque couleur est donc exprimée sur l’écran en un pourcentage de rouge, de vert et de bleu. Un pixel totalement rouge sur une image sera donc composée de 100% de rouge, 0% de vert et 0% de bleu. Un pixel blanc sera constitué de 100% de rouge, 100% de bleu et 100% de vert. La couleur RVB est exprimée soit en pourcentages, soit sur 256 niveaux par couleur (pour des images en 8 bits, le plus fréquent), entre 0 et 255.