Accueil » Test » Test Razer DeathStalker V2 Pro : le clavier gaming de tous les superlatifs

Test Razer DeathStalker V2 Pro : le clavier gaming de tous les superlatifs

Razer vient de lancer son clavier DeathStalker V2 Pro, un modèle sans-fil haut de gamme, destiné aux joueurs fortunés. Mais vaut-il vraiment son prix ?

Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media

Après le succès du DeathStalker et de sa variante Chroma, Razer complète sa gamme en lançant le DeathStalker V2 et ses déclinaisons Pro Tenkeyless et Pro ; et c’est justement cette dernière version qui nous intéresse aujourd’hui. Ce clavier sans-fil est équipé des dernières technologies du constructeur, en particulier de switches optiques low-profile. De quoi justifier son tarif plutôt élevé qui place de facto le DeathStalker V2 Pro dans la cours des claviers gamers haut de gamme ?

Razer DeathStalker V2 Pro
9/10

Razer DeathStalker V2 Pro

Sans-fil et très précis

On aime
  • Excellent niveau de finition, digne de Razer
  • Large personnalisation via Razer Synapse
  • Contacteurs low-profile, réactifs et précis
On n’aime pas
  • La fonction secondaire des touches n’est pas rétroéclairée
  • Tarification élevée

DeathStalker V2 Pro : un bundle satisfaisant

Pas de grosse surprise à l’ouverture de l’emballage puisqu’on trouve à l’intérieur du carton ce que l’on attend d’un produit Razer : un bundle complet composé du clavier lui-même, d’un câble USB Type-C amovible en fibre tressée et doté d’embouts protecteurs, d’un adaptateur USB-C vers USB Type-A, de quelques autocollants aux couleurs de la marque et enfin d’un petit manuel d’utilisation. Le petit dongle USB, qui permet d’utiliser le DeathStalker V2 Pro en mode sans-fil sans passer par du Bluetooth, est quant à lui discrètement rangé sous le clavier derrière une petite trappe.

Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media

Le câble mesure deux mètres, soit une longueur suffisante en pratique pour y brancher directement le clavier (pour l’utiliser en mode filaire ou bien pour le recharger) ou bien le dongle sans-fil grâce à l’adaptateur USB C/A. Il est assez rigide et les extrémités semblent plutôt solides, tout en restant remplaçable en cas de besoin par n’importe quel autre câble USB équivalent.

Un clavier ultra-mince grâce à des switchs compacts

Le clavier en lui-même est ultra-mince, avec une épaisseur de 21 mm à l’avant et de 26,6 mm à l’arrière, en partie grâce à l’utilisation de switchs optiques ultraplats. Deux versions de ces switchs sont d’ailleurs proposées : linéaire ou sonore. Le modèle de test est équipé de switch optiques linéaires mais les caractéristiques sont globalement similaires entre les deux versions, avec une force d’activation de 45g, une activation lumineuse (et non pas mécanique) ou encore une durabilité estimée à 70 millions de frappes.

Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media

Seul le point d’activation diffère légèrement, avec 1,5 mm pour les switchs optiques sonores de Razer, contre 1,2 mm pour notre version optique linéaire. Cette distance est particulièrement courte, réduisant également la course des touches à 2,8 mm seulement. L’utilisation de stabilisateurs en métal autour de la tige transversale des switchs permet en outre de ne pas « louper » une frappe en appuyant sur le bord de la touche plutôt qu’au centre. Cela rend le DeathStalker V2 Pro plutôt sensible à l’usage, presque trop.

Razer présente son Razer Huntsman V2, un clavier équipé de switchs optiques analogiques

Le profil ultra-plat de ce clavier 105-touches complet autorise selon Razer de longues périodes de jeux (inutile de préciser que ce clavier est de type N-key rollover), et les quelques dizaines d’heures que nous avons passées avec ce DeathStalker V2 Pro nous ont plutôt convaincus.

Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media

Si tout le dessous du clavier est en plastique, la plaque supérieure est en revanche en alliage d’aluminium. Outre l’aspect qualitatif de cette matière, cela participe à la rigidité de l’ensemble bien entendu, mais aussi à sa solidité et donc sa durabilité. Cerise sur le gâteau, sa surface ne laisse pas apparaitre les traces de doigts. Les touches bénéficient de leur côté d’une gravure au laser et d’une revêtement ultra-durable, avec des légendes secondaires rétro-éclairées.

Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media
Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media

Le RGB est bien entendu à l’honneur, avec un rétro-éclairage touche par touche totalement personnalisable via l’application Synapse. Il est également possible de contrôler certaines fonctions sur le clavier lui-même grâce à des raccourcis : gestion (partielle) du rétro-éclairage, mais aussi activation du mode Gamer (qui désactive certains raccourcis Windows) ou gestion des macros. Le Razer DeathStalker V2 Pro permet d’ailleurs d’enregistrer jusqu’à cinq profils différents.

Comparatif : quelle est la meilleure souris gaming ?

Au dessus du pavé numérique, on trouve une molette permettant de régler le niveau sonore et de couper le son, mais également un bouton multimédia pour mettre en pause ou bien changer de piste audio. notez qu’il est possible de modifier le comportement de la molette pour lui attribuer d’autres fonctionnalités (scrolling, zoom…) suivant les applications.

Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media
Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media

Comme tout clavier digne de ce nom, le DeathStalker V2 Pro peut bien sur être ajusté en hauteur grâce à des pieds réglables. Trois positions sont possibles afin d’offrir au joueur le meilleur confort d’utilisation.

Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media
Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media

Outre le câble USB, le DeathStalker V2 Pro propose une connexion sans-fil à 2,4 GHz grâce au dongle USB fourni. Celui-ci permet d’associer d’autres périphériques Razer, tel qu’une souris par exemple, afin de limiter le nombre total de ports USB nécessaires. Le clavier est également compatible Bluetooth 5.0 (il peut être associé à trois appareils différents), la bascule entre ces trois types de connexion s’effectuant via un petit bouton à l’arrière. Notons que Razer met en avant sa technologie HyperSpeed, censée améliorer de 25% la vitesse et la réactivité en mode sans-fil. En pratique, le clavier est aussi réactif avec ou sans-fil, en tout cas tant que la batterie est suffisamment chargée.

La batterie, justement, offre selon Razer une autonomie d’une quarantaine d’heures avec le rétro-éclairage à 50% de puissance. Dans ces conditions, et en utilisant le dongle sans-fil et la technologie HyperLink, la batterie a perdu 32% après 15 heures d’utilisation bureautique/gaming. A ce rythme soutenu et sans faire appel aux fonctions de veille et d’économie d’énergie, la batterie a tenu quatre jours environ, ce qui correspond aux annonces du constructeur. Bien entendu, pousser le rétro-éclairage au maximum réduira forcément l’autonomie, mais un réglage à 50% nous est apparu suffisant en pratique.

Synapse, la partie logicielle

Razer propose sa suite logicielle Synapse pour configurer et paramétrer le DeathStalker V2 Pro. Celle-ci regroupe tous les outils pour personnaliser le clavier : Chroma Connect, Chroma Studio et Chroma Visualizer, mais également Razer Cortex et Razer Virtual Ring Light.

Razer Synapse DeathStalker V2 Pro
Crédit : Razer / Galaxie Media
Razer Synapse DeathStalker V2 Pro
Crédit : Razer / Galaxie Media
Razer Synapse DeathStalker V2 Pro
Crédit : Razer / Galaxie Media

Cet outil permet de personnaliser les macros, de sélectionner et de configurer les différents profils d’utilisation, mais aussi – bien entendu – de jouer avec les millions de couleurs disponibles et les nombreux effets RGB proposés.

Razer Synapse DeathStalker V2 Pro
Crédit : Razer / Galaxie Media
Razer Synapse DeathStalker V2 Pro
Crédit : Razer / Galaxie Media
Razer Synapse DeathStalker V2 Pro
Crédit : Razer / Galaxie Media

Synapse permet également de régler la luminosité du rétro-éclairage et de profiter de quelques fonctions d’économie d’énergie. Bref, il s’agit d’un outil complet, d’ailleurs compatible avec les autres produits de la marque.

Razer dote son clavier Huntsman Mini de touches analogiques

Razer DeathStalker V2 Pro : un clavier complet et de qualité

Difficile de trouver un défaut à ce DeathStalker V2 Pro, Razer nous proposant ici un produit à la connectique universelle, bien pensé et bien conçu que les joueurs – et les autres – apprécieront sans nul doute. Tout au plus, la faible course des touches et la grande sensibilité du clavier contraindront certains utilisateurs à une petite période d’adaptation. Globalement, il s’agit d’un excellent clavier, proposé il est vrai à un tarif assez élevé. Mais c’est le prix de l’excellence.

Razer DeathStalker V2 Pro
Crédit : Galaxie Media