AMD Radeon HD 7870 et 7850 : les meilleures cartes pour les joueurs

2 : Fonctionnalités, MLAA 2.0 et évolution du SSAA 3 : De l’optimisation des textures 4 : Configuration de test et benchmarks 5 : 3DMark 11 et Unigine Heaven 6 : Battlefield 3 7 : Metro 2033 8 : Aliens vs. Predator 9 : Crysis 2 10 : Mafia 2 11 : GTA IV 12 : Batman: Arkham City 13 : DiRT 3 14 : StarCraft II 15 : The Elder Scrolls V: Skyrim 16 : World Of Warcraft 17 : Sandra 2012 18 : MediaEspresso, Luxmark 2.0, Bitmining 19 : Consommation 20 : Température et bruit 21 : Conclusion

Introduction

Si vous suivez l’actualité des cartes graphiques, vous saviez probablement déjà que le lancement des AMD Radeon HD 7800 était prévu pour ce début de mois : le fondeur l’avait en effet annoncé dès le mois de décembre, lors du lancement de la Radeon HD7970, nous l’avait rappelé en janvier lors de celui de la 7950 et avait enfoncé le clou en février lors des briefings consacrés aux 7750 et 7770.

Nous ne sommes par conséquent guère surpris de constater que, lorsque les Radeon HD 7850 et 7870 ont été annoncées, les stocks de Radeon HD 6950 et 6970 ont peu à peu commencer à disparaître comme par magie. Difficile en effet de recommander une carte de la génération précédente, généralement proposée à un prix compétitif, lorsqu’on sait qu’on ne la trouve plus dans le commerce. Les nouveaux modèles devant les remplacer seront bien entendu proposés à des tarifs similaires, à savoir aux alentours de 300 € pour la 7870 et 210 € pour la 7850.

Encore un lancement papier

Malheureusement, bien que nous ayons reçu des cartes Radeon HD 7850 et 7870 afin de procéder à nos tests, AMD nous confie que celles-ci ne seront pas disponibles en magasin avant le 19 mars au plus tôt. Mais dans ce cas, pourquoi les lancer officiellement début mars ? Tout simplement parce que « le CeBIT et la Game Developers Conference, qui ouvriront leurs portes prochainement, auraient sérieusement compromis toute tentative de garder le voile sur ces nouveaux modèles ». En tout cas, il nous faudra encore patienter au moins deux semaines avant de pouvoir se faire une idée de la disponibilité des cartes ainsi que de leur tarif réel.

Mais le temps de cet article, nous allons mettre de côté tout cynisme pour nous concentrer sur ce qui, en tant que geeks, nous tient le plus à cœur, c’est-à-dire les « plus » qu’apportent les Radeon HD 7800 par rapport à la génération précédente et plus particulièrement aux Radeon HD 6900, qui avaient su s’accorder nos faveurs par leur consommation plus que limitée, leurs excellentes performances en CrossFire et leur connectivité, point sur lequel les cartes Nvidia sont encore très, très loin de faire jeu égal.

Les puces Pitcairn, entre Tahiti et Cape Verde

Les Radeon HD 7800 représentent la troisième déclinaison de la puce Graphics Core Next (GCN) d’AMD. Portant le nom de code Pitcairn, elles se placent entre le haut de gamme (Tahiti) et l’entrée de gamme (Cape Verde) et se composent de 2,8 milliards de transistors sur un die de 212 mm² gravé en 28 nm grâce au processus de lithographie de TSMC. C’est deux fois plus de transistor que dans une Radeon HD 7770 mais environ les deux tiers d’une Radeon HD 7970.

Les puces Pitcairn comptent 20 unités de traitement (Compute Unit ou CU) contenant chacune une unité de textures (Texture Unit ou TU) et quatre unités vectorielles (Vector Unit ou VU), ces dernières se composant elles-mêmes de 16 stream processors (les shaders). Dans la Radeon HD 7870, non bridée, cela donne donc un total de 1280 shaders et 80 unités de textures, mais dans la 7850, AMD désactive quatre unités de traitement (CU), ce qui porte ces chiffres à 1024 shaders et 64 unités de textures.

En back-end, on trouve huit modules de rendu contenant chacun quatre ROP full-color, soit 32 au total, ainsi que quatre contrôleurs mémoire de 64 bits qui forment donc un bus de 256 bits. Il n’y a sur ces deux plans aucune différence entre la Radeon HD 7870 et la 7850.


Radeon HD 7870
Radeon HD 6970
Radeon HD 7850
Radeon HD 6950
Stream Processors
12801536
1024
1408
Unités de textures
80
966488
Full Color ROP
32
3232
32
Fréquence GPU
1000 MHz880 MHz860 MHz800 MHz
Fillrate textures
80 Gtex/s
84.5 Gtex/s55 Gtex/s70.4 Gtex/s
Fréquence mémoire
1200 MHz1375 MHz1200 MHz
1250 MHz
Bus mémoire
256 bits
256 bits
256 bits
256 bits
Bande passante mémoire
153,6 Go/s
160 Go/s153,6 Go/s160 Go/s
RAM graphique
2 Go de GDDR5
2 Go de GDDR52 Go de GDDR51-2 Go de GDDR5
Taille du die
212 mm2
389 mm2212 mm2389 mm2
Transistors (milliards)
2,8
2,642,82,64
Finesse de gravure
28 nm40 nm
28 nm40 nm
Connecteurs d’alimentation
2 x 6 broches
1 x 8 broches,
1 x 6 broches
1 x 6 broches
2 x 6 broches
Consommation max. (TDP)
175 W
250 W
130 W200 W
Prix
300 € (prix annoncé)
300-350€
(fin de vie)
210 € (prix annoncé)200-250 € (1 Go, fin de vie)
240-300 € (2 Go, fin de vie)

De manière générale, les Radeon HD 6900 possèdent plus de shaders et d’unités de textures, mais les 7800 affichent des fréquences plus élevées. N’oublions pas non plus que les deux gammes emploient des architectures complètement distinctes et optimisées pour des choses différentes. L’architecture VLIW4 de la génération précédente était le résultat d’une longue évolution et était donc parfaitement mûre, alors que la GCN est tout récente : nous l’avons déjà vu se vautrer dans des titres de type DirectX 9 comme faire montre de performances hors pair dans des titres plus récents.

Toutes les cartes du tableau ci-dessus sont dotées de bus 256 bits alimentant 32 ROP, mais la mémoire des Radeon HD 6900 fonctionne à une fréquence plus élevée, ce qui lui confère une bande passante légèrement supérieure.

Il est assez intéressant de noter que la Radeon HD 6950 ne contient qu’environ 10 % de shaders de moins que la 6970, alors que la Radeon HD 7850 est amputée de 25 % par rapport à la 7870. Peut-être les responsables marketing d’AMD ont-ils décidé qu’il était nécessaire d’opérer une distinction plus marquée entre les différentes cartes de milieu de gamme. De fait, nous nous sommes souvent demandé si la Radeon HD 6950 ne cannibalisait pas les ventes de la 6970, car les deux modèles étaient extrêmement proches ; le fait que la 6950 bénéficiait de mises à jour de firmware la rendant encore plus similaire à la 6970 ne devait certainement pas aider. C’est probablement ce qu’AMD cherche à éviter cette fois-ci.

Bien qu’il soit tentant de tirer des conclusions au départ des spécifications techniques ci-dessus, il faut savoir que c’est en pratique impossible tant les deux architectures sont différentes. Cependant, on peut d’ores et déjà souligner que les cartes GCN, dans leur ensemble, font tout pour afficher un rapport performances/watt le plus élevé possible. À titre d’exemple, la Radeon HD 7750 n’a même pas besoin de connecteur d’alimentation PCI Express dédié, alors que ses performances sont souvent comparables à celles d’une Radeon HD 5770/6770. Les Radeon HD 7870 et 7850, quant à elles, affichent des TDP respectivement inférieurs de 75 et 70 watts à ceux de leurs prédécesseurs ; la première a besoin de deux connecteurs d’alimentation PCIe six broches tandis que la seconde n’en nécessite qu’un seul. Consommation inférieure signifie dissipation thermique inférieure, ce qui se traduit par des besoins moins élevés en termes de refroidissement. Une aubaine pour les joueurs, qui jouissent donc de machines moins bruyantes et qui ne font pas exploser la facture d’électricité. Les possesseurs d’ordinateur récent pourront sans doute même faire l’impasse sur l’achat d’une nouvelle alimentation.

Des niches vides ?

Nous sommes intrigués par l’écart qui sépare la Radeon HD 7850 et la 7770 ; en termes de prix, il y a un vide important. Que cela nous plaise ou non, les Radeon HD 6800 ont été définitivement rangées au placard : AMD n’accepte plus les commandes de 6870, 6850 ni 6790. Le fondeur se refuse à tout commentaire concernant les produits à venir, mais il nous semble difficile de croire qu’il serait prêt à abandonner le marché des cartes à 150-210 € qu’occupe actuellement les GeForce GTX 560, 560 Ti et Radeon HD 6870. Cela nous laisse entrevoir deux possibilités pour l’avenir : une déclinaison 1 Go de la Radeon HD 7850 ou une version bridée de celle-ci, placée plus bas dans le classement des cartes AMD.

Les cartes

Officiellement, la Radeon HD 7870 se voit affublée du même suffixe que la Radeon HD 7770, à savoir « GHz Edition », ce qui indique que le core passe la barrière totalement arbitraire du gigahertz.

En termes d’aspect extérieur, la Radeon HD 7870 est très similaire à la 6870. Longue d’environ 24 cm et équipée de deux prises d’alimentation auxiliaires à six broches, elle s’en distingue surtout, sur le plan fonctionnel, par la disparition d’un des deux connecteurs DVI. Comme pour la Radeon HD 7970, AMD justifie cette évolution par une volonté d’améliorer la circulation de l’air. Les deux connecteurs mini-DisplayPort et le connecteur HDMI restent par contre de la partie. Bien entendu, la carte est aussi un peu différente de son ancêtre sur le plan stylistique, et faire usage de l’extrémité effilée que nous avions déjà observée sur les autres modèles de la série 7000.

N’oublions toutefois pas que la Radeon HD 7870 ne remplace en réalité pas la 6870 mais bien la 6970. Plus haut de gamme à l’époque, cette dernière était 3 cm plus longue et avait besoin d’un connecteur huit broches et d’un six broches pour pomper ses 75 watts supplémentaires.

Nous apprécions donc les dimensions plus compactes de la 7870, mais les amateurs seront déçus de constater l’omission de deux éléments importants : le commutateur de sélection du BIOS et les connecteurs dual-CrossFire. Contrairement aux Radeon HD 6900, que l’on pouvait monter par quatre, les Radeon HD 7870 et 7850 ne fonctionnent que par paire. Et l’absence de firmware de sauvegarde rend le flashage du BIOS plus risqué.

Quant à la Radeon HD 7850, elle est visuellement identique à la 7870, à une exception près : elle perd un connecteur d’alimentation à six broches, ce qui est tout à fait logique au vu de son enveloppe thermique plus limitée, à savoir 130 watts.

La carte de référence peut toutefois ne pas correspondre à ce que vous trouverez dans le commerce ; de fait, AMD nous a montré qu’il existait des modèles plus compacts.

Comme on peut le voir sur l’illustration ci-dessus, presque tous les fabricants de cartes conservent la connectique préconisée par AMD, à savoir une sortie DVI-D, une HDMI et deux mini-DisplayPort. La seule exception à la règle semble pour l’instant être la carte XFX, qui comporte deux sorties DVI-D.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Fonctionnalités, MLAA 2.0 et évolution du SSAA
  3. De l’optimisation des textures
  4. Configuration de test et benchmarks
  5. 3DMark 11 et Unigine Heaven
  6. Battlefield 3
  7. Metro 2033
  8. Aliens vs. Predator
  9. Crysis 2
  10. Mafia 2
  11. GTA IV
  12. Batman: Arkham City
  13. DiRT 3
  14. StarCraft II
  15. The Elder Scrolls V: Skyrim
  16. World Of Warcraft
  17. Sandra 2012
  18. MediaEspresso, Luxmark 2.0, Bitmining
  19. Consommation
  20. Température et bruit
  21. Conclusion