Accueil » Test » Test : Core i9-9980XE, 18 coeurs face aux AMD Threadripper

Test : Core i9-9980XE, 18 coeurs face aux AMD Threadripper

1 : Introduction 3 : VRMark et 3DMark 4 : AotS: Escalation et Dawn of War III 5 : Far Cry 5, GTA: V et Hitman 6 : Shadow Of War et Project CARS 2 7 : Performances en bureautique 8 : Rendu, transcodage et compression 9 : Conclusion

Consommation, overclocking et configuration du test

Les mesures de consommation présentent toujours un risque d’erreur, mais tant que les valeurs à partir du connecteur 12 Volts (EPS) de l’alimentation, des sondes de la carte mère dédiées à l’alimentation et du transformateur coïncident, tout va bien. En conséquence, nous étudions exclusivement la consommation directe des processeurs pour éviter les biais susceptibles d’être induits par les cartes mères. Les valeurs issues du contrôleur PWM sont tout à fait fiables sous réserve de les mesurer en moyenne sur quelques minutes.

Précisons que les tests ci-dessous ont été effectués dans notre laboratoire américain : ils ne sont donc pas directement comparables avec ceux des précédents articles car l’environnement n’est pas identique (220 V et 50 Hz en Europe contre 110 V et 60 Hz aux Etats-Unis, différences dans le choix des composants).

Nous nous attendions à ce que le Core i9-9980XE soit gourmand et le nouveau fer de lance d’Intel ne nous a pas déçus : à fréquence d’origine, nous avons relevé 245 Watts sur un test optimisé AVX et 199 Watts sur un autre test ne faisant pas appel à ce jeu d’instructions.  Fort heureusement, notre kit watercooling Corsair H115i s’est avéré tout à fait capable de tenir le choc lorsque la pompe était réglée sur le mode « Performances » : les températures sont restées sous le seuil de 75 °C lors d’une longue session de Prime 95 et 65 °C avec un test sans AVX.

En revanche, ces valeurs se sont envolées lorsque nous avons commencé à overclocker le processeur : à 4,4 GHz, nous avons relevé 256 Watts sur un test utilisant les instructions SSE et 348 Watts lors d’un test avec AVX (malgré le fait d’avoir limité la fréquence sur l’ensemble des cores à une valeur assez raisonnable de 3,3 GHz dans ce dernier cas). Le nouveau benchmark basé sur Blender s’est également avéré efficace pour mesurer les cas consommation extrême : le Core i9-9980XE a fait des pointes à 392 Watts lors des opérations de rendu.

Comme c’était le cas des processeurs Skylake-X que nous avons déjà testés, le courant a des conséquences significatives sur les performances et la dissipation thermique. Il est même possible d’augmenter son score sur des benchmarks threadés comme Cinebench en augmentant la tension VCCIN (à une fréquence donnée).

Overclocking à 4,4 GHz… A confirmer…

Malheureusement, Intel ne nous a pas accordé beaucoup de temps pour apprivoiser le Core i9-9980XE avant de lever l’embargo, ce qui nous a empêchés d’aller au bout de l’overclocking avec benchmarks à la clé. Ceci étant dit, nous sommes donc parvenus à 4,4 GHz en poussant VCCIN à 1,92 Volt et Vcore à 1,1 Volt. Précisons qu’en parallèle, nous avons également appliqué un offset pour l’AVX allant de -11 (soit 3,3 GHz) à -16 pour l’AVX-512 (soit 2,8 GHz, la fréquence d’origine du processeur), vu que les benchmarks utilisant ces instructions sont particulièrement éprouvants pour les processeurs. Malgré ces efforts, nous avons relevé des pointes à 95°C sous Blender et 90°C sur un autre benchmark sans AVX.

Ces modestes hausses de tension étaient de trop pour le Corsair H115i en mode « Performances ». Comme c’était le cas pour les Skylake-X première génération, nous avons atteint un mur thermique bien avant d’avoir exploité toutes les capacités du processeur et ce malgré le joint en iridium. Si le but est vraiment d’overclocker le Core i9-9980XE, nous recommandons chaleureusement un kit de watercooling personnalisé, mais ça n’est pas tout : le refroidissement actif (par air ou eau) de l’étage d’alimentation est vraiment souhaitable. Ajoutons à cela une alimentation capable d’envoyer au moins 20A sur le rail 12 Volts. Le BIOS de MSI mentionne la nécessité d’avoir une alimentation pouvant délivrer jusqu’à 1000 Watts via le câble EPS à huit broches : en clair, le Core i9-9980XE doit être associé à une alimentation musclée et rien d’autre.

Configuration du test

Composants & OS

Intel LGA 2066
Intel Core i9-9980XE, -7960X, -7980XE, -7900X
MSI X299 Gaming Pro Carbon AC
4x 8 Go G.Skill FlareX DDR4-3200 @ DDR4-2666, DDR4-3200

AMD Socket SP3 (TR4)
Ryzen Threadripper Gen 1 & 2
MSI MEG X399 Creation
4x 8 Go G.Skill FlareX DDR4-3200 @ DDR4-2933, DDR4-3200, DDR4-3466

AMD Socket AM4 (400-Series)
AMD Ryzen 7 2700X
MSI X470 Gaming M7 AC
2x 8 Go G.Skill FlareX DDR4-3200 @ DDR4-2933

Intel LGA 1151 (Z390)
Intel Core i9-9900K
MSI MEG Z390 Godlike
2x 8 Go G.Skill FlareX DDR4-3200 @ DDR4-2667 & DDR4-3466

Composants communs aux quatre configurations
EVGA GeForce GTX 1080 FE
SSD Samsung PM863 1 To
SilverStone ST1500-TI, 1500 Watts
Windows 10 Pro (toutes mises à jour effectuées)

Refroidissement

Wraith Ripper
Corsair H115i
Enermax Liqtech 240 TR4 II

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Consommation, overclocking et configuration du test
  3. VRMark et 3DMark
  4. AotS: Escalation et Dawn of War III
  5. Far Cry 5, GTA: V et Hitman
  6. Shadow Of War et Project CARS 2
  7. Performances en bureautique
  8. Rendu, transcodage et compression
  9. Conclusion