Se connecter / S'enregistrer

Proxmox VE 4.0 (suite)

Comparatif virtualisation : les solutions gratuites
Par

Installation et configuration

L'installation de ProxMox VE 4.0 se déroule en mode graphique. Après avoir lu et accepté la licence, on choisi un mot de passe d'administration et on configure la partie réseau. Une fois l'installation terminée, l'hyperviseur redémarre et propose un shell qui nous confirme au passage que nous sommes bien sur une base Debian.

La configuration de l'hyperviseur (configuration complète du réseau, accès au NAS, activation du multipath iSCSI en ligne de commandes...) se déroule ensuite via un simple navigateur, à partir d'un poste client. En pratique, les VM seront stockées dans un volume de stockage dédié sur les NAS Netgear, montés en tant que LVM (Logical Volume Manager).

Création VM

Il est bien entendu possible de créer très facilement une machine virtuelle et d'installer un système d'exploitation sur cette VM.

Afficher les 4 commentaires.
  • FazJab , 18 janvier 2016 17:21
    Sympa et intéressant comme article, qu'en est il des cout de licences pour comparer ?
    Et puis dommage que la solution Openstack n'ai pas également été testée, nous aurions eu un article complet !
  • dthx , 19 janvier 2016 13:10
    Citation :
    Sympa et intéressant comme article, qu'en est il des cout de licences pour comparer ?
    Et puis dommage que la solution Openstack n'ai pas également été testée, nous aurions eu un article complet !

    Citation :
    Sympa et intéressant comme article, qu'en est il des cout de licences pour comparer ?
    Et puis dommage que la solution Openstack n'ai pas également été testée, nous aurions eu un article complet !

    ... en même temps, quand le titre d'un article est "Comparatif virtualisation : les solutions gratuites", on ne s'attend pas trop à un comparatif du prix des licences ;-)

  • Ermite Chevelu , 25 janvier 2016 14:20
    Juste une petite remarque sur le fait que Proxmox 4 n'utilise plus OpenVZ mais LXC comme système de conteneur.
    C'est un détails, mais ça permet de ne plus être dépendant d'une vieille version du noyaux Linux, LXC étant supporté en standard contrairement à OpenVZ qui nécessitait un noyau patché.
    D'ailleurs, l'article sent un peu le réchauffé quand à la première ligne de la seconde page sur Proxmox 4 on lit : "L'installation de ProxMox VE 3.2"... :p 
  • Yannick G , 25 janvier 2016 14:59
    Citation :
    Juste une petite remarque sur le fait que Proxmox 4 n'utilise plus OpenVZ mais LXC comme système de conteneur.
    C'est un détails, mais ça permet de ne plus être dépendant d'une vieille version du noyaux Linux, LXC étant supporté en standard contrairement à OpenVZ qui nécessitait un noyau patché.


    Bon à savoir :jap: 

    Citation :
    D'ailleurs, l'article sent un peu le réchauffé quand à la première ligne de la seconde page sur Proxmox 4 on lit : "L'installation de ProxMox VE 3.2"... :p 


    Et encore, j'ai effacé tous les ESXi 4.0, Hyper-V 2008 et autres XenServer 5.6 qui trainaient ça et là :o 

    (corrigé, merci ;)  )
Donnez votre avis