Accueil » Actualité » NVIDIA suit AMD et son FEMFX avec la version 5.0 du SDK PhysX

NVIDIA suit AMD et son FEMFX avec la version 5.0 du SDK PhysX

NVIDIA se lance à la poursuite d’AMD et de son FEMFX : la version 5.0 du SDK PhysX va elle aussi profiter de la simulation par éléments finis (FEM).

Image 1 : NVIDIA suit AMD et son FEMFX avec la version 5.0 du SDK PhysX

AMD vient tout juste de présenter sa bibliothèque FEMFX, destinée à la gestion par les processeurs multi-cores de la physique dans les jeux en utilisant la simulation par éléments finis, ou FEM (Finite Element Method). NVIDIA ne compte toutefois pas en rester là et annonce que le SDK PhysX va bénéficier d’une nouvelle version dès l’année prochaine, avec entre autres la simulation des déformations des corps grâce aux éléments finis.

Un framework pour les lier tous

Notons que le SDK PhysX 5.0 apporte également deux nouvelles méthodes pour simuler les fluides : DEM (Discrete Element Model) pour les interactions entre particules (en particulier les frictions et l’adhésion) et SPH (Smoothed Particle Hydrodynamics) qui utilise les particules pour « reconstruire » un fluide et simuler sa mécanique grâce aux équations Navier–Stokes. PhysX 5.0 fait en outre la part belle aux simulations poussées de tissus et de cordes : gestion des formes gonflables avec les contraintes inhérentes à ce type de tissus, effets aérodynamiques (portance, trainée…), simulation de corps rigides, déformations plastiques (irréversibles) de corps rigides ou encore systèmes masse-ressort.

La techno PhysX de NVIDIA passe open-source, compatible avec les GPU AMD

Ainsi, si PhysX 4 s’attardait sur la précision des simulations, la version 5 se concentre sur l’ajout d’effets physiques supplémentaires qui jusqu’à présent nécessitaient d’utiliser des solveurs externes au SDK. Le tout, bien entendu, en utilisant de préférence les capacités et fonctionnalités des cartes graphiques GeForce du constructeur…