Accueil » Actualité » Qualcomm : les processeurs Arm Nuvia seront disponibles fin 2023

Qualcomm : les processeurs Arm Nuvia seront disponibles fin 2023

Des puces Arm pour équiper des PC Windows.

En novembre dernier, Qualcomm a affiché son objectif de proposer des PC haut de gamme dotés de processeurs Arm à partir de 2023. La firme américaine prévoyait d’initier la phase d’échantillonnage en août 2022 en prévision d’une commercialisation au début de l’année 2023. À L’occasion de la présentation des résultats financiers du trimestre, Christian Amon, PDG de Qualcomm, a indiqué qu’il fallait plutôt tabler sur la fin 2023.

Image 1 : Qualcomm : les processeurs Arm Nuvia seront disponibles fin 2023

En réponse à une question concernant le marché des ordinateurs portables, M. Amon a déclaré qu’il était satisfait des conceptions grand public et entreprise des systèmes Windows 11 basés sur le dernier Snapdragon 8CX Generation 3. Il a ajouté que le processeur élaboré avec Nuvia s’attaquerait à un segment de performance plus élevé et que « le développement était en bonne voie » pour une mise sur le marché en fin d’année prochaine. Au-delà de l’aspect matériel, concernant l’émulation sur les PC Windows 11, Christian Amon a précisé que grâce à une collaboration étroite avec Microsoft depuis maintenant plusieurs années, il fallait s’attendre à une émulation 64 bits complète sur Arm avec cet OS.

Nuvia, une start-up fondée par d’anciens ingénieurs d’Apple

Pour mémoire, Qualcomm a acquis Nuvia, une start-up spécialisée dans les processeurs fondée par d’anciens ingénieurs d’Apple, en mars 2021. Avec ses puces Nuvia, la firme américaine espère marcher sur les platebandes de la marque à la pomme ; d’ici fin 2023, ses puces se positionneront certainement face aux M2.

Quoi qu’il en soit, Qualcomm se porte très bien. L’entreprise annoncé un chiffre d’affaires de 11,164 milliards de dollars pour le second trimestre fiscal de 2022, en hausse de 41 % sur un an, et un bénéfice net de 2,934 milliards de dollars, en augmentation de 67 %. La société a vu ses ventes de SoC pour téléphones portables s’envoler de 56 %. Pour l’anecdote, trois Samsung Galaxy S22 sur quatre vendus embarquent un processeur Snapdragon 8 Gen 1 plutôt qu’Exynos.

Sources : PCWorld, Qualcomm