Test : SSD Crucial P1, le bon rapport performance-prix-capacité ?

2 : Le SSD en détail, logiciels fournis 3 : Performances pratiques 4 : Performances synthétiques 5 : Consommation 6 : Conclusion

Introduction, caractéristiques

Le P1 constitue le premier SSD NVMe de Crucial, ce qui ne l’empêche pas d’être quasiment identique à l’Intel SSD 660p : on retrouve notamment la même NAND flash QLC 3D à 64 couches ainsi que le contrôleur Silicon Motion NVMe. Crucial est la marque grand public bien établie de Micron, l’un des rares fabricants de NAND flash. Cette situation particulière permet donc au groupe de diminuer les coûts de la NAND, un avantage compétitif dont Micron fait profiter ses clients par le biais de produits aux prix et performances attractifs. Est-ce bien le cas du nouveau P1 ?

Le dernier SSD en date de Crucial, le MX500 illustre parfaitement la capacité de la marque à proposer des produits intéressants et fiables : les performances sont suffisantes pour la plupart d’entre nous, il est accompagné d’accessoires, propose un bel éventail de fonctionnalités et coûte généralement moins cher que la plupart des produits concurrents sur le même segment de marché.

SSD Crucial P1 – 1 To

230€ > Amazon

Tout ceci explique pourquoi l’impatience vis-à-vis du premier SSD NVMe de Crucial n’a cessé de croitre depuis l’année dernière. Vu l’historique de la marque, nous étions convaincus que la patience serait récompensée. La P1 étant arrivé au labo depuis, voyons ce qu’il vaut à l’épreuve de nos benchmarks.

Caractéristiques

ModèleP1 500 GoP1 1000 GoP1 2000 Go
Prix (au 20/10/18)115 €230 €N/A
Capacité (utile/brute)
500 Go / 512 Go1000 Go / 1024 Go2000 Go / 2048 Go
FormatM.2 2280 S3 (monoface)M.2 2280 S3 (monoface)M.2 2280 D2 (double-face)
Interface / ProtocolePCIe 3.0 x4 / NVMe 1.3PCIe 3.0 x4 / NVMe 1.3PCIe 3.0 x4 / NVMe 1.3
ContrôleurSilicon Motion SM2263ENSilicon Motion SM2263ENSilicon Motion SM2263EN
DRAMDDR3 – 512 MoDDR3 – 1 GoDDR3 – 2 Go
NAND FlashMicron 64L 3D QLCMicron 64L 3D QLCMicron 64L 3D QLC
Lecture séquentielle
1 900 Mo/s2 000 Mo/s2 000 Mo/s
Ecriture séquentielle
950 Mo/s1 700 Mo/s1 750 Mo/s
Lecture aléatoire QD1
90 000 IOPS170 000 IOPS250 000 IOPS
Ecriture aléatoire QD1
220 000 IOPS240 000 IOPS250 000 IOPS
Chiffrement
N/AN/AN/A
Endurance100 To en écriture200 To en écriture400 To en écriture
Référence
CT500P1SSD8CT1000P1SSD8CT2000P1SSD8
Warranty5 ans5 ans5 ans

Crucial annonce donc des débits maximums en lecture et écriture séquentielle de 2 et 1,75 Go/s, et jusqu’à 250 000 IOPS en lecture comme en écriture aléatoire. Comme mentionné dans le tableau, les performances varient suivant la capacité du SSD.

Pour atteindre ces débits, le P1 s’appuie sur la technologie d’accélération d’écriture dynamique hybride. Si le firmware du P1 est propre à Micron, le jeu de fonctionnalités ressemble énormément à celui de l’Intel SSD 660p, lequel s’appuie sur les mêmes composants.

Comme la plupart des SSD récents, le P1 dispose d’un tampon mémoire SLC chargé d’absorber les données entrantes pour optimiser les performances. Crucial l’a implémenté en utilisant une approche en deux étapes : chaque modèle de P1 dispose d’un tampon SLC fixe (5 Go pour le modèle 500 Go et 12 Go pour la version 1 To), auquel s’ajoute un tampon dynamique qui s’étend ou se réduit en fonction de la quantité de données stockées sur le SSD. Précisons que ce tampon dynamique peut se situer n’importe où dans la NAND et emploie jusqu’à 14 % de la capacité utile du SSD. Concrètement, le tampon du P1 500 Go peut occuper jusqu’à environ 75 Go, tandis que celui du modèle 1 To peut s’arroger jusqu’à 150 Go.

Les modèles 500 Go et 1 To sont d’ores et déjà disponibles, mais il faudra attendre novembre pour la version 2 To. A respectivement 115 et 230 euros, le P1 est moins cher que la plupart des autres SSD NVMe. Les prix de l’Intel 660p sont toutefois à surveiller : aux Etats-Unis, le 660p coûte 10 % moins cher à capacité égale, mais en France, il est encore un tout petit peu plus cher que le P1.

Endurance et garantie

ProduitTBW
(total garanti de données écrites, en To
)
DWPD
(quantité de données écrites par jour durant la période de garantie, en To)
Garantie (années)
Crucial P1 1 To2000.115
Intel SSD 660p 1 To2000.115
Corsair Force MP510 960 Go17000.935
Samsung 970 PRO 1 To12000.665
Adata XPG GAMMIX S11/SX8200 960 Go6400.355
Samsung 860/970 EVO 1 To6000.335
WD Black 1 To6000.335
WD Blue 3D 1 To4000.373
Crucial MX500 1 To3600.25


La garantie de 5 ans est appréciable, mais comme l’on pouvait s’y attendre pour un SSD QLC, l’endurance est un peu légère. Le P1 peut encaisser 100 To de données en écriture pour 500 Go en capacité, et 200 To pour le modèle 1 To. Si l’Intel 660p (lui aussi équipé de NAND QLC) ne fait pas mieux, les autres concurrents ont musclé leur jeu : bon nombre de SSD NVMe 1 To peuvent atteindre 600 TBW ou plus, la palme revenant au MP510 de Corsair qui propose une endurance huit fois supérieure à celle du P1. Au sein même de la gamme de Crucial, le modeste MX500 fait presque deux fois mieux sur ce point.

Le P1 prend en charge les profils de basse consommation permis par le NVMe, ce qui se traduit par une plage allant de 100 mW à 8 Watts en activité, ainsi qu’une valeur impressionnante de 80 mW au repos. Le P1 propose en outre une fonctionnalité permettant de protéger les données en cas de coupure d’alimentation, ainsi qu’un algorithme de vérification des données à étapes multiples visant à protéger le SSD des pertes de données. La protection thermique adaptative empêche tout simplement des composants de surchauffer, tandis que le RAIN (Redundant Array of Independant NAND) fournit une redondance des données au niveau du SSD comme protection supplémentaire.

Notons que le P1 fait l’impasse sur le chiffrement matériel AES 256 bits, ce qui est regrettable, sachant que la plupart des SSD récents dont le Crucial MX500 et l’Intel 660p en sont capables.

Sommaire :

  1. Introduction, caractéristiques
  2. Le SSD en détail, logiciels fournis
  3. Performances pratiques
  4. Performances synthétiques
  5. Consommation
  6. Conclusion