Accueil » Test » Test complet des Ryzen 5 1600X et 1500X

Test complet des Ryzen 5 1600X et 1500X

2 : Infinity Fabric : nos tests de latence 3 : Overclocking et méthode de test 4 : Tests : 3DMark, AotS, Battlefield 1 5 : Tests : Civilization VI CPU et GPU, Deus Ex: Mankind Divided 6 : Tests : Hitman (2016), Middle-earth: Shadow of Mordor 7 : Tests : GTA V, The Division 8 : Tests : Project CARS, Rise of the Tomb Raider 9 : Tests : station de travail 10 : Températures : mystère résolu !? 11 : Consommation électrique 12 : Conclusion

Présentation des deux CPU

Image 1 : Test complet des Ryzen 5 1600X et 1500XAprès les Ryzen 7 visant les passionnés, voici les Ryzen 5 qui vont tenter de convaincre les joueurs d’abandonner les Core i5 aux alentours de 200 euros.

AMD a commencé son offensive par le haut de gamme avec les Ryzen 7. Même s’ils offrent des performances impressionnantes pour leur prix, surtout par rapport aux Core i7 Broadwell-E, leur architecture à 8 coeurs/16 threads n’est pas parfaitement utilisée par les applications grand public, notamment par les jeux. Le match des Ryzen 5 face aux Core i5, des gammes de processeurs naturellement plus grand public, s’annonce donc délicat, mais les puces AMD pourront toujours compter sur un nombre de coeurs plus grand et des tarifs agressifs.

A lire aussi :
Ryzen 1800X, 1700X et 1700 : nos nouveaux tests complets
AMD Ryzen : de 7 à 30 % plus performants avec des jeux optimisés
Test et guide : overclocker Ryzen et sa RAM G.SKill Flare X
Test processeurs : 79 modèles comparés

Un Ryzen 5 contre un Core i5

Comme les Ryzen 7, les Ryzen 5 sont dépourvus de GPU intégré. Tous les transistors sur le die sont alloués aux coeurs, aux caches, aux interfaces et bus de communications – à surface de die égale, les Ryzen 5 ont donc plus de ressources CPU que les Core i5.

Le Ryzen 5 1600X à 280 euros est placé pile au tarif du Core i5-7600K. Il possède six coeurs avec SMT capables de traiter 12 files d’instructions en parallèle. Comme le Ryzen 7 1800X, le 1600X se targue d’un TDP de 95 W et d’une fréquence de base de 3,6 GHz pouvant monter à 4 GHz. La fréquence XFR atteint 4,1 GHz sur deux coeurs seulement, pourvu que le dissipateur utilisé soit suffisamment costaud. Le XFR pour tous les coeurs est limité à 3,7 GHz.

En face, le Core i5 7600K, qui consomme 91 W et ne possède que quatre coeurs, peut paraître anémique. Cependant, la force de l’architecture Skylake/Kaby Lake est son excellente performance par coeur, paramètre essentiel pour tous les programmes qui ne savent pas exploiter des configurations multicoeurs. L’IPC (le nombre d’instructions traitées par cycle d’horloge) des Ryzen étant environ 10 % inférieur à celle du Kaby Lake, les Core i5 gardent un avantage certain à fréquence et nombre de coeurs égal.

AMD lance aussi un Ryzen 5 1600 à 246 euros, dont les fréquences descendent à 3,4 GHz (base) et 3,8 GHz (Boost) pour un TDP de 65 W. Tout le reste, notamment le gain de 100 MHz permis par le XFR, est identique au Ryzen 5 1600X.

Des quadricoeurs en entrée de gamme

Plus bas en gamme se trouvent les Ryzen 5 quadricoeurs : le 1500X à 211 euros et le 1400 à 190 euros. Tous deux ont un TDP de 65 W seulement. Le premier tourne à une fréquence de base de 3,5 GHz et 3,7 GHz en boost. Le second se contente de 3,2 GHz et 3,4 GHz respectivement.

Le Ryzen 5 1500X est le seul de la gamme à profiter d’une marge XFR de 200 MHz. Son adversaire tout désigné est le Core i5 7500, vendu au même prix, doté d’autant de coeurs physiques, mais pas d’Hyper Threading et tournant à peu près aux mêmes fréquences. Le match devrait être très intéressant.

Tous les Ryzen 5 partagent avec les Ryzen 7 un ensemble de fonctionnalités : la suite SenseMI, un contrôleur mémoire sur deux canaux et un socket AM4 et bien sûr, un coefficient multiplicateur débloqué. L’overclocking sera possible sur toute carte mère à chipset X370 ou B350.

Les Ryzen 5, enfin, seront livrés avec un dissipateur, de quoi augmenter un peu leur rapport qualité/prix. Le petit 1400 aura droit à un ventirad Wraith Stealth, tandis que les 1500X et 1600 profiteront du meilleur Wraith Spire. Le 1600X n’aura rien, AMD laissant aux amateurs le soin de choisir le meilleur ventirad à leur goût.Image 10 : Test complet des Ryzen 5 1600X et 1500X

Un seul die pour 8, 6 ou 4 coeurs

Nous avons déjà décrit l’architecture Zen d’AMD en grand détail  dans notre test des Ryzen 7. La gamme Ryzen 5 est construite sur le même die que les Ryzen 7. Ils possèdent donc deux CCX, deux blocs de quatre coeurs chacun. AMD relie les CCX avec son interconnexion Infinity Fabric, qui gère aussi les communications avec les bus externes comme le PCIe ou avec le northbridge.

Physiquement les Ryzen 5 ont donc huit coeurs, dont certains sont désactivés soit parce qu’ils sont défectueux, soit artificiellement par AMD pour créer des modèles à six et quatre coeurs. AMD assure que tous les Ryzen 5 ont un arrangement symétrique, 3+3 coeurs par CCX pour les hexacoeurs ou 2+2 coeurs pour les quadricoeurs.

Chaque CCX intègre 8 Mo de cache L3, qu’AMD laisse intégralement actif sur tous les modèles, pour un total de 16 Mo, sauf le petit R5 1400 qui ne garde que 8 Mo.

En raison de leurs similitudes physiques, les Ryzen 5 se comportent comme des Ryzen 7 en matière d’overclocking. Le maximum atteignable sans recourir à des méthodes extrêmes se situe entre 3,9 GHz et 4,1 GHz.  C’est une faiblesse par rapport aux Kaby Lake « K ». Mais il n’y a qu’un seul Core i5 K au catalogue d’Intel…

Mêmes défauts de jeunesse

Compatibilité mémoire Ryzen 5
MT/s
Double canal/Double face/Quatre barrettes
1866
Double canal/Simple face/Quatre barrettes2133
Double canal/Double face/Deux barrettes2400
Double canal/Simple face/Deux barrettes2667

Le contrôleur mémoire des Ryzen 5 se heurte aux mêmes limitations officielles que celui des Ryzen 7, limitations qui varient selon le nombre et le type des barrettes de mémoire installées.

Soulignons que les performances des Ryzen, surtout en jeu, sont fortement influencées par la bande passante mémoire – de la DDR4 rapide est donc cruciale. Les constructeurs de cartes mères ont récemment sorti de multiples mises à jour pour supporter de la mémoire overclockée, mais l’écosystème continue à évoluer. Nous attendons aussi que certains problèmes quotidiens soient résolus. Par exemple, nous avons mesuré un temps de démarrage de 65 secondes sur nos plateformes Ryzen, contre seulement 20 secondes sur une plateforme Intel.

Ceci dit, la situation ne peut que s’améliorer pour AMD, surtout avec une gamme plus large de CPU s’adressant à une part plus étendue du marché. Les Ryzen 5 sauront-ils renforcer AMD face à Intel ou bien sont-ils trop sévèrement castrés ?

Sommaire :

  1. Présentation des deux CPU
  2. Infinity Fabric : nos tests de latence
  3. Overclocking et méthode de test
  4. Tests : 3DMark, AotS, Battlefield 1
  5. Tests : Civilization VI CPU et GPU, Deus Ex: Mankind Divided
  6. Tests : Hitman (2016), Middle-earth: Shadow of Mordor
  7. Tests : GTA V, The Division
  8. Tests : Project CARS, Rise of the Tomb Raider
  9. Tests : station de travail
  10. Températures : mystère résolu !?
  11. Consommation électrique
  12. Conclusion