Accueil » Actualité » RAM : on déboulonne les mythes

RAM : on déboulonne les mythes

2 : Il suffit d’ajouter progressivement des barrettes pour étendre sa capacité mémoire 3 : Le nombre de fabricants de barrettes mémoire se compte sur les doigts d’une main 4 : La prise en charge d’un débit de 3200 MT/s signifie que l’on peut utiliser n’importe quelles barrettes 5 : L’association de barrettes dépareillées provoque un alignement sur la fréquence (ou les timings) de la barrette la moins performante 6 : Mieux vaut acheter deux kits de barrettes mémoire plutôt qu’un seul, vendu plus cher 7 : La DRAM offre de meilleures performances lorsque tous les slots sont peuplés 8 : Les barrettes de DRAM proposant un débit supérieur à 1600 MT/s n’offrent aucun gain de performances 9 : 8 Go suffisent pour les X prochaines années 10 : On n’aura jamais besoin de 16 Go de DRAM ou plus 11 : Je n’utilise pas toute ma DRAM, le fait d’en rajouter n’améliorera pas ses performances 12 : Un OS 64 bits permet d’utiliser autant de DRAM que voulu 13 : Une tension DRAM de 1,65 Volt endommage les processeurs Intel 14 : Le mode dual channel double les débits

Tous les types de DDR3 sont équivalents

Image 1 : RAM : on déboulonne les mythesLe but de cet article est de répondre aux questions qui reviennent le plus souvent, tout en déboulonnant quelques mythes. Précisons toutefois que certains points sont subjectifs et donc bien entendu ouverts au débat. Nous essaierons donc autant que possible d’argumenter les assertions, mais aussi d’inclure des suggestions et informations pratiques. Voici les points que nous allons aborder :

  1. Tous les types de DDR3 sont équivalents
  2. Il suffit d’ajouter des barrettes progressivement pour étendre sa capacité mémoire
  3. Le nombre de fabricants de barrettes mémoire se compte sur les doigts d’une main
  4. La prise en charge d’un débit de 3200 MT/s signifie que l’on peut utiliser n’importe quelles barrettes
  5. L’association de barrettes dépareillées provoque un alignement sur la fréquence (ou les timings) de la barrette la moins performante
  6. Mieux vaut acheter deux kits de barrettes mémoire plutôt qu’un seul, vendu plus cher
  7. La DRAM offre de meilleures performances lorsque tous les slots sont peuplés
  8. Les barrettes de DRAM proposant un débit supérieur à 1600 MT/s n’offrent aucun gain de performances
  9. 8 Go suffisent pour les X prochaines années
  10. On n’aura jamais besoin de 16 Go de DRAM ou plus
  11. Je n’utilise pas toute ma DRAM, le fait d’en rajouter n’améliorera pas les performances
  12. Un OS 64 bits permet d’utiliser autant de DRAM que voulu
  13. Une tension DRAM de 1,65 Volt endommage les processeurs Intel
  14. Le mode dual channel double les débits

Tous les types de DDR3 sont équivalents

Ce seul sujet pourrait être traité sur plusieurs pages, mais nous préférons être concis et suggérer quelques pistes de réflexion. Voici quelques exemples :

  1. Les barrettes de la série Fury chez Kingston ne proposent pas de profils XMP mais fonctionnent plutôt en « plug and play ». Agréables sur un plan visuel, déclinées en différentes couleurs et généralement proposées à des prix raisonnables, elles semblent tout indiquées lorsque l’on veut mettre à jour la mémoire de son PC. Toutefois, leur approche PnP ne leur permet de fonctionner que sur certains chipsets : H67, P67, Z68, Z77, Z87, H87, Z87, H97, Z97 et H61 chez Intel, A75, A87, A88, A89, A78 et E35 chez AMD. Cette information est tout simplement disponible sur le site de la marque.
  2. Les puces de DDR3 à proprement parler ne sont pas toutes les mêmes :
    • La plupart des barrettes produites actuellement s’appuient sur des puces haute densité de 4 Gbits, là où l’on utilisait des puces de 2 Gbits il y a quelques années. Les contrôleurs mémoire un peu datés sont souvent limités à cette densité de 2 Gbits : nous avons récemment constaté qu’aucune des cartes mères P55 au laboratoire ne fonctionnait avec des barrettes 8 Go récentes. Par ailleurs, le fait de mélanger les densités peut rendre une barrette instable voir non détectable par le système.
    • Plusieurs entreprises produisent des puces mémoire qui se distinguent de par leurs caractéristiques techniques. De plus, les fabricants peuvent proposer plusieurs modèles de chaque puce, lesquelles sont produites sur des lignes différentes ou triées en fonction de leurs performances.

  3. L’immense majorité des cartes mères grand public sont compatibles avec la DRAM sans code de correction d’erreurs (ECC) ni tampon mémoire (« unbuffered »). L’ECC est généralement l’apanage des serveurs et stations de travail destinés aux professionnels pour lesquels l’intégrité des données est primordiale, tandis que les barrettes à tampon mémoire (« buffered » ou « registered ») sont exclusivement utilisées dans des serveurs nécessitant une capacité mémoire massive. Ceci étant dit, certaines cartes mères grand public haut de gamme (sur socket LGA2011 par exemple) sont compatibles ECC.
  4. D’autres exemples existent, comme le fait d’avoir de la DRAM avec un débit supérieur à ce dont le CPU est capable (mais qui fonctionne tout de même à fréquence réduite).

D’une manière générale, l’approche la plus sûre consiste à se renseigner sur les sites des marques de DRAM, sachant qu’elles passent un temps considérable à tester leurs produits sur différentes cartes mères. Par ailleurs, les fabricants de cartes mères proposent toujours une liste de barrettes compatibles (QVL pour « qualified vendors list ») pour un produit donné. Toutefois, le panel de test est généralement bien plus réduit, de même que les informations ne sont pas aussi fiables que celles fournies par les fabricants de DRAM. Enfin, signalons que de nombreux membres de notre forum proposent des conseils éclairés pour ce qui est de choisir un kit mémoire adapté à telle carte mère, ainsi que la fréquence gérée par tel processeur.

Sommaire :

  1. Tous les types de DDR3 sont équivalents
  2. Il suffit d’ajouter progressivement des barrettes pour étendre sa capacité mémoire
  3. Le nombre de fabricants de barrettes mémoire se compte sur les doigts d’une main
  4. La prise en charge d’un débit de 3200 MT/s signifie que l’on peut utiliser n’importe quelles barrettes
  5. L’association de barrettes dépareillées provoque un alignement sur la fréquence (ou les timings) de la barrette la moins performante
  6. Mieux vaut acheter deux kits de barrettes mémoire plutôt qu’un seul, vendu plus cher
  7. La DRAM offre de meilleures performances lorsque tous les slots sont peuplés
  8. Les barrettes de DRAM proposant un débit supérieur à 1600 MT/s n’offrent aucun gain de performances
  9. 8 Go suffisent pour les X prochaines années
  10. On n’aura jamais besoin de 16 Go de DRAM ou plus
  11. Je n’utilise pas toute ma DRAM, le fait d’en rajouter n’améliorera pas ses performances
  12. Un OS 64 bits permet d’utiliser autant de DRAM que voulu
  13. Une tension DRAM de 1,65 Volt endommage les processeurs Intel
  14. Le mode dual channel double les débits