Accueil » Dossier » Le vrai coût des cartes graphiques haut de gamme

Le vrai coût des cartes graphiques haut de gamme

2 : Idée de départ 3 : Notre méthode de calcul : explications 4 : Création des profils d’utilisation 5 : Mesure de la consommation 6 : Configuration de test et applications utilisées 7 : Cartes graphiques testées 8 : Consommation minimum/maximum 9 : Consommation : le joueur 10 : Consommation : l’utilisateur moyen 11 : Consommation : l’amateur de performances 12 : Consommation moyenne 13 : Conclusion

Introduction

Nous testons énormément de cartes graphiques, mais cette fois, nous avons souhaité adopter une approche moins conventionnelle que d’habitude et mesurer la consommation électrique de ces engins entre le moment où nous allumons l’ordinateur, par exemple pour consulter ses mails ou pour jouer, et celui où nous l’éteignons.

Image 1 : Le vrai coût des cartes graphiques haut de gamme

Il nous semblait en effet que les extrapolations et les estimations que tout le monde réalise habituellement au départ des chiffres de consommation minimale et maximale ne reflétaient pas suffisamment la réalité. Aujourd’hui, nous avons donc décidé de mesurer la consommation réelle de plusieurs cartes graphiques haut de gamme pendant une période donnée et en fonction de différents modèles d’utilisation, ce qui nous paraît plus logique dans la mesure où il est bien rare qu’un possesseur de PC allume son ordinateur et se mette à jouer sans jamais rien faire d’autre.

Il importe d’ailleurs de bien définir ce « quelque chose d’autre ». Comme nous allons procéder à des tests plus longs que d’ordinaire, nous en allons en profiter pour vérifier la consommation induite par une série de logiciels et services courants et la comparer à la consommation au repos. Outre des jeux en modes plein écran et fenêtré, nous analyserons également l’influence de la lecture vidéo ainsi que celle de l’exécution d’applications D2D et D3D en mode fenêtré.

Notre objectif, bien entendu, est de déterminer la consommation totale réelle de nos composants, et non les seules consommation de pointe ou au repos. Ce qui nous amène au cœur de cet article : certes, tout le monde sait que les cartes graphiques les plus puissantes coûtent cher, mais qu’en est-il au quotidien ? Consomment-elles vraiment tant que cela ? Un PC dédié au jeu et équipé d’une carte 3D haut de gamme aura-t-elle réellement une influence sur votre facture électrique à la fin de l’année ? Si oui, dans quelle mesure ?

D’une certaine manière, les tests qui suivent s’apparentent beaucoup aux essais de consommation mixtes que réalisent les professionnels de l’automobile. À la différence près que nous exprimons nos résultats en watts-heures plutôt qu’en litres par 100 kilomètres.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Idée de départ
  3. Notre méthode de calcul : explications
  4. Création des profils d’utilisation
  5. Mesure de la consommation
  6. Configuration de test et applications utilisées
  7. Cartes graphiques testées
  8. Consommation minimum/maximum
  9. Consommation : le joueur
  10. Consommation : l’utilisateur moyen
  11. Consommation : l’amateur de performances
  12. Consommation moyenne
  13. Conclusion