Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Image 1 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Un notebook taillé pour l’e-Sport

Le marché des notebooks haut de gamme pour joueurs semble être particulièrement porteur, les constructeurs étant de plus en plus nombreux à proposer des modèles toujours plus puissants (et chers). Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à un modèle très intéressant : le GT72S Dominator Pro G Tobii.

Design agressif étudié pour l’e-Sport, fiche technique alléchante à base « Super RAID 4 » et « Cooler Boost 3 » ou encore intégration de la technologie « Tobii » d’eye tracking : sur le papier, le GT72S Dominator Pro G Tobii a tout pour plaire. Mais comme nous ne sommes pas du genre à croire sur parole un constructeur, nous avons voulu savoir ce que ce notebook pour gamers avait véritablement dans le ventre. Suivez le guide…

MSI GT72S Dominator Pro G Tobii

  • msi gt72s dominator pro g tobii

    17.80€

  • 17.80€

    Voir l’offre

Image 2 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Un écran eDP 17 pouces Full HD compatible G-Sync

Le premier contact avec un ordinateur portable est souvent son écran. D’une diagonale de 17,3 pouces, celui du GT72S Dominator Pro G Tobii est ce que l’on peut trouver de mieux en la matière, ou presque. D’une définition Full HD, il est compatible avec les technologies G-SYNC de NVIDIA et eDP (embedded Display Port), et bénéficie bien entendu d’un traitement antireflets. A l’usage, il est particulièrement agréable, avec des angles de vision très importants.

Image 3 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Une dalle de très bonne qualité

Image 4 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Datacolor Spyder5Elite

Pour réaliser les mesures sur la dalle IPS du MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, nous avons utilisé une sonde DataColor Spyder 5 Elite. Le gamut atteint 94% de l’espace colorimétrique sRVB et 73 % de l’espace colorimétrique AdobeRGB. L’écran est réglé par défaut avec un gamma de 2,1 mais peut facilement être réglé via le panneau de configuration dédié de MSI.

Le reste des caractéristiques est plutôt bon : la luminosité maximale atteint 331 cd/m², pour un taux de contraste culminant à 800:1. Le point blanc se situe à 7100°K (une valeur légèrement éloignée de la valeur standard de 6500°K, mais plus flatteuse pour des yeux « grand public »), et le DeltaE moyen est de 1 (ce qui est excellent). Enfin, la luminance de la dalle (à 100% de luminosité) est plutôt uniforme (écart max de 9% par rapport avec la valeur maximum). Bref, tout ce qu’il faut pour jouer dans de très bonnes conditions !

Image 5 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Clavier SteelSeries

Le clavier SteelSeries bénéficie bien entendu d’un rétro-éclairage totalement configurable via le logiciel SteelSeries Engine dédié. Les couleurs sont particulièrement vives et la luminosité des touches est réglable. Il est possible de définir un cycle de couleurs ou de luminosité, ou bien d’opter pour un rétro-éclairage fixe. Enfin, le tour du pavé tactile bénéficie d’un contour coloré, également paramétrable.

Image 6 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Tobii : contrôler avec les yeux

L’originalité GT72S Dominator Pro G Tobii est la présence d’un capteur, ou plus exactement trois capteurs, placés sous l’écran et capable de détecter et suivre la position du regard de l’utilisateur (« eye tracking »). Il est bien entendu possible de paramétrer finement le comportement du notebook, du simple déplacement de la souris à la détection de présence en passant par l’aide au basculement entre les tâches et bien entendu l’assistance dans certains jeux compatibles. L’outil dédié permet enfin de définir un profil par utilisateur et de calibrer le périphérique en conséquence.

Image 7 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Tobii en action (Tom Clancy’s The Division)

Tom Clancy’s The Division avec Tobii (eyetracking)

Tobii en action avec le jeu Tom Clancy’s The Division : le cercle indique la position du regard captée par les trois détecteurs. A l’usage, la technologie est réactive, mais manque encore un peu de précision. Difficile également de ne pas voir Tobii comme un gadget, amusant au début, mais qui sera rapidement désactivé par le pro-gamer…

Image 8 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Carte mère, CPU et GPU

Pour accéder à l’intérieur du notebook, il faut retirer le capot inférieur ce qui, au passage, invalidera la garantie : un autocollant empêche en effet d’atteindre l’une des vis. C’est regrettable, d’autant qu’il n’y a pas d’autre moyen de changer le disque dur ou de rajouter de la mémoire vive en cas de besoin…Mise à jour : MSI nous a confirmé que l’upgrade RAM/HDD ne posait pas de problème pour la garantie, à condition bien entendu de ne rien casser !

Une fois cette étape franchie, on pourra admirer l’arrangement parfaitement optimisé des composants de ce notebook, en particulier le processeur (un Core i7-6820HQ) et la carte graphique au format MXM (une GeForce GTX 980M avec 8 Go de mémoire vive). Le système de refroidissement se compose quant à lui de deux ventilateurs, de deux radiateurs et d’un ensemble de caloducs récupérant la chaleur dégagée par le CPU et le GPU. Le tout se montre relativement silencieux en fonctionnement. Le seul moment où les ventilateurs se montrent bruyant est lors du passage d’un mode de fonctionnement à un autre (Green, Comfort ou Sport).

Image 9 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

La batterie : inaccessible ou presque

Gros bémol concernant la batterie 9 cellules : il est ici aussi impossible d’y accéder sans invalider la garantie, et même en ôtant le capot inférieur il faudra encore user du tournevis pour retirer de la plasturgie et attendre le sésame tant convoité…

Image 10 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Mémoire et contrôleurs audio et réseau

Le GT72S Dominator Pro G Tobii embarque 32 Go de mémoire DDR4-2133 (2 x 16 Go), et deux connecteurs supplémentaires sont présents sur la carte mère. Les puces de mémoire Samsung supportent des timings respectables de 15-15-15. Attention toutefois : la fiche du notebook sur le site du constructeur indique 4 x 8 Go…

On trouve également des contrôleurs Ethernet Killer GbLAN (avec Killer Shield), WiFi 802.11ac et Bluetooth. La partie audio est de son côté confiée à un ensemble Dynaudio 2.1 et un convertisseur ESS SABRE HiFi (Nahimic).

Image 11 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

La suite logicielle

MSI livre avec son GT72S Dominator Pro G Tobii de nombreux outils. On trouve par exemple le Dragon Gaming Center, véritable centre de commandes permettant de monitorer les composants et la vitesse des ventilateurs, de voir la consommation instantanée ou encore de définir le niveau de performances.

MSI True Color permet de son côté de paramétrer très finement les paramètres de couleurs et d’affichage. Un outil de calibration de la batterie est présent, de même que les outils de paramétrage du clavier SteelSeries, de la partie audio Nahimic ou encore de Tobii.

Image 12 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Le stockage : RAID de SSD + un disque dur 1 To

MSI n’a pas lésiné sur les moyens concernant la partie stockage de ce notebook gamer. On trouve en effet deux SSD Samsung SM951 en RAID, soit un total de 512 Go (bien que notre modèle soit équipé de 2 x 128 Go), associés à un disque dur HGST de 1 To (7200 tours par minute, 32 Mo de mémoire cache).

Image 13 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Une connectique complète

La connectique du GT72S Dominator Pro G Tobii est particulièrement complète. On trouve en effet un lecteur de cartes SDXC, une sortie HDMI 1.4, une sortie Mini-displayPort 1.2, six ports USB 3.0, un connecteur Thunderbolt, les classiques entrées/sorties casque et micro, une webcam HD ou encore un graveur Blu-ray.

Image 14 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Test : 3DMark FireStrike

Passons aux tests, et commençons avec l’incontournable benchmark 3DMark de Futuremark.

En mode « Comfort », c’est à dire avec les réglages de base, le MSI GT72S 6QE est au niveau des modèles concurrents comme l’Acer Predator 17 ou le Gigabyte P35X v5. En optant pour les réglages « Sport », et en montant le coefficient du CPU à x41, on rattrape en revanche presque le Gigabyte P37X v4. notons au passage que le système de refroidissement reste relativement silencieux, même lorsque le notebook donne tout ce qu’il a. Un bon point.

Image 15 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Test : PCMARK 8 Storage

Le stockage est l’un des points forts du MSI GT72S : grâce à ses deux SSD configurés en RAID, il atteint un score de 5040 à PCMark 8, pour une bande passante de plus de 384 Mo/s. Si ces performances sont légèrement supérieures à celles d’un Samsung 850 PRO 512 Go (qui atteint un score de 4994 et une bande passante de 287 Mo/s), c’est toutefois en dessous d’un Samsung SSD 950 256 Go, qui affiche un score de 5103 mais dont la bande passante culmine surtout à plus de 709 Mo/s ! En pratique, le MSI GT72S reste très rapide et souple à utiliser. Les plus curieux pourront par ailleurs comparer les scores atteints par les deux SM951 en RAID à ceux obtenus par les modèles de notre comparatif de SSD.

Image 16 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Samsung SM951 512Go M.2 NGFF PCIe Gen3

Image 17 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Test : Unigine Valley

Avec le benchmark Unigine Valley (Extreme HD Preset – DirectX11 – Quality Ultra – 8xAA – 1920 x1080), le GT72S 6QE se place – bizarrement – légèrement derrière les modèles concurrents pourtant dotés d’une configuration théoriquement moins puissante (Core i7-6700HQ vs Core i7-6820HQ). Le mode « Comfort » a un faible impact sur les performances, alors que le mode « Green » a lui un impact bien plus important. Bien entendu, les performances chutent fortement une fois sur batterie.

Image 18 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Test : PCMark 8

Bien que destiné à tester les performances bureautiques d’une configuration, PCMark 8 n’en reste pas moins intéressant. Quel que soit le mode de fonctionnement choisi, tant que l’on reste sur secteur, le MSI GT72 6QE prend logiquement la tête de notre classement grâce à son processeur plus puissant. Notons que le notebook a catégoriquement refusé de mener à terme le test Creative Accelerated en mode « Green » sur batterie…

Image 19 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

L’autonomie (GFXBench)

Dernier point : l’autonomie. Le test Battery de GFXBench, avec la luminosité poussée au maximum, donne une autonomie de 137 minutes en mode Green, pour un framerate moyen de 29 FPS. On est bien loin d’un Acer Predator 17 qui, avec une configuration équivalente, arrive à se passer d’une prise de courant pendant plus de 200 minutes. Mais est-ce vraiment si grave pour un notebook taillé de la sorte pour le jeu ?

Image 20 : Test : MSI GT72S Dominator Pro G Tobii, jouez avec les yeux !

Verdict

  • Pour :
    – Performances
    – Qualité du clavier
    – Design
    – Confort d’utilisation
  • Contre :
    – Poids (3,8 kg)
    – Autonomie
    – Prix
  • Verdict :
    Performant, au design agressif taillé pour le marché des gamers et Tobii en guise de cerise sur le gâteau : avec le GT72S Dominator Pro G Tobii, MSI nous propose quelque chose qui se rapproche fortement du notebook gamer idéal. Mais avec un tarif flirtant avec les 3300 euros, on ne peut que vous souhaiter d’être en de très bons termes avec votre banquier !