Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

La vitesse d'obturation

Comment régler son appareil photo numérique ?
Par

Le deuxième paramètre agissant sur la quantité de lumière qui entre dans l’appareil est la vitesse d’obturation. C’est en réalité plutôt une durée qu’une vitesse, mais c’est un terme entré dans le langage courant. Elle permet de déterminer le temps pendant lequel la lumière va pouvoir traverser le diaphragme. Il est exprimé en secondes, ou en fractions de seconde. Généralement les appareils moderne proposent des vitesses allant de 30s à 1/2000s :

1/2000s, 1/1000s, 1/500s, 1/250s, 1/125s, 1/60s, 1/30s, 1/15s, 1/8s, 1/4s, 1/2s, 1s, 2s, 4s, 8s, 15s, 30s

La quantité de lumière double à chaque valeur. De manière parfaitement logique, une exposition de 2s laisse entrer deux fois plus de lumière qu’une exposition d’une seconde.

Tout comme le diaphragme, le choix de la vitesse peut également influer sur l’esthétique de la photographie. A des vitesses élevées, le sujet de la photo verra son mouvement figé. Au contraire, à des vitesses lentes, un sujet qui bouge sera flou sur la photo.

Flou de vitesse lente

La vitesse permet donc de varier également la quantité de lumière arrivant sur la surface sensible. C’est la combinaison de ces deux paramètres qui va déterminer la bonne quantité de lumière. En variant la vitesse en même temps que le diaphragme mais en sens inverse, on obtient toujours la même exposition.

Si mon sujet est correctement exposé à une ouverture de f/5.6 et une vitesse de 1/8s (valeurs fournies par la cellule de l’appareil photo ou un posemètre externe), je peux changer ces paramètres sans modifier l’exposition :

Variation des paramètres

Si l’exposition n’a pas changé, en revanche la modification de l’ouverture (de f/5.6 à f/8) a augmenté la profondeur de champ. De même, la réduction de la vitesse (1/8s à 1/4s) peut engendrer un flou de bougé sur l’image. En l’occurrence, nous avons utilisé ici un trépied pour éviter ce problème.

Une fois ce couple ouverture/vitesse déterminé, c’est la sensibilité qui permet de capter plus ou moins de lumière.