Valeroa : nouveau système anti-piratage sans impacts sur les performances ?

Promu comme impossible à pirater trop vite et beaucoup moins contraignant que Denuvo

L’efficacité des DRM Denuvo, le système de protection anti-piratage le plus populaire dans le jeu vidéo, a été critiqué à de maintes reprises. Beaucoup de joueurs le voient comme un indésirable, sapant les performances. D’un autre côté, ils constituent une protection nécessaire pour les éditeurs, mais qui est souvent craquée un peu trop vite, et parfois avant même la sortie du jeu. Cependant, les développeurs de Valeroa, une nouvelle technologie de protection, affirment avoir trouvé une solution pour mettre tout le monde d’accord.

Il n’agit que pendant les chargements

D’après ses développeurs, Valeroa n’est pas un DRM et n’affecte pas les performances en jeu. Ils ajoutent que ce système ne requiert pas de connexion internet et qu’il ne passe pas son temps à écrire ou lire continuellement des données sur le disque. Il a pour but de ne protéger que certaines fonctions, choisies par les développeurs du titre, et n’agirait que pendant les temps de chargement ou au lancement du jeu.

En ce qui concerne le piratage, Valeroa est décrit comme extrêmement difficile à cracker avant le lancement d’un jeu, ainsi qu’après les premières semaines de sa sortie. En revanche, la protection deviendrait beaucoup plus facile à pirater après une certaine plage de temps. Enfin, sur une note assez étrange, les développeurs de Valeroa disent ne voir aucun problème à ce que des groupes de pirates crackent la protection, après qu’elle ait été affaiblie avec le temps. Notez que City Patrol : Police est le premier jeu à utiliser Valeroa.