Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Vaut-il mieux téléphoner avec son smartphone ou avec son DECT ?

Ondes électromagnétiques : à quoi sommes nous vraiment exposés ?
Par

Par un réflex sans doute conditionné par le prix des communications, on préfère appeler via son téléphone fixe que par son smartphone. Or ce téléphone fixe est le plus souvent sans fil, de type DECT. Qu'en est-il de leur niveau d'émission ?

Il est élevé, voire même très élevé. Au cours de nos mesures nous avons relevé entre 0,7 V/m et 1,3 V/m pour les deux téléphones DECT de nos deux foyers tests. C'est largement supérieur aux réseaux WiFi et seulement dépassé par les smartphones lorsque ces derniers sont coupés de leur réseau cellulaire. Pire encore, les bases des téléphones DECT continuent généralement d'émettre même lorsqu'on n'est pas en communication (les combinés n’émettent heureusement qu’en communication) .

D'après nos partenaires du Criirem, cette surpuissance est due à la génèse des DECT : lors de leur mise sur le marché ils devaient résoudre les soucis de communication rencontrés avec les téléphones sans fil analogiques. Ils furent donc pensés pour maximiser leur portée (généralement garantie à 100 ou 300 m), pas pour minimiser leur puissance. Si vous cherchez à minimiser votre exposition aux ondes électromagnétiques, il vaut donc mieux éviter les DECT. Certains constructeurs ont heureusement lancé des DECT optimisés, parfois dits Eco DECT, censés moduler leur puissance d'émission en fonction de la distance d'éloignement du combiné et couper l'émission lorsque qu’aucune communication n’est passée ou que le combiné est sur sa base. La situation est identique pour les écoute-bébés ou baby-phones qui communiquent en DECT. Là encore, on commence à voir apparaître des modèles optimisés.