SlySoft : AnyDVD tire sa révérence, les Blu-Ray victorieux

SlySoft est un éditeur très connu de la scène de partage sur Internet, en ayant réussi à casser les protections des DVD puis des HD-DVD et des Blu-Ray. Les logiciels AnyDVD et CloneCD étaient alors largement utilisés pour copier des films. Les logiciels pouvaient toutefois parfaitement être utilisables de manière légal dans le cadre de la copie privée. Malheureusement, SlySoft vient de fermer ses sites Internet en affichant simplement un mot indiquant que toutes les activités avaient cessés à cause de la réglementation.

10 ans de bataille juridique

Selon le site Torrent Freak, la cessation d'activité est la suite d'une longue bataille juridique entre les ayants-droit et SlySoft qui avait déménagé sur l'île d'Antigua pour échapper aux lois américaines. Les ayants-droits ont tout de même réussi à gagner un procès sur l'île en 2014, mais SlySoft a fait appel, permettant de mettre en pause le jugement. Les ayants-droit ont alors récemment fait pression sur les Etats-Unis pour demander au pays de placer Antigua sur la liste des Etats qui ne respectent pas le copyright. Il est donc possible que le gouvernement américain ait réussi à faire pression sur Antigua pour faire fermer SlySoft.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • On parle toujours des "ayants-droit"... et jamais des (énormes) paquets de billets qu'ils ont déjà dans leurs poches !
    Comparez les avec les nôtres :( , vous aurez une idée de ce que la "protection" peut faire...
    Les quelques (très) rares DVD que j'ai pu lire sans les avoir "normalement achetés", et bien vous savez quoi ?... je ne les aurai jamais achetés s'il n'y avait pas eu de (très ;) bon logiciel comme ceux de Slysoft...
    donc que les "ayants-droit" s'estiment heureux du peu d'attention que je leur ai déjà porté !
    0
  • La vraie problématique du "piratage" est qu'il est légitime de protéger le boulot qu'on a fait, mais que c'est fait en dépit du bon sens le plus élémentaire.
    - Quand on est plus emmerdé pour lire un support légitime (vive la pub de merde dans les DVD!) que pour lire les versions piratées de même facture... on fait son choix, d'autant que la version illégale se révèle gratuite!
    - Quand on ne propose pas de solution abordable pour accéder au contenu légal, alors on se heurte au téléchargement de masse. la VOD et netfix offrent une perspective d'offre uniforme, mais encore assez mal achalandée pour attirer tout le monde... mais ça pourrait venir.
    - Les protections sont mal conçues, parce qu'au final elles bloquent la lecture, rendent le support inconfortable, et le risque de perte des données n'est pas négligeable.
    0