Accueil » Actualité » La meilleure méthode pour définitivement détruire ses données à l’époque des SSD

La meilleure méthode pour définitivement détruire ses données à l’époque des SSD

Les temps changent et la sécurité informatique aussi.

Image 1 : La meilleure méthode pour définitivement détruire ses données à l'époque des SSDLe service de cloud en ligne BackBlaze a récemment publié un article intéressant sur l’écrasement des données sur son support de stockage. Avant de vendre ou jeter cette mémoire, il est impératif de s’assurer que ses informations personnelles ne sont pas accessibles par n’importe qui.

À lire aussi :
Comparatif SSD : les meilleurs modèles selon la rédaction de Tom’s Hardware

Anciennes méthodes inutiles

Image 2 : La meilleure méthode pour définitivement détruire ses données à l'époque des SSDSi passer un aimant ou percer un trou était des solutions pertinentes pour un disque magnétique, elles sont inutiles aujourd’hui. Même l’effacement des cellules NAND, en écrivant des 0, est inefficace. C’est pour cela que macOS ne propose plus cette option, et que les effaceurs, comme celui que StarTech.com vient de commercialiser, ont une portée très limitée. Dépenser 800 euros pour un tel produit est du gaspillage si l’on ne dispose que de SSD, car même leurs modes spéciaux (DoD 5220.22-M) ne garantissent pas la destruction complète des fichiers inscrits dans la NAND.

Chiffrement du support

Selon Backblaze, la solution la plus efficace est de chiffrer les données avec une clé aléatoire que l’on ne connait pas. macOS, Windows et Linux ont des solutions pour chiffrer l’ensemble du support. Il est même possible de le chiffrer, le reformater, et le chiffrer à nouveau avec une clé différente, pour un niveau de sécurité très élevé. Les entreprises peuvent aussi passer par des déchiqueteuses conçues pour les SSD, mais ces appareils coûtent cher et sont hors de portées des particuliers. Certains fabricants de SSD livrent aussi des utilitaires permettant de correctement effacer les données stockées dans la mémoire Flash.

À lire aussi :
Test disques durs : les meilleurs modèles selon la rédaction

Recyclage

Enfin, nous conseillons vivement le recyclage. Au lieu de jeter un vieux PC, pourquoi ne pas le transformer en un petit serveur Linux ? De même, les vieux supports de stockage peuvent être réutilisés à l’aide d’un boîtier USB bon marché pour servir de sauvegarde pour sa console, ou être branchés sur le port USB de son routeur, afin de créer un petit NAS, entre autres.