Accueil » Actualité » Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

2 : TBS Discovery Pro 3 : Montage 4 : Notre avis sur le TBS Discovery Pro 5 : Liaison radio : FrSky et ImmersionRC 6 : Contrôleur de vol : DJI Naza-M V2 7 : La nacelle 8 : FPV: Lawmate, Fat Shark et TBS 9 : Savoir être un utilisateur responsable

Introduction

Souvenons-nous du premier PC que nous avons monté : beaucoup de lecture préalable sur les divers sites et forums, suivi d’une prise de confiance. Pour bon nombre d’entre nous, cette confiance a probablement pris un coup dans l’aile dès lors qu’il a fallu commander les divers composants. On en vient à se demander si c’est bien de tel composant dont on a besoin, quitte à dégainer sa carte bleue sans être complètement sûr de soi.

Une fois tous les composants réunis et disposés sur une table, nous avons tous ouvert les boites une par une en prenant particulièrement soin du processeur, de la carte mère, des barrettes de mémoire et de la carte graphique. Souvenons-nous aussi des efforts déployés pour ne pas toucher la surface d’échange du processeur et du dissipateur. Les plus méticuleux sont peut-être allés jusqu’à acheter un bracelet antistatique. Toutes proportions gardées, il y avait de quoi se sentir comme un chirurgien préparant une opération.

Ce processus a pu être géré en quelques heures pour certains et quelques jours pour d’autres, mais le fait est que nous sommes arrivés à monter notre premier PC. S’en est suivi ce fameux moment où l’on appuie un peu fébrilement sur le bouton d’alimentation pour voir la configuration démarrer du premier coup … ou pas. Dans le second cas, il aura fallu déployer des efforts plus ou moins conséquents pour résoudre les problèmes avant d’avoir un PC fonctionnel … et ensuite passer à la configuration logicielle.

Suivant la période à laquelle ce premier montage s’est fait, on a pu découvrir les univers de la configuration BIOS et système d’exploitation, sans oublier l’installation des pilotes qui constituaient autant d’expériences à part entière. Depuis, ce processus a été très largement simplifié. Pour notre part, nous nous souvenons encore d’avoir eu à démarrer DOS depuis une disquette, configurer une carte série pour souris cavalier par cavalier ou encore disposer les puces de RAM à même la carte mère.

La même excitation …

Toutes ces sensations nous sont revenues lors de nos recherches, études de marché et achats de composants en vue d’assembler notre premier drone quadricoptère : un Discovery Pro de Team BlackSheep.

Image 1 : Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

Les habitués des multirotors penseront probablement que nous avons visé bien trop haut pour un premier quadricoptère, ce qui n’est pas faux : après tout, on ne confie pas les commandes d’un Rafale à quelqu’un qui vient de se mettre au pilotage. Si c’est votre premier drone, nous vous conseillons plutôt de vous tourner vers des solutions clés en mains, comme les Parrot AR.Drone ou Bebop.

Dans notre cas, nous savons nous débrouiller avec un fer à souder, le montage des PC n’a plus aucun secret et nous avons piloté des avions radiocommandés plus jeunes – autant d’ingrédients pour une confiance mal placée. Quoi qu’il en soit, l’article que nous avons publié en juin dernier a permis de jeter les bases pour ce que nous allons voir aujourd’hui.

Avant la publication de ce premier article, nous avons beaucoup lu, ajouté des composants dans nos paniers sur plusieurs sites, posé des questions pour retourner à la case départ. La communauté autour des multirotors étant assez modeste par rapport à celle qui porte sur l’assemblage des PC, il est parfois plus dur de trouver des réponses. De plus, des marques comme Team BlackSheep sont suffisamment occupées à développer leurs produits et les vendre : nos mails sont restés lettre morte pour la plus grande majorité. Bref, il a fallu compter sur nous-mêmes à plusieurs reprises.

Après quelques mois d’hésitation sur les composants, le temps était venu de passer à l’acte ou de jeter l’éponge.

La commande en détail

Team BlackSheep Discovery Pro Long Range Set
Composant
Prix au 10/11/14
TBS Discovery Pro Long Range Set
2349,95 $
Option Naza-M V2
130 $
Option TBS 69 FPV Camera
70 $
 Batterie supplémentaire
74,95 $
Option batterie supplémentaire 4.5Ah
25 $
Option batterie incluse 4.5Ah
25 $
Option réglages VTx
100 $
Plus disponible : le kit inclut désormais TBS Unify VTx
Option réglages VRx
80 $
Option TBS Groundstation 2,4GHz
130 $
Option moteurs 1000kV
20 $
Total
$3004.90 hors fdp/2347,44 € fdpin (depuis Hong Kong)

Nous avons donc acheté tous ces composants directement sur le site de Team BlackSheep, sachant tout de même qu’il existe plus d’une boutique française qui les propose, ainsi que bon nombre de pièces compatibles fabriquées par d’autres marques. À vrai dire, nous avons tout simplement opté pour l’approche la plus simple (mais pas nécessairement la plus économique, notamment en raison des droits de douane), espérant ainsi profiter de l’expérience de la marque sur son créneau. L’inconvénient, c’est que nous avons subi les délais d’approvisionnement de Team BlackSheep : il a fallu presque un mois et demi pour que notre commande parte de chez eux. À leur décharge, le paysage des multirotors a beaucoup évolué à cette période, ce qui a entrainé plusieurs changements dans notre commande. Concrètement, la radiocommande Futaba initialement commandée a été remplacée par une FrSky Taranis 9XD, avec remboursement de la différence. Nous avons bénéficié d’une mise à niveau gratuite pour les moteurs, TBS ayant sorti son modèle 1000 kV et épuisé la référence 900kV que nous avions choisie à la base. Enfin, suite à une rupture de stock sur les moteurs de nacelle, TBS nous a envoyé un second colis à réception des produits, sans frais supplémentaires. Le suivi client post-vente de la marque mérite d’être salué.

Image 2 : Pas à pas : Monter son drone quadricoptère haut de gamme

Quelques semaines après avoir passé commande, nous nous sommes donc retrouvés en face d’une pile de boites: composants pour le Discovery Pro lui-même, composants pour émission/réception, équipement FPV et Groundstation (émetteur/récepteur multifonctions au sol avec écran LCD 4 pouces). Ne restait plus qu’à se refamiliariser avec les modes d’emploi avant d’attaquer le montage.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. TBS Discovery Pro
  3. Montage
  4. Notre avis sur le TBS Discovery Pro
  5. Liaison radio : FrSky et ImmersionRC
  6. Contrôleur de vol : DJI Naza-M V2
  7. La nacelle
  8. FPV: Lawmate, Fat Shark et TBS
  9. Savoir être un utilisateur responsable