Accueil » Actualité » Brancher un téléviseur 4K sur un ordinateur, une bonne idée ?

Brancher un téléviseur 4K sur un ordinateur, une bonne idée ?

Image 1 : Brancher un téléviseur 4K sur un ordinateur, une bonne idée ?Metro en 4K

Les téléviseurs « 4K » (3 840 x 2 160, Ultra HD) commencent à arriver dans les magasins, à des prix parfois abordables, on peut par exemple trouver des modèles 39 pouces pour moins de 700 $ aux États-Unis. Mais que se passe-t-il quand on essaye de brancher un PC sur un téléviseur de ce type ? Nos collègues de Tom’s Guide ayant reçu un modèle Sony, nous avons décidé de tester.

Attention à la carte graphique

Le téléviseur de Sony (un modèle de 65 pouces compatible Ultra HD) ne propose que des entrées HDMI 1.4. Du côté du PC, il faut donc une carte graphique dotée soit d’une prise HDMI directement (ce qui est assez courant), soit d’un adaptateur (Mini) DisplayPort vers HDMI. Les adaptateurs DVI vers HDMI permettront d’obtenir une image, mais la bande passante du DVI limite la définition maximale à 1 920 x 1 080.

La seconde chose nécessaire est une carte graphique compatible HDMI 1.4. Ce n’est pas généralisé : certaines cartes graphiques sont limitées à la bande passante du DVI (un TMDS à 165 MHz) alors que le HDMI 1.4 a une bande passante plus élevée (le TMDS fonctionne à 340 MHz). Nous avons testé avec un Ultrabook à base d’Ivy Bridge (Intel HD 4000), un Ultrabook à base d’Haswell (Intel HD 4600) et avec plusieurs cartes graphiques : une GeForce GT 750M (dans un des Ultrabooks), une GeForce GT610 (Fermi) en externe (en Thunderbolt) et une Radeon HD 7850 en externe (en Thunderbolt).

Image 2 : Brancher un téléviseur 4K sur un ordinateur, une bonne idée ?OS X en 4K

La GeForce GT610 et l’Intel HD 4000 (Ivy Bridge) ne supportent pas correctement la norme HDMI 1.4 : dans les deux cas, nous n’avons pas pu dépasser une définition de 1 920 x 1 080. Avec un IGP Intel HD 4600 (Haswell), nous avons pu travailler en 3 840 x 2 160 via la sortie HDMI de la machine, tout comme avec la geForce GT 750M. De même, la Radeon HD 7850 a accepté de travailler en Ultra HD, que ce soit via sa sortie HDMI ou via une sortie Mini DisplayPort, avec un adaptateur Mini DisplayPort vers HDMI.

Le problème du 30 Hz

Le principal problème des téléviseurs actuels, c’est évidemment la fréquence de rafraîchissement. La norme HDMI 1.4 limite en effet la bande passante et il est donc impossible de dépasser 30 Hz en 3 840 x 2 160. Si ce n’est pas un problème pour regarder un film, les vidéos étant généralement limitée à 24 fps,c’est très gênant dans les autres cas : que ce soit dans les jeux, pour du surf sur Internet ou pour de la simple bureautique, la limitation à 30 Hz est très visible, spécialement sur les animations (comme les curseurs de souris) ou quand on fait défiler une page.

En attendant le HDMI 2.0, la seule solution est le DisplayPort, et les téléviseurs ne sont généralement pas équipés de cette connectique.

Image 3 : Brancher un téléviseur 4K sur un ordinateur, une bonne idée ?Metro en 4K

Les films : pas beaucoup de choix

Nous avons essayé de regarder quelques films en « 4K » avec nos ordinateurs. Trouver des sources n’est pas une sinécure : les démonstrations sont finalement assez rares et les fichiers très lourds. Sintel (un film open source) est lisible sur un Ultrabook dans sa version H.264, alors que les versions HEVC demandent pour le moment trop de puissance pour être décodées de façon fluide avec un simple dual core basse consommation. Nous avons testé avec VLC, qui lit depuis peu le HEVC/H.265, et le résultat est saccadé.

Image 4 : Brancher un téléviseur 4K sur un ordinateur, une bonne idée ?On teste la 4K

Pour les amateurs, il existe beaucoup de contenus 4K (plus exactement 2160p) sur YouTube, mais une connexion à Internet rapide est recommandée. De plus, une bonne partie des vidéos se concentre sur des paysages ou des images fixes pour bien montrer l’intérêt de la définition élevée.

Au final, il est donc possible d’utiliser un téléviseur Ultra HD dans sa définition native, mais ce n’est vraiment recommandé que pour regarder des films. Pour travailler, il faudra attendre que les « vrais » écrans 4K voient leur prix diminuer, le ticket d’entrée étant actuellement de plus de 3 000 € pour un écran Asus ou Sharp.