Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Conclusion

Coolermaster Cosmos : le boîtier universel ?
Par

Ces quelques jours avec le Cooler Master Cosmos nous ont permis d’apprécier ses grandes qualités. Ses lignes sont superbes, sa finition est exemplaire, sa taille le rend à la fois parfaitement adapté aux configurations les plus exigeantes et très facile à monter. Cette facilité est renforcée par les systèmes d’ouverture des panneaux latéraux, de fixation des lecteurs optiques, ou encore l’omniprésence de vis à main. De plus sa conception est poussée, et il présente un très bon potentiel pour qui se donne la peine de chercher la meilleure configuration possible pour son refroidissement.

Nos résultats ont d’ailleurs montré que ses performances dans ce domaine étaient excellentes et dépassaient celles de l’Antec P180. De plus, le recours à des ventilateurs silencieux, et à des panneaux de mousse antibruit permet au Cosmos d’étouffer très efficacement les bruits des composants, en battant, là encore, le P180 sur son terrain de prédilection.

C’est donc presque un sans faute pour le fer de lance de Cooler Master. Et l’on en regrette d’autant plus les quelques défauts persistants. Le plus inexcusable d’entre eux est sans doute le choix d’oeillets pour disques durs parfaitement inefficaces. Difficile de croire que des oeillets plus épais et plus souples, comme ceux livrés par Antec sur ses derniers boîtiers, fassent augmenter le prix du Cosmos. Au contraire, il rendrait ce boîtier vraiment silencieux. En leur absence en effet, le Cosmos se transforme en grosse caisse de résonance pour toutes les vibrations internes. La faute à ses panneaux latéraux en aluminium. On regrette d’ailleurs que l’aluminium n’ait pas été généralisé à toute la structure du châssis. Fait d’acier, le Cosmos ne pèse pas très loin d’un âne mort, soit à peu près 17 kg ! Vu son prix (plus de

) c’est vraiment très regrettable.

 
Au final, on hésite donc face au Cosmos. Il est presque parfait, et mérite de figurer dans notre sélection des meilleurs produits 2007, mais il est sans conteste démesuré et hors de prix pour 99 % des utilisateurs. Est-ce vraiment utopique, à une époque où l’homme a réussi à décoder son génôme, de rêver à un aussi bon boîtier deux fois moins cher ?
 

Cooler Master Cosmos
Luxueux, beau, imposant, sophistiqué, le Cosmos est tout cela. Il n’oublie pas non plus d’être performant à la fois au chapitre refroidissement et au chapitre silence. Quel dommage pourtant que Cooler Master n’ait pas réussi à supprimer les vibrations des disques durs. Quel dommage encore que le châssis du Cosmos soit en acier. Au moins, cela contribue à faire baisser son prix au kilo !
  • Les plus
  • Les moins
    • La capacité de refroidissement
    • La très bonne isolation phonique
    • La liberté offerte dans le placement des ventilateurs
    • Le nombre de ventilateurs fournis en série
    • L’espace intérieur
    • La simplicité du montage
    • La finition globale
    • Prix surévalué
    • Châssis en acier, très lourd
    • Oeillets pour disques durs inefficaces
    • Panneau latéral en aluminium amplifiant les vibrations internes
    • Encombrement